Saint Nazaire Infos

La Ville engage un million d'euros pour économiser de l'énergie

Saint-Nazaire veut diminuer ses dépenses d'énergie, pour cela elle modifie ses équipements et compte sur des changements de comportements.
La plaine des sports consomme 200 000 €/an (hors piscine)
La plaine des sports consomme 200 000 €/an (hors piscine)

Le prix de l'énergie augmente d'année en année, en 2012 pour les bâtiments et équipement publics c'est environ 3,3 M€ pour la Ville, (hors logements) soit 250 k€ de plus qu'en 2011 (8 %) alors que la consommation n'a augmenté « que » de 1,5 %.
 

les 3*8

Pour Bernard Garnier, conseiller municipal en charge de la gestion du patrimoine immobilier, des énergies et  écologie, si « on ne fait rien, c'est une facture qui pourra augmenter de 8 M€ sur six ans ».
Il explique « qu'avec 8 M€ on fait un groupe scolaire » et David Samzun confirme « c'est ce qui a été dépensé pour la rénovation du patrimoine scolaire durant le mandat en cours ». Il précise que dans toutes les installations désormais « on a une approche du coût global », soit du fonctionnement des équipements une fois livrés et pas seulement de « l'investissement de départ ». « C'est un changement de regard ».
« On a stabilisé la consommation, il faut maintenant amorcer la courbe vers la descente » indique Philippe Cros chargé du développement durable ; 82 sites consomment 89 % de l'énergie etdes charges moyennes estimées à 70 €/m2 se partagent entre 30 € d'investissement (sur 50 ans), et 40 € de fonctionnement. Le choix a été fait de travailler sur 60 sites, (ceux du dernier mandat sont exclus).
 

Quelques exemples

La Ville a engagé des actions sur un budget de un million d'euros qui vont permettre d'économiser entre 60 et 80 k€/ an.
Les dépenses de développement durable ne se voient pas toujours, ainsi dans le budget total de la réhabilitation de la médiathèque (2,6 M€), les travaux liés à l'économie d'énergie se chiffrent à environ 1 M€). De même pour la salle de Kerlédé, « on en profite pour l'isoler ».
Le plan lumière : la Ville est « sur-éclairée », le changement des lampes à incandescence par des lampes dites « basse consommation », la modification des lampadaires à lampes boules qui éclairent autant le ciel que les voies.
Les équipements sportifs vont être équipés de boîtiers de commande. L'office municipal des sports est chargé de sensibiliser les clubs, « on entend trop dire que des stades sont éclairés et qu'il n'y a personne sur les terrains ».
L'éclairage de la place de l'Amérique latine a été modifié, la maintenance en sera facilitée et la facture devrait être divisée par deux.
Des détecteurs de présence vont être installés, les diodes à durée de vie de 50 000 heures remplaceront les lampes (5 000 heures). Outre la consommation, cela diminuera aussi le temps de maintenance.
« La Ville doit être exemplaire » et les agents sont formés à tous les petits gestes de bons sens... et de répéter éteindre son ordinateur, ou la lumière en sortant d'une pièce etc..

Bernard Garnier (EELV) qui intervenait « en technique » a répété plusieurs fois qu'il fallait que les élus soient bien  conscients de ce problème dans le prochain mandat, « sinon on devra se priver d'équipements ». David Samzun souriant, a bien saisi le message. L'écologie aura peut-être deux alliées dans l'année qui vient à la Ville, l'économie et la politique.

 

Auteur : LY | 22/03/2013 | 10 commentaires
Article précédent : « Rythmes scolaires : EELV dénonce le manque de concertation à Saint-Nazaire »
Article suivant : « Début des travaux du skate park »

Vos commentaires

#1 - Le 22 mars 2013 à 15h04 par franck Berthelot, Saint-nazaire
250 000 sur 6 ans monsieur Garnier, ça fait 1 500 000 € pas 8 millions!

Et même avec une hausse soutenue chaque année, on arriverait à 4 millions sur 6 ans, pas 8 millions.

Tiens, moi je ne compte pas en "écoles non construites, mais en "salle Jacques Brel qu'il est inutile d'aller mettre dans la base nazie".

Belle désinformation encore une fois! Encore 11 mois à supporter ces gens et basta!
#2 - Le 23 mars 2013 à 10h03 par France GUILLARD, Saint-nazaire-ouest
He oui Mr BERTELOT, les socialistes ne doivent pas savoir compter, il y a peu le maire de Paris faisant la même erreur.

Après on s'étonne que nous sommes en déficit grave.
#3 - Le 23 mars 2013 à 15h22 par pourcent
Une facture de 3,3 m € en 2012; si on accepte l'hypothèse d'une augmentation de 8 % par an de la facture on aura :

en 2013 3,3*1,08 ;
en 2014 3,3*1,08*1,08 ;
en 2015 3,3*1,08*1,08*1,08;
et comme cela jusqu'à 2019
soit environ 28 m€ sur 6 ans ,
si on compare aux chiffres de 6 fois les valeurs actuelles (3,3);
On a bien environ 8 millions sur le prochain mandat.
Essayez vous verrez...
Le calcul est juste et la démonstration efficace.
Pour continuer dans la pédagogie et si vous avez le temps, amusez-vous à le refaire pour 1%, 2%, 3% etc... et vous verrez "qu'à une vache près" chaque pour cent sur l'hypothèse fait varier dans ce cas, de 1 M€ sur le mandat, tant que le pourcentage reste faible. Rigolo non ?
Somme toute, la différence entre le calcul et la politique, c'est que l'un est toujours vrai et l'autre...divise :)
Que l'un peut être un jeu, et l'autre...du calcul ?
Mais vérifier, et raisonner juste c'est toujours mieux que de résonner faux et fort.
#4 - Le 24 mars 2013 à 10h53 par Jean-Louis Garnier
Réduire les factures de la ville est une bonne chose que nous soutiendrons de nos votes. Mais M. Bernard G. est un pompier incendiaire car l'augmentation des couts de l'énergie est du pour l’essentiel aux diverses dispositions prises au nom de l'écologie ; Lorsque que pour payer les moulins à vents et le solaire ont met en place des contributions sur la facture d’électricité de tout un chacun il faut la payer ; les possibilités d’économie physique de consommation seront vite atteintes et il ne restera plus au consommateur et au contribuable qu'a alimenter les bénéfices artificiels de certains investisseurs protégés puis à payer ensuite pour nous débarrasser de tout ces machins en fin de vie sauf à les garder en mer comme à terre en hommage à la légèreté de nos dirigeants de tout bord!
#5 - Le 25 mars 2013 à 12h49 par jean-yves, Saint Nazaire
Au secours, on a retrouvé la calculette utilisée par B. Garnier. Espérons que ce n'est pas celle en usage au ministère de l'économie et par notre argentier local.
Juste pour mémoire, 3,3 m €, au bout de 6 ans, cela fait 5,23 m €. Vous pouvez le vérifier, par exemple sur le site http://www.rbcbanqueroyale.com/cgi-bin/centrederetraite/compoundinterest/start.cgi/start
(aucune royaltie sur le sujet).
#6 - Le 25 mars 2013 à 13h52 par franck berthelot, St-nazaire
Non, on n'arrive pas à 8 millions de plus sur un mandat!

Si on part de 3,3 millions en année 1, avec vos 8% on arrive à 3,56 l'année suivante, puis 3,85 puis 4,16 puis 4,49, puis 4,85 puis 5,24 en 7eme année.

Soit une hausse de 6,35 millions sur 6 ans.

Mais il est évident que la hausse du prix de l'électricité ne sera pas sur ce rythme! (6 x 8% = 48%).

Au pire environ 25% sur 6 ans, soit la moitié de la somme (plus ou moins).

Donc on sera bien à une augmentation d'environ 3 millions sur un mandat et non 8 millions!
#7 - Le 25 mars 2013 à 20h16 par pourcent
3 564 000,00 € en 2013

3 849 120,00 € en 2014
4 157 049,60 €
4 489 613,57 €
4 848 782,65 €
5 236 685,27 €
5 655 620,09 € en 2019
soit un total de :
28 236 871,17 €
après on fait comme on veut
#8 - Le 26 mars 2013 à 13h02 par Suzy d'Euler, Pornichet
Franck Berthelot, par pitié, arrêtez de répéter que 8% pendant 6 ans donnent 48%.
Ça ne se calcule pas comme ça et c'est faux.
On est plus près de 59%, comme le montre d'ailleurs le résultat que vous donnez vous-même :
(5,24 - 3,3)/3,3 ~= 58,8%

Plutôt que le 6*8=48, il faut utiliser cette formule :
(1,08)⁶ - 1 = 58,7

Sur une durée faible, l'écart n'est pas trop important, mais si on allonge la période, ça devient catastrophique.

Pour la médaille Fields, il va falloir encore bosser un peu.
#9 - Le 26 mars 2013 à 13h11 par Suzy d'Euler, Pornichet
Jean-Yves (encore qui dormait en cours d'arithmétique).
OK pour les 5,23.
Sauf que... il ne faut pas oublier de cumuler les écarts sur les six années.
Ils ne l'ont pas dit sur le site sans royalties ?
#10 - Le 27 mars 2013 à 09h43 par Marc-Antoine TERRIEN, St-nazaire
48% ou 59% peu importe. C'est le mode de calcul qui est honteux!

Car on sait très bien que d'ici 6 ans, l'électricité n'augmentera pas à cette vitesse mais plutot au final des 6 années, de l'ordre de 15 à 20%.

Donc avec ce chiffre, on est encore bien plus bas que ce qui est calculé par les uns et les autres!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter