Saint Nazaire Infos

La majorité municipale choisit de parrainer Faycal Boutiba

Le jeune lycéen toujours sous la menace d’une expulsion vient de recevoir le parrainage civil et symbolique de la majorité municipale.

De nombreuses personnes du comité de soutien Faycal Boutiba étaient présentes quand l’adjoint à l’éducation, Xavier Perrin justifia la démarche de la Ville. « Nous sommes dans une ville éducative. Aujourd’hui, Fayçal est élève en première Bac Pro « technicien du froid et conditionnement de l’air » au lycée professionnel André Boulloche. Il mène cette formation qualifiante avec rigueur, assiduité et réussite comme en témoignent l'ensemble de ses professeurs. Saint-Nazaire est une ville jeune. Au cours du XIXe siècle, en devenant l’avant-port de Nantes, en nourrissant de grands projets industriels autour de la construction navale, en devenant une tête de ligne transatlantique, elle a connu une croissance unique en France. Imaginez 4 000 Nazairiens en 1840, 21 000 seulement 40 années plus tard et 40 000 à la veille de la seconde guerre mondiale.
On venait de partout pour travailler à Saint-Nazaire. De nombreuses nationalités, et de nombreuses croyances aussi, ont appris à vivre ensemble pour en définitive se forger un destin commun. Un destin parfois glorieux avec nos géants des mers, parfois dramatique et sanglant avec la destruction quasi-totale durant la seconde guerre mondiale. Un destin dans lequel la culture ouvrière a pris une place importante.
Si je vous raconte cette histoire, c'est parce qu’elle explique pourquoi l’éducation était une priorité autant qu’une valeur, et qu’ainsi elle est devenue un engagement pour les municipalités successives.
L’éducation car il fallait apprendre à vivre ensemble, se comprendre pour pouvoir agir et être solidaire ; l’éducation car il fallait savoir-faire, pour s’insérer, pour travailler, mais l’éducation aussi pour s’élever individuellement et collectivement et lutter ainsi contre les inégalités et le déterminisme social
».

Fayçal entrera l’été prochain dans sa 19e année. Bernadette Bourdais proviseur et son professeur Gaëtan Plantinet soutiennent cette démarche et tout le monde espère que le préfet laissera le jeune Faycal terminer ses études à Saint-Nazaire.

Le lycéen sous le coup de l'émotion a lu le texte qu’il avait préparé.

« Je suis arrivé en France à l’âge de 16 ans, par le biais d’un membre de ma famille, qui m’a ensuite laissé seul, sur le territoire français, avec une volonté ensuite de ma part de rester à vie en France.
Après des moments difficiles dans la rue et par l’aide d’une personne qui est maintenant devenue un ami, j’ai fini par être pris en charge par le conseil général, qui m’a ensuite placé dans un foyer à Ville Marine, à Saint-Nazaire en octobre 2012.
J’étais dans une situation très néfaste, dangereuse, dans mon pays d’origine.
J’ai aussi subi de la maltraitance, physique et psychologique par des membres de ma famille ainsi que des personnes extérieures. Il est impossible pour moi de retourner vivre en Algérie. Ma vie est en danger là-bas.
Je suis inscrit au lycée Boulloche depuis septembre 2012 dans le but d’obtenir mon baccalauréat professionnel : de technicien du froid et de conditionnement d’air.
J’ai toujours souhaité poursuivre mes études dans de bonnes conditions.
C’est une formation qualifiante pour moi, car elle contient des cours théoriques, pratiques, ainsi que des stages en entreprises. Tout cela me permettrait de trouver un travail dans ce secteur. Mes notes et mes stages sont très favorables. Après l’obtention de mon bac pro je voudrais poursuivre mes études et entamer un BTS en apprentissage.
Ensuite, travailler, avoir une famille, vivre en France est ce que je désire le plus. J’ai commencé à construire ma vie ici et je souhaiterais la poursuivre dans les meilleures conditions possibles.
Je suis intégré au sein de Saint-Nazaire et aux alentours. Je me suis créé un entourage, j’effectue beaucoup d’activités et je suis très attiré par un projet de musique. Je suis inscrit dans un club de football et je souhaiterais poursuivre dans cette activité et augmenter mon niveau.
Je suis dans l’attente d’une réponse de la part de la Préfecture et je lui demande de bien vouloir prendre en considération ma demande de carte de séjour vie privée et familiale ».

17/05/2014 | 12 commentaires
Article précédent : « DésirS de Ville et le MoDem tentent de reprendre la main »
Article suivant : « La journée de la jupe : pour les mecs qui en ont »

Vos commentaires

#1 - Le 18 mai 2014 à 12h41 par Jean louis Garnier
Il ne s'agit pas d'un problème de droit, ni d'un problème humanitaire, encore moins de charité ou de respect de la liberté de conscience mais de politique tant étroitement partisane que plus fondamentale: les socialistes en mettant en avant ce cas, maintenant, font de la provocation au profit du FN, peut-être, mais surtout ils poursuivent une politique qui détruit le système de protection sociale dans un premier temps en le surchargeant sous le poids d'une immigration sans contrôle, puis tout ce qui constitue la nation!
#2 - Le 18 mai 2014 à 21h47 par lincoln, Saint-nazaire
Après le mariage pour tous, la journée de la jupe, maintenant le parrainage civil d'une personne sous le coup d'une possible expulsion... Voilà où se dirige notre société moderne, vers le chaos moral, le laxisme législatif et le délitement institutionnel !
Dimanche prochain, il n'y a qu'une seule solution pour laver l'affront fait à notre pays, fille aînée de l'Eglise, et lui faire recouvrer son honneur : voter pour les listes Bleu Marine !
#3 - Le 19 mai 2014 à 09h17 par CLEV, Saint Nazaire
et,pourquoi que cette personne sur saint Nazaire? N'y a t'il pas d'autres cas? alors allez y gens du ps faite semblant de bonne figure. Est-ce que le même cas en Algérie ce produirais, pour un ou une catholique.
#4 - Le 19 mai 2014 à 19h14 par 1 soutien de Fayçal
Monsieur Garnier raconte n'importe quoi. Le PS nazairien ne met rien en avant et se cache derrière le PC et les verts qui parrainent, pendant que la politique anti-immigrée servi par le gouvernement valls ne ressemble pas vraiment à de l'immigration sans contrôle.
Ensuite il faut arrêter de dire n'importe quoi sur le coût de l'immigration :
"Les immigrés sont une excellente affaire pour l’Etat français : ils rapportent une grosse douzaine de milliards d’euros par an et paient nos retraites." (cf http://www.courrierinternational.com/article/2010/12/02/les-tres-bons-comptes-de-l-immigration ).
Monsieur Garnier écoute trop les discours de la famille Le Pen... et fini par y adhérer sans chercher à y voir clair. Et au pays des aveugles, les borgnes sont rois...
#5 - Le 20 mai 2014 à 07h53 par Jean louis Garnier
Des millions d’algériens sont en danger et quelques centaines de mille en danger imminent; devons-nous pour autant les accueillir tous sur notre territoire et prendre en charge les frais de leur vie et de leurs éducations ?
Sinon pourquoi accepter celui-ci plus qu'un autre ?
La situation que décrit M. F.B., si ses propos ont été vérifiés, est-elle plus remarquable que celle d'un ou d'une autre car il me semble que ce sont les femmes, et spécialement les non musulmanes, les plus menacées là-bas ?
Acceuille-t-on demain tous les chrétiens nigérians* victimes de la reprise de l'esclavagisme musulman ?
Si la municipalité nazairienne veut se monter réactive qu'elle intervienne au profit de cette jeune mère soudanaise condamnée à mort pour une soi-disante apostasie!Je ne néglige pas les syriens ni les coptes dont les jeunes filles se font enlevées pour être violées et converties de force
L'évolution dramatique de la plupart des pays musulmans, où l'argent du pétrole soutient les interprétions les plus rigoristes, ne peut en rien être réglé par l’accueil sur notre sol, bien au contraire.
Ce n'est pas non plus à nous chrétiens, agnostiques ou athées, d’occident ou d'ailleurs, de décréter du contenu de l'islam, mais à ceux qui s'y reconnaissent!
Maintenir nos valeurs et nos traditions, spécialement à l'égard des femmes, est notre devoir. Il faudra le rappeler à cette municipalité.
Quant à ceux qui croient encore que l'immigration est une chance pour la France et qu'elle lui rapporte, laissons les à leurs délires !
#6 - Le 20 mai 2014 à 09h56 par GGueniffey, St Naz
Ce sont les politiques de l'immigration qui depuis près de 30 ans transforment des immigrés en sans papiers.
Mr Garnier JL qui a été PS avant d'être UMP tendance FHaine a toujours soutenu ces politiques.
St Nazaire a écrit le 16 mai une nouvelle page de solidarité et d'accueil. Et ne se lassera pas gangréné par les affairistes politiques.
#7 - Le 20 mai 2014 à 15h57 par gwendal, Saint-nazaire
A ceux qui affirment que "l'Europe passoire" est un pur fantasme, voici les chiffres officiels de l'immigration européenne en 2013 (agence Frontex coordonnant les polices qui surveillent les frontières extérieures de l'Union européenne)  :
- 107360 entrées illégales, soit une augmentation de + 48 %
- 353998 demandes d'asile, soit une augmentation de + 30 %
- 344889 séjours iillégaux, soit une augmentation de + 0,1%
Dans le même temps, comparons les chiffres de la répression :
- 6902 passeurs appréhendés, soit une baisse de 10 %
- 224101 décisions de renvois, soit une baisse de 17% !
On marche sur la tête ! L'Europe passoire est une réalité et ce parrainage n'est qu'une provocation supplémentaire. Élisons dimanche prochain des députés Bleu Marine qui permettront de limiter les dégâts de cette politique permissive et dangereuse pour notre sécurité !
#8 - Le 20 mai 2014 à 19h55 par Andréa
Encore et toujours des propos dégoulinants de haine
Les européens se croient supérieurs à tout le monde, les petites castes n'ont pas le droit de cité. Cela n'a pas gêné ces mêmes européens d'aller coloniser des pays pour piller leur richesse
les immigrés travaillent, créent des entreprises (créant des emplois), payent des impôts, impactent sur la démographie, ******MODERATEUR***
Pour le fn, je trouve amusant d'être contre l'Europe (dires de Mme LE PEN) et d'aller pourtant se présenter aux élections Remarquer la paye est très bonne, ceci explique cela
#9 - Le 20 mai 2014 à 23h15 par lincoln, Saint-nazaire
M. Garnier a entièrement raison à propos du sort terrible qui attend cette jeune femme chrétienne soudanaise. Condamnée dans son pays à 100 coups de fouet pour adultère, et à la peine capitale pour avoir soi disant renié l'islam pour embrasser la foi chrétienne, Meriam Yahia Ibrahim Ishag suscite l'indifférence totale de la part du gouvernement français, plus prompt à accueillir des Leonarda en tout genre. Il est vrai que M. Hollande a autre chose à faire, comme assister hier à une finale d'improvisation avec le pénible Jamel !
#10 - Le 21 mai 2014 à 09h52 par anne-laure PIRETON
J'en ai marre que le français passe constamment pour un "méchant raciste, méchant esclavagiste, etc...".

Quand un occidental, par exemple un français, veut aller vivre aux USA, au Canada, en Australie, en Andorre ou à Monaco (je vous parle de pays riches, proches de nous économiquement, socialement, idéologiquement), il ne le peut pas!

Il lui faut un contrat de travail, et respecter bon nombre de règles, sinon c'est porte close! Et pour les vacances dans ces mêmes pays, tu as intéret à avoir un billet retour sinon tu n'entres pas!

Idem dans de nombreux autres pays, y compris en Afrique, où le blanc, le français n'est pas le bienvenu et où le racisme envers lui s'exprime de manière bien plus violente que chez nous.

Juste rappeler que "sans papiers" est un terme politiquement correct qui veut dire "clandestin".

Alors oui, qu'un étranger qui a obtenu légalement des papiers, qui s'est intégré, qui a respecté le pays d'accueil, ait des droits, je suis 100% pour. En revanche un clandestin, par définition n'a pas à rester sur le territoire national ou européen.

Pourquoi de plus en plus de gens d'origine étrangère se mettent à voter FN? Faudrait se poser la question! Parce qu'ils sont écoeurés que des clandestins aient autant d'aides et d'avantages que eux qui ont galéré et respecté les procédures pendant parfois de longues années.

Les défenseurs du "tout le monde vient chez nous sans conditions, le monde est à partager au pays des bisounours" vivent rarement dans les quartiers difficiles (il y en a à st-nazaire) mais dans des maisons dans des quartiers tranquilles. Ils ne vivent pas la même "galère" que nos concitoyens au smic qui se lèvent à 6h et roule dans une poubelle, quand d'autres, en situation irrégulière, ont droit à des aides de toutes sortes: logement, cmu...

Ouvrez les yeux! Si on respectait ce que font tous les autres pays, avec justesse, le FN serait bien plus bas!

(Pour info j'ai toujours voté PC ou NPA mais ça risque de changer!).
#11 - Le 21 mai 2014 à 16h22 par gwendal, Saint-nazaire
Lincoln, en parallèle de cette affaire de parrainage nazairien, vous évoquez à juste titre le cas de Leonarda, car il revient en pleine lumière dans l'actualité.
En effet, dans une note confidentielle datée du 12 février, adressée par le service de sécurité intérieure (SSI) de l’ambassade de France à Pristina (Kosovo) à Manuel Valls, il apparait que la famille de Léonarda a entamé des procédures pour changer de nom.
Dans ce rapport que Valeurs actuelles s’est procuré, les policiers et les gendarmes en poste relèvent « que M. Reshat Dibrani (…) père de la jeune Léonarda Dibrani, [a changé] de patronyme pour celui de Reshat TAHIRI ». Ce nouveau patronyme « correspond à celui d’un autre membre de la fratrie (…) installé en Croatie ». Au cours de leur enquête, ils se sont aperçus « que M. DIBRANI/TAHIRI […] ne se trouvait plus avec sa famille au Kosovo, qu’il était parti, depuis le 10 février 2014, rendre visite à son frère, installé en Serbie ». Les services Français ont demandé à leurs homologues kosovars les raisons de ce changement de nom, sans obtenir de réponse. Deux hypothèses sont envisageables : la famille de Léonarda cherche à obtenir la nationalité Croate pour bénéficier d’une disposition du 1er juillet 2013 permettant aux citoyens croates d’entrer librement dans tous les états de l’Union européenne avec une simple carte d’identité. Autre possibilité : les Dibrani veulent obtenir la nationalité serbe. En effet, depuis le 30 novembre 2009, les citoyens serbes peuvent entrer dans l’espace Schenghen sans visa. Dans les deux situations, en vertu d’accords européens, la famille de Léonarda peut revenir en toute légalité en France !
Raison de plus pour changer la donne lors des élections européennes de dimanche prochain, et arrêter cette politique de dérèglement en matière d'immigration !
Pour en savoir plus : http://www.valeursactuelles.com/politique/exclusif.-comment-l%C3%A9onarda-pr%C3%A9pare-son-retour-france?mc_cid=e062310671&mc_eid=878fe010ff
#12 - Le 23 mai 2014 à 11h44 par Andréa
Mme PIRETON, je suis d'accord avec vous concernant l'immigration légale moi ce que je ne supporte pas c'est la façon dont le fn englobe tous les immigrés

le fn est contre l'Europe et les libertés et pourtant ce parti veut se faire élire aux européennes, évidemment comme je l'ai déjà dit la paye est bonne

Ce que je vois c'est que le fn a des députés européens qui sont plus absent (rapport de l'assemblée européenne) à l' assemblée , mais la paye continue de tomber. Il y a des boulots qui rapportent sans se fatiguer ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter