Saint Nazaire Infos

Le Centre culturel populaire, 50 ans de culture ouvrière

Le Centre culturel populaire fête ses 50 ans et annonce une série de manifestations culturelles « engagées». Même si le CCP manque de notoriété dans l’univers nazairien, les prochains rendez-vous et la campagne de communication devraient permettre d’inverser la tendance.
Jean Claude Rabeau, Maryline Servain, Sandrine Floc'h, Anne Tessier, Serge Le Glannec, et Chantal Chaumarel.
Jean Claude Rabeau, Maryline Servain, Sandrine Floc'h, Anne Tessier, Serge Le Glannec, et Chantal Chaumarel.

L’activité du CCP est essentiellement la promotion de la culture dans l’entreprise. « Parler de culture dans un contexte économique difficile, la culture peut-elle nous amener à réfléchir ensemble sur le monde dans lequel nous vivons ? » se demande Marylin Servain. Le CCP souhaite que ce cinquantième anniversaire puisse contribuer « à créer les conditions du développement de l’action culturelle en direction du monde du travail, de mutualiser les moyens avec les comités d’entreprise ». STX, la mairie, la rafinerie Total, la SNCF, Man-Diesel adhèrent au CCP. Son budget annuel est de 250000 euros et le CCP emploie 5 salariés.

L’anniversaire se déroulera en plusieurs étapes et dès lundi prochain la soirée d’ouverture au théâtre Jean Bart à Saint-Marc-sur-mer montrera l’expérience originale d’une lecture collective en musique. La BD-concert de Davodeau et Kris est une œuvre alliant musique vivante et bande dessinée, la musique interprétée en direct vibre au fil des dessins originaux de la bande dessinée, animée et projetée sur grand écran. Elle est tirée d’un court-métrage de René Vautier tourné à Brest en 1950.
Le 14 janvier 20 h 00 théâtres Jean Bart, tarif 15 €/ réduit 12 € durée 1 heure 25 minutes.

Le vendredi 1er février aura lieu la projection exceptionnelle en copie restaurée du film de René Vautier Avoir vingt ans dans les Aurès copie mythique de Vautier sur la guerre d’Algérie , improvisé à chaud quelques années seulement après les accords d’Evian.
Vendredi 1er février salle Jacques Tati, tarif plein 6 € /réduit 5 €.

Le samedi 2 février Un débat aura lieu avec René Vautier après projection de Afrique 50, censure, résistance et désinformation, le cas Afrique 50, les débuts de la contestation, suivi de Algérie Tours/Détours de Leïla Morouche et Oriane Brun-Moschetti + débat.
Le samedi 2 février, Cinéma Jacques Tati 18 h 30 et 20 h 15, tarif 6 € / réduit 5 €.

Tables rondes et ateliers sur le thème Caméra au poing à 9 h 3 0,  Le monde du travail et la télévision où quand la télé parle du travail.

Renseignements et réservations : sandrine@ccp.asso.fr
Suite du programme dans une prochaine édition.
 

Auteur : JBR | 12/01/2013 | 1 commentaire
Article précédent : « Que pensez-vous des journalistes ? »
Article suivant : « Troisième édition de Free Son »

Vos commentaires

#1 - Le 30 janvier 2013 à 19h48 par LOUANCHI
HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE :
lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter