Saint Nazaire Infos

La grogne des contractuels de l'hôpital

A la Cité sanitaire de Saint-Nazaire, la semaine a commencé avec une journée pour sensibiliser le public de l'hôpital sur la précarité des agents contractuels du site. Elle a été initiée par la CGT et la CFDT. Une intervention est prévue au Conseil municipal de Saint-Nazaire ce vendredi.
Distribution de tracts à la Cité sanitaire de Saint-Nazaire ce lundi 21 mars 2016.
Distribution de tracts à la Cité sanitaire de Saint-Nazaire ce lundi 21 mars 2016.

Actuellement, à l'hôpital de Saint-Nazaire, on compte plus de 380 contractuels dont 161 qui ont plus de 3 ans d'ancienneté et neuf qui voient leurs CDD renouvelés depuis plus de 5 ans. Ils représentent un quart des effectifs du site, un chiffre qui rentre dans les moyennes nationales. Entre 2012 et 2014, 106 stagiairisations ont été négociées. Dans la fonction publique, la stagiairisation est le passage vers la titularisation pour les agents non-statutaires en CDD. Mais la CGT déplore qu'aucune titularisation n'ait été prononcée en 2015, ce qui n'était encore jamais arrivé à l'hopital de Saint-Nazaire. Et en 2016, la direction propose 77 stagiairisations effectives sur les 3 ans à venir [NDLR : 30 sont vraisemblablement acquises pour 2016]. Céline Renard, secrétaire de la CGT à l'hôpital nazarien, explique se battre depuis plusieurs mois, mais comme les discussions n'avancent pas, ils ont décidé de lancer un coup médiatique et d'en informer les usagers de l'hôpital. 

Normalement les contractuels les plus anciens sont titularisés lors du départ d'un titulaire (pour mutation, retraite...). Or ces dernieres années tous les départs en retraite ne sont pas remplacés par des stagiairisations. La syndicaliste accuse l'hôpital public "d'en profiter pour faire des économies en ne titularisant pas le personnel". Elle explique qu'un contractuel coûte moins cher qu'un titulaire car "il n'a pas de prime annuelle, n'a pas d'évolution de carrière, n'a pas certaines primes de bonnification liées à l'exercice de leur fonction... C'est des économies substancielles". Elle ajoute avoir demandé à la direction de stagiairiser les jeunes car ils coûtent moins chers que quelqu'un qui part à la retraite, et donc "cela permet de dégager une marge d'économie". Mais la direction assure qu'elle ne peut pas procéder ainsi. Elle doit faire face à un déficit structurel de 2,5 m€. Elle estime devoir maintenir ses efforts encore 2 ans afin de revenir à l'équilibre.

A suivre

La CGT envisage de se rendre au Conseil municipal, ce vendredi, pour rencontrer le maire, David Samzun, qui est le président du Conseil de surveillance de l'hôpital. Ce dernier n'a pas répondu à la pétition de 800 signatures qui lui a été adressée. C'est par le biais de la question ouverte d'un élu que la CGT entend avoir une réponse en fin de séance. Céline Renard a également rencontré Marie-Odile Bouillé (PS), député de la circonscription de Saint-Nazaire, qui se dit "choquée par la situation et va intervenir".

Une manifestation au Conseil de surveillance va aussi être organisée.

Auteur : J-C L.B | 22/03/2016 | 0 commentaire
Article précédent : « Saint-Nazaire : Forum « Cœur et souffle » »
Article suivant : « Avec ou sans morceaux de sucre de Chromate de strontium ? »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter