Saint Nazaire Infos

La solidarité pour lutter contre la grippe

L'épidémie de grippe continue de faire rage. Le centre hospitalier mobilise ses équipes et conseille des comportements simples et responsables pour éviter de transmettre le virus.

Cette année la grippe est mauvaise, d'autant plus que la vaccination n'a pas été aussi efficace que les saisons précédentes, mais « ça aurait bien pire sans vaccination » précise Francis Saint Hubert le directeur du centre hospitalier. Les médecins prônent la vaccination en début d'hiver surtout pour les personnes fragiles ou à risques. En ce moment il faut faire face. Une cellule de crise se réunit deux fois par jour à la cité sanitaire.

Les moyens

Après l'ouverture de 11 lits pour cause hivernale, la cité sanitaire a ouvert 14 lits, et en ajoute 15 à cause de la grippe. Une épidémie peut durer jusqu'à 16 semaines, le pic n'est pas encore atteint, (en 6e semaine).
Chaque ouverture d'unité mobilise six personnes supplémentaires et le centre hospitalier a dû rappeler des personnels en repos, en vacances, des jeunes retraités, les représentants permanents des personnels, parce « qu'il y a aussi de nombreux malades parmi nous ».
Actuellement les urgences enregistrent 200 entrées par jour (160 en moyenne), et certains patients doivent être hospitalisés.

Le docteur Benoît Libeau, spécialiste en hygiène hospitalière et ses collègues n'insistent pas sur les cas, les conséquences de la maladie, les statistiques viendront plus tard. Ils expliquent surtout que sa présence peut aggraver des pathologies déjà existantes. Ils abordent aussi la lutte par un angle intéressant : celui de la solidarité et rappellent les bons comportements en environnement de grippe.

Solidarité

Appeler le centre 15 en cas de symptômes (fièvre, toux, frissons) plutôt que de se précipiter aux urgences et comprendre les contraintes de la médecine de ville qui « elle aussi peut être débordée ».

Être solidaire c'est surtout d'éviter d'entrer en contact avec le virus et de le transmettre :
- se faire vacciner à temps à l'entrée de l'hiver ;
- porter un masque ;
- se laver les mains avec encore plus souvent et avec soin ;
- se moucher dans des mouchoirs à usage unique et les jeter de suite dans la poubelle la plus proche ;
- tousser en évitant la diffusion des projections, mais pas dans ses mains ;
- ne pas aller visiter des personnes à l'hôpital, ou fragiles quand on se suspecte grippé. Ceci vaut aussi pour les maisons de retraite.


Les dirigeants remercient et saluent toutes les équipes pour leur implication dans cette crise et « l'énorme solidarité ».

Pour l'instant les interventions ont été maintenues, mais il est possible que certaines soient reportées dans les jours à venir. Inutile d'appeler les services, c'est le centre hospitalier qui téléphonera aux patients dans ce cas.
L'épidémie devrait atteindre son pic dans deux à trois semaines si les statistiques sont respectées.
 




 

Auteur : LY | 15/02/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « Cité sanitaire : dispositif exceptionnel maintenu »
Article suivant : « Mistral : Les très chers navires de Saint-Nazaire »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter