Saint Nazaire Infos

La Mairie condamne le remplacement du drapeau français par le drapeau breton au monument aux morts

La semaine dernière des mains inconnues ont remplacé le drapeau français du monument aux morts de Saint-Nazaire par le drapeau breton. David Samzun a proposé un vœu en début de séance du Conseil municipal.

« Attaché au respect des valeurs de la République et rappelant le premier alinéa de notre constitution qui précise que "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale", le conseil municipal de Saint-Nazaire condamne avec la plus grande fermeté l’atteinte portée à notre monument aux morts au travers de la récente dépose de l’un des deux drapeaux nationaux et son remplacement par un autre drapeau, en l’occurrence un drapeau breton ».

L’ensemble des groupes du conseil a condamné cet acte et voté le vœu sauf les cinq membres du groupe Désirs de Ville de Ludovic Le Merrer qui a surpris l’assemblée par sa déclaration.

La déclaration de Désirs de Ville

« Nous demander de nous positionner sur ce texte est pour le moins surprenant. Avoir retiré le drapeau breton hissé par votre prédécesseur, Monsieur Batteux, alors même que rien ne vous y obligeait.
Avoir oublié la présence permanente du drapeau breton au fronton de la mairie du temps d’Étienne Caux, qui n’était à notre connaissance pas indépendantiste breton.
Et nous demander aujourd’hui, de cautionner un texte diabolisant le hissage du drapeau breton à côté du drapeau français interpelle sur sons sens caché. Nos amis britanniques sont toujours très honorés de découvrir les drapeaux bretons tenus à bras d’hommes lors des cérémonies de l'Opération Chariot et du Lancastria. En 2010, le commandant de la frégate Campbeltown fit monter des Nazairiens sur son navire avec le Gwenn ha Du et se fit prendre en photo sous les couleurs bretonnes – il est vrai que les Britanniques ne souffrent d’aucune crispation identitaire, y compris dans la Navy, avec les identités écossaises et galloises.
En ces jours de débats sur la réforme territoriale, nous estimons qu’il est nécessaire de par vos fonctions de premier magistrat de notre ville de pacifier les dits débats et de ne pas les envenimer, d’organiser le dialogue autour du rattachement de la Loire-Alantique à la Bretagne, et d’envisager un vote au sein de ce conseil municipal ainsi qu’un référendum local.
Nous considérons qu’en la circonstance, il n’y a pas d’outrage au monument aux morts et qu’au contraire faire flotter côte à côte le drapeau français et le drapeau breton devant notre colombe de métal, signe de paix est un signe de reconnaissances de fierté vis-à-vis des Bretons nazairiens morts pour leur pays, la France. Nous pourrions même en ajouter un troisième, le drapeau européen.
Nous voterons donc contre».
.

David Samzun s’adressant à Ludovic Le Merrer « j’ai demandé à Monsieur Bulting d’animer une concertation au-delà du drapeau breton mais sur la culture bretonne, nous reviendrons devant le conseil avec des propositions. Vous mettez régulièrement en lumière dérapages verbaux et provocation sur les réseaux sociaux qui ne sont pas respectueux, nous avons des divergences très fortes sur la conception de la démocratie. »

29/06/2014 | 5 commentaires
Article précédent : « Ludovic Le Merrer a défendu de vils désirs au conseil municipal »
Article suivant : « Opposition : Valse des étiquettes au bal des « en pire » »

Vos commentaires

#1 - Le 30 juin 2014 à 10h26 par CLEV, Saint Nazaire
Comment le maire ose t'il parler démocratie. Le temps ou il était adjoint à l'urbanisme dans le dernier municipe, pour l’avoir côtoyé j'ai vue ce qui est pour lui la démocratie........
#2 - Le 19 juillet 2014 à 19h55 par Gwenn ha du, Sant-nazer
Comment peut-on parler d'outrage un drapeau breton pour les bretons morts pour la France, ce n'est quand même pas un crime, si?

David Samzun reviendra t'il sur sa décision, je l’espère pour lui pour les prochaines municipales.
#3 - Le 20 juillet 2014 à 11h40 par Jean-louis Garnier
Les citoyens français , originaires des 5 départements issues de la Bretagne royale, sont morts sous et pour le drapeau français et non pour un drapeau breton, inventé entre les 2 guerres et quasi inconnu avant la 5° république!
Mettre ce drapeau sur un monument aux morts est une insulte! Par contre il n'y pas de raison d’empêcher son usage par les collectivités locales en tout autre lieu pour signaler à ceux qui nous visitent qu'ils sont bien arrivés là où ils le souhaitaient
#4 - Le 20 juillet 2014 à 19h30 par Schtoumpfoadec, Saint-nazaire
A l'opposé de ses idées politiques UMP, je suis complétement d'accord avec J.L Garnier sur le fait que les emblèmes, témoins d'un régionalisme éculé, telles qu'Occitane, Bretonne, Alsacienne, Auvergnate, Basque et autres, ne doivent pas être hissées sur un monument aux morts, lieu hautement symbolique de tous ceux qui sont morts pour la France.

Quant à réclamer le "gwenn a du" à l'hôtel de ville,(je croyais appartenir à la région des pays de la loire), celà reviendrait à accorder un grand crédit à un groupuscule bien connu sur la place, dont le soutien à cet honorable étendard constitue le
fond de "commerce".
Que faisait ce drapeau (si ce n'était le besoin de paraitre pour exister)lors de la commémo' de la catastrophe du "Lancastria", et aux côtés de la minimanif concernant les bateaux russes?
#5 - Le 20 juillet 2014 à 20h21 par bernard, Saint Nazaire
originaires des 5 départements issues de la bretagne royale sous un drapeau républicain: Là je suis tordu de rire.

En fait le seul problème existant est le refus de la plus grande richesse française par des républicains à la vue courte : la diversité de nos régions.

Se reconnaître breton n'empêche pas de sentir unis sous le drapeau français.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter