Saint Nazaire Infos

La liste « Ensemble pour Saint-Nazaire s’en prend aux « dérives politiques » du maire

La liste conduite par Gaëlle Bénizé-Thual souhaite révéler aux Nazairiens les dérives politiques du pseudo homme de gauche David Samzun. Ce dernier rappelait lors de la présentation de ses 202 propositions pour Saint-Nazaire, qu’il était « socialiste » mais à qui peut-il encore faire croire cela ? Comme nous l’évoquions dans un article précédent il y a eu accord global du trio Pelleteur, Dufeu, Samzun. Ce genre de tambouille risque de se retourner contre les instigateurs. L’analyse d’Ensemble pour Saint-Nazaire publiée sur leur site.

"Alliances : David Samzun en marche vers Macron"

" Voir la liste du candidat sortant donner aux autres des leçons sur la clarté vis-à-vis des Nazairiens en faisant du chantage à l’extrême-droite dans la perspective du second tour ne manque pas de sel.  Dans l’opacité, par des négociations obscures, le candidat sortant cherche à sortir de son isolement politique total par un rapprochement avec LREM pour le second tour, en le cachant aux Nazairiens. 

Alors qu’il a largement mobilisé ses réseaux d’appareil, au niveau départemental et parisien, pour tenter de récupérer, sans succès, l’investiture que le PS a gelée, il rencontrait en parallèle les représentants d’Emmanuel Macron. Le candidat sortant a ainsi rencontré en juin Audrey Dufeu-Schubert et l’ancien ministre Stéphane Travert (chargé de structurer les réseaux de “l’aile gauche de la majorité”) au restaurant “La Plage” puis dîné avec la députée macroniste en décembre pour orchestrer le rapprochement avec LREM. Cette dernière rencontre s’est déroulée quelques jours avant le “lâchage” de Jean-Michel Texier par LREM.

La langue de bois maladroite du candidat LREM, qui n’émet aucune critique sur le maire, qui reprend les mêmes propositions, qui refuse d’indiquer la position de sa liste (s’il arrive à la monter) pour le second tour, ne trompe d’ailleurs personne. 

Dans son discours de lancement de campagne, Gaëlle Bénizé-Thual rappelait la dérive politique du maire, très éloignée de l’union de la gauche élue par les Nazairiens en 2014. Force est de constater que cette dérive et cette duplicité s’amplifient encore dans la campagne. Comme Emmanuel Macron, le candidat sortant est passé maître dans l’art du “en même temps”. 

Il se prétend de gauche et en même temps, il a soutenu Emmanuel Macron lors de l’élection présidentielle et voté LREM lors du second tour des élections législatives.

Il se présente comme le rempart contre l’extrême-droite, et en même temps, il a fait voter en conseil municipal un vœu en faveur de l’expulsion des gilets jaunes pendant la trêve hivernale, avec le soutien de LREM et du RN. 

Il participe brièvement à une manifestation sur les retraites et en même temps, la municipalité fait pression sur des agents pour les dissuader de faire grève. 

 Il exclut une partie des socialistes, les communistes, les écologistes de sa liste et en même temps, il accueille sur sa liste des candidats de droite issus du Modem et de l’UDI.

Ses documents de campagne se parent de rouge et vert et en même temps, le mot gauche n’y figure même plus.

Il prétend vouloir un débat sur le fond et en-même temps, il invective et insulte les élues de gauche qui s’opposent à lui, en les assimilant à l’extrême-droite.

Cette stratégie d’évitement et de confusion, qui avait déjà contribué à égarer des électeurs de gauche trompés par Emmanuel Macron et les élus qui l’ont soutenu en 2017 n’est pas acceptable.  

Avec nous c’est clair : notre projet est à gauche et notre démarche sans ambiguïté. Nous sommes la seule liste de rassemblement de la gauche à Saint-Nazaire. Au second tour, nous voulons l’alliance avec les forces de la gauche et de l’écologie, claires sur les valeurs et les pratiques politiques. 

Les Nazairiens ont le droit de connaître les intentions du candidat sortant." 

Voter Samzun, c’est voter Macron.

13/02/2020 | 7 commentaires
Article précédent : « Saint-Nazaire : la Ligue des droits de l'homme interpelle les candidats à l'élection municipale »

Vos commentaires

#1 - Le 13 février 2020 à 10h26 par Professeur
Au-delà du combat pour les municipales, l'analyse montre à quel point nous sommes à un tournant du monde politique national.

Plus encore qu'au moment des présidentielles qui sont on va peut-être le voir au bout du rouleau comme l'est à mon avis la V république.

En effet soit LREM peut au soir du deuxième tour montrer qu'elle est désormais une force politique de terrain et nationale, et on assistera alors à l'acte de naissance réelle de ce parti.
Les élections précédentes ne faisaient qu'entériner la " rencontre d'un homme et d'un peuple " , soit au contraire LREM est battue partout ou presque et les deux branches naturelles droite gauche reprendront la place qu'elles n'auraient jamais dû perdre.
Il en sera fini du macronisme, qui prend l'eau actuellement.
Mais pour fonctionner à nouveau efficacement et durablement, il faudra un autre système que le régime présidentiel , on devra donc passer à une VI eme république.

Dans l'éventualité ou LREM l'emporte, la gauche sociale et solidaire disparaîtra, noyée dans le libéralisme et toutes les droites se réuniront pour ne pas disparaître et pour continuer à défendre des positions sociétales de droite et d'extrême droite.

On sera passé à un système à l'américaine. Les primaires de chaque bord auront de beaux jours devant elles.

La grande perdante dans ce cas l'écologie.( comme c'est le cas actuellement aux USA)

Donc mesdames et messieurs les 15 et 22 mars si vous désirez autre chose pour la France et la planète, le seul vote utile c'est EELV et toutes les listes portants des principes écologiques et qui ne soient pas de près ou de loin associées à LREM.
#2 - Le 13 février 2020 à 13h12 par Nazairienne , St Nazaire
Madame Thual
Connaissez vous les secrets d une campagne électorale ?
Ne pas s'entourez de trop de monde
Mais d amis fidèles
Et surtout "ne citez jamais le nom de vos adversaires"
#3 - Le 14 février 2020 à 20h25 par Professeur
Je ne pensais pas en écrivant que nous nous orienterons vers un système à l'américaine y être déjà avec l'affaire Griveaux.
#4 - Le 14 février 2020 à 21h53 par Super Briéron
Si on a bien lu et bien compris le propos de Gaëlle Bénizé-Thual, le cas David Samzun est l'histoire de l'opportuniste de salon qui ne sait plus où il habite...!?
#5 - Le 15 février 2020 à 11h16 par Moyon, Saint-nazaire
Il n'échappera pas à l'électeur local que de nos jours la gestion d'une ville est davantage une affaire de compétences à mettre au service de ses habitants que de discours archaïques.

Compétences? Encore faut-il en avoir.J'ai mon idée sur le sortant et la "sortie".

L'amalgame politicien avec la situation nationale développé ici est un argument que désormais les bénies-oui-oui du feu PS sont capables d'opposer pour tenter d'exister.

Ceci-dit Mme Bénizé en tête de liste,sait bien qu'elle siègera ds le futur C.M, n'est-ce pas là ses seules intentions ?
#6 - Le 16 février 2020 à 08h12 par Chloé, Saint-nazaire
Moyon, vous tenez toujours des discours de courtisan du maire. De quelle compétence fait preuve le maire sur l'hôpital de Saint-Nazaire compte-tenu de son titre au Conseil d'Administration.Il n'est pas capable de comprendre l'intérêt du rachat du PPP. Quelle compétence sur le problème de la fusion des Chantiers avec Fincantieri. Il n'est pas capable de comprendre les risques de transferts de technologie vers la Chine? Il a mis longtemps à comprendre le coût d'un éventuel port de plaisance. Qui est-ce qui s'est planté sur l'ilôt Jeanne d'Arc (terrain des anciens ateliers municipaux)? Vous ne voyez pas que l'obéissance aveugle à la politique du chef aboutit à tuer la démocratie. Macron et les macronistes sont en train d'en faire les frais. Hollande et le PS en a fait les frais. Il se dit que le PS va disparaitre. C'est vrai que le PS a été incapable d'avoir une position nationale entre Deniaud et Samzun, d'où le retrait de Deniaud déjà laché aux législatives avec le vote Macron.Vaugrenard s'est mis en congé. Attention du côté de Dufeu et les macronistes, c'est le "Chaos" c'est pas mieux. Moyon les électeurs et les électrices en ont soupé des gens qui comme vous renvoient à la politique nationale quand ça les arrange par exemple contre le vote Le Pen, qui renvoient au local quand ça les arrange.Le suivi aveugle, c'est la mort de la démocratie.
#7 - Le 16 février 2020 à 17h33 par Moyon, Saint-nazaire
#6:Allons-y pour le ping-pong ...
D'abord vs savez pertinemment bien quelles compétences j'évoque entre celles de Samzun et celles de Mme Bénizé.

Le rachat du PPP dites-vs ?avec quels sous? les nôtres assurément.

L'éventuelle fusion avec Fincantieri ? vs croyez toujours qu'un maire à un quelconque pouvoir de peser? son manque de déclaration publique, peut-être, mais que savez-vous de contacts conjoints avec ses collègues élus ? com' ou action ?
Vous revenez au débat national: oui j'ai voté Macron pour faire barrage à Le Pen, oui Macron ne fait pas un bon usage du mandat qui lui a été confié, mais je ne regrette surtout pas l'absence du FN dans la gestion des affaires du pays.

Ps:adressez-moi l'imprimé de soutien à votre liste municipale, j'en ferai bon usage !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter