Saint Nazaire Infos

La Ligue des Droits de l'Homme écrit au maire de La Baule

La section nazairienne de la Ligue des Droit de L'Homme a remarqué les propos du maire de la Baule et président de Cap Atlantique, lors des voeux de la Municipalité à La Turballe. Elle a décidé de lui adresser une lettre ouverte.
24/01/2015 | 3 commentaires
Article précédent : « Le maire de La Baule répond à la Ligue des Droits de L'Homme »
Article suivant : « Désirs de Ville et la liberté d'expression, nouvel épisode »

Vos commentaires

#1 - Le 24 janvier 2015 à 17h14 par Dupont,pas Ducon, Saint-nazaire
"La ligue des droits de l'homme" quésaco ?

La dérive gauchisante et islamisante de la ldh ce n'est pas nouveau !

Déja en 2006 :
Deux membres de la LDH dénoncent le dialogue avec l'islamisme et démissionnent

Deux membres du comité central de la Ligue des Droits de l'Homme, Antoine Spire et Cédric Porin, ont décidé de démissionner de ce mouvement qui "glisse vers le dialogue avec l'islamisme radical" et n'est plus "l'organisation conçue pour défendre Dreyfus".

Dans une déclaration intitulée "Pourquoi nous quittons la LDH", publiée en pages "Débats" du Monde daté du 24 novembre, ils contestent une dérive qui leur est devenue intolérable avec l'affaire Redeker. Ils estiment que le "philosophe menacé de mort pour avoir critiqué l'Islam" a reçu un "soutien ambigu et timide", qui "s'accommode mal de l'intransigeance qu'exige le combat pour la liberté d'expression".

"Sans distance à l'égard du mouvement social, trop souvent ambigüe ou même compromise à l'égard d'un intégrisme islamiste dangereux, et en recul sur la lutte contre l'antisémitisme ou la défense de la liberté d'expression, la Ligue a perdu sa légitimité d'autorité morale de la république", écrivent-ils.

Donc suite logique,attaque systématique contre les individus ou partis dénonçant l'intégrisme fou de de certains fanatique de l'Islam
#2 - Le 25 janvier 2015 à 12h28 par Michel D
Il y a bien longtemps que la LDDH n'est plus crédible sur le terrain de la morale et des droits de l'homme.
Je passerai sur le sujet Metaireau qui relève du cloche merle local.
Mon attention est attirée par la référence à ce jeune sans papiers noir qui a reçu la légion d'honneur.
Pourquoi citer en contre exemple ce brave jeune homme en insistant qu'il a agit au péril de sa vie. Ce n'est ni ce qu'il a modestement raconté, ni ce que j'ai lu partout sur les événements.
Veut-on insinuer que M Metaireau n'en aurait pas fait autant?
Un français blanc avec carte d'identité et contrat de travail aurait t'il reçu les mêmes éloges de la LDDH? Car enfin sa conduite me paraît tout à fait normale dans de telles circonstances. Mais non il faut un héros en modèle, et le fait qu'il soit noir et sans papiers renforce la cause romantique au détriment des faits dramatiques certes, mais surtout de la vérité.
Puisqu'on parle du sujet de ce brave garçon dont je m'empresse de dire que je suis content de ce qui lui arrive, pouvons nous aussi nous poser qq questions:
-pourquoi un sans papiers peut il travailler, quand on est dans l'illégalité ?
-avait-il un contrat de travail? Déclaré?
- quel était son salaire, combien d'heures de travail par semaine ?
#3 - Le 25 janvier 2015 à 12h52 par raminagrobis
La LDH : aucune concession au réel !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter