Saint Nazaire Infos

La France Insoumise Nazairienne évoque le dossier STX

La France Insoumise Nazairienne, 2ème force politique, souhaite la vigilance dans le dossier STX.

"Après avoir tergiversé, l’Etat par l’intermédiaire de Bruno Lemaire a annoncé jeudi 27 la nationalisation "provisoire" du chantier Nazairien. Contrairement au Maire de Saint-Nazaire qui, sous le précédent gouvernement, se déclarait satisfait de voir Fincantiéri prendre la majorité du capital pour maintenant dire le contraire, la position de la FI a toujours été de préserver l'indépendance du dernier grand chantier naval français et d'en réclamer sa nationalisation.

La Fi ne peut que se féliciter de cette nationalisation, certes provisoire, face à la volonté réitérée hier de l'état Italien de permettre à Fincantiéri de mettre la main sur la majorité du capital il faut rester vigilant pour ne pas voir le chantier italien sorti par la porte, revenir par la fenêtre! La réunion du 27 septembre prévue entre les deux états sera, à ce sujet, déterminante. Dans un premier temps, la nationalisation a pour but d'écarter Fincantieri, sa fondation faux nez et son partenariat avec un chantier chinois qui visait à vider le chantier nazairien de sa substance.

Face au réchauffement climatique qui menace l'humanité, le chantier a également un rôle à jouer dans la transition écologique et pas seulement dans le tout "paquebots" auquel l'accord avec Fincantiéri risquait de cantonner le chantier nazairien. Son avenir réside dans le savoir-faire, la diversification dans les énergies renouvelables, les navires du futur, ce qui ne peut être garanti que si les décisions stratégiques et commerciales sont prises localement et en toute indépendance. L’avenir de l'emploi des salariés du chantier et des sous-traitants en dépendent."

03/08/2017 | 17 commentaires
Article précédent : « Selon FO l’hôpital de Saint-Nazaire n’a jamais été aussi mal »

Vos commentaires

#1 - Le 04 août 2017 à 08h08 par Chloé, Saint-nazaire
Macron est machiavélique (et il a travaillé sur Machiavel). Il n'a pas renoncé au libéralisme de l'Union Européenne. Il va essayer de négocier donnant-donnant un accord concernant le civil (les paquebots) et le militaire (ex-DCNS). Quand il parle de grand ensemble européen de la construction navale civile et militaire, il faut savoir que Fincantieri basé à Trieste en Italie a des filiales aux USA, en Allemagne, dans au moins un des ex-pays de l'Est, c'est une multinationale. Il vaut mieux parler de préemption que de nationalisation qui laisse entendre que Macron aurait fait un accroc au libéralisme.
Intégrer l'ex-DCNS et les Chantiers STX dans un grand ensemble de type multinationale n'augure rien de bon. On verra le 27 septembre.
#2 - Le 04 août 2017 à 15h19 par Moyon, St.nazaire
Je rejoins l'analyse donnée ici sur le dossier STX: j'apprécie mieux cette façon de "faire de la politique" que celle de la com' Mélanchoniste décravatée.
#3 - Le 04 août 2017 à 23h29 par bernier de la richarderaie, Saint Nazaire
Chloé
Quand on évoque Machiavel, plutôt que de le citer, il faudrait déjà l'avoir lu.Merci
#4 - Le 05 août 2017 à 08h34 par Chloé, Saint-nazaire
Je viens de recevoir cette info du 01/08/2017 par Vincent Groizeleau. Elle éclaire les intentions du Gouvernement.
Construction Navale
Défense
Pier Carlo Padoan, ministre italien de l'Economie et des Finances, Carlo Calenda, ministre italien du Développement économique, et Bruno Le Maire, ministre français de l'Economie et des Finances, se sont rencontrés à Rome pour discuter du partenariat entre STX et Fincantieri, suite à la décision de l'Etat français d'exercer son droit de préemption sur les actions de STX France, annoncée jeudi dernier.

Le Gouvernement italien regrette profondément cette décision.

Cependant, les gouvernements français et italien expriment leur intention de dépasser leurs différences sur l'équilibre de la structure du capital de STX.

Les gouvernements français et italiens expriment leur souhait de faciliter la création d'une industrie navale européenne plus efficace et plus compétitive. Ils partagent l'objectif d'avancer vers une alliance forte entre les deux pays, à la fois dans le domaine civil et militaire. Rapprocher les forces de Fincantieri, de STX et de Naval Group permettrait de créer un leader européen global qui aura pour objectif d'être le plus grand exportateur sur les marchés civils et militaires, avec une activité significative dans les systèmes et les services.

Dans le cadre de ce projet, la structure de capital de STX sera gérée avec l'objectif de définir une solution acceptable mutuellement d'ici le sommet annuel franco-italien du 27 septembre. La participation de Fincantieri dans STX France sera définie en ligne avec son rôle leader d'opérateur industriel. Pendant cette période, le Gouvernement français s'engage à ne pas ouvrir le capital de STX à des parties tierces et à considérer Fincantieri comme son option privilégiée pour le futur de l'entreprise.

Déclaration conjointe des gouvernements français et italien, 01/08/17
#5 - Le 05 août 2017 à 17h29 par Chloé, Saint-nazaire
M. de la Richarderie. Voici un extrait du chapitre XVIII du Prince.
"Pour agir, le Prince doit avoir la ruse du renard et la force du lion
Il est sans doute très louable aux princes d'être fidèles à leurs engagements ; mais parmi ceux de notre temps qu'on a vu faire de grandes choses, il en est peu qui se soient piqués de cette fidélité, et qui se soient fait un scrupule de tromper ceux qui se reposaient en leur loyauté.
Vous devez donc savoir qu'il y a deux manières de combattre, l'une avec des lois, l'autre avec la force. La première est propre aux hommes, l'autre nous est commune avec les bêtes ; mais lorsque les lois sont impuissantes, il faut bien recourir à la force ; un prince doit savoir combattre avec ces deux espèces d'armes [...].
Or les animaux dont le prince doit savoir revêtir les formes sont le renard et le lion. Le premier se défend mal contre le loup, et l'autre donne facilement dans les pièges qu'on lui tend. Le prince apprendra du premier à être adroit, et de l'autre à être fort.
Ceux qui dédaignent le rôle de renard n'entendent guère leur métier ; en d'autres termes un prince prudent ne peut ni ne doit tenir sa parole, que lorsqu'il le peut sans se faire tort, et que les circonstances dans lesquelles il a contracté un engagement subsistent encore.
Je n'aurais garde de donner un tel précepte, si tous les hommes étaient bons; mais comme ils sont tous méchants et toujours prêts à manquer à leur parole, le prince ne doit pas se piquer d'être le plus fidèle à la sienne ; et ce manque de foi est toujours facile à justifier. Je pourrais donner dix preuves pour une, et montrer combien d'engagements et de traités ont été rompus par l'infidélité des princes, dont le plus heureux est toujours celui qui sait le mieux se couvrir de la peau du renard. Le point est de bien jouer son rôle, et de savoir à propos feindre et dissimuler. Et les hommes sont si simples et si faibles que celui qui veut tromper trouve aisément des dupes"
Macron l'a étudié avec Ricoeur!
#6 - Le 06 août 2017 à 22h34 par Moyon, St.nazaire
En résumé on ne sait pas où la philo mène ...Sacrée Chloé !!!
#7 - Le 07 août 2017 à 09h50 par Wagner
#2 Moyon

Peut-être qu'il vous faut pousser plus loin votre lecture de l'action de Mélenchon et de la FI que ce qui est rapporté paresseusement - voire malhonnêtement - par les médias.

Bien que nous soyons d'accord du reste, le coup de la cravate c'est bel et bien ce qui est le moins intéressant chez lui.
#8 - Le 07 août 2017 à 14h02 par Chloé, Saint-nazaire
Oui M. Moyon, il y en a comme cela qui bifurque, ça peut être de la philo vers la politique. Mme DUFEU, député de la 8ème circonscription se réclamait pendant la période électorale de l'HUMANISME, d'une famille de gauche... il serait intéressant de savoir ce qu'elle pense du chapitre XVIII du Prince. Apparemment à la cour du roi Lion il y a surtout des courtisans et des courtisanes, pour le moment.
#9 - Le 08 août 2017 à 11h58 par Moyon, St.nazaire
#8
Machiavel et tant d'autres que vous citez...
F.Sagan a dit, "la culture c'est comme la confiture,moins on en a plus on l'étale".
#10 - Le 09 août 2017 à 08h52 par Chloé, Saint-nazaire
#9. Eh Moyon, les femmes ont aussi droit à la culture et ce n'est pas une découverte personnelle que Le roi Lion-Macron s'est frotté la cervelle aux écrits de Machiavel. C'est de notoriété publique. Avec de tels propos vous allez accréditer que vous volez au secours de cette bulle médiatique et financière et de sa courtisane de la 8ème circonscription.
N.B. Ce n'est pas de ma faute si c'est la mode de mettre des mots comme courtisan avec un e au féminin. Faut-il dire Maîtresse à Madame la notaire?
#11 - Le 11 août 2017 à 09h50 par Moyon, St.nazaire
#9
"parler pour ne rien dire et ne rien dire
pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux (et celles !) qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir ." P.Dac
#12 - Le 13 août 2017 à 17h49 par Chloé, Saint-nazaire
L'agence de participations de l'Etat va débourser 79,5 millions d'euros (si ce n'est déjà fait) pour acquérir les 66,6% de parts de STX Corée. Ceci en attente d'une prochaine répartition des parts de capital.Il ne s'agit donc pas de la constitution d'une entreprise nationalisée.Ce que dit vouloir le Gouvernement, c'est une sorte de mariage Naval Group (ex DCNS), chantiers de Saint-Nazaire et Fincantieri. Jusqu'ici, il y avait des formes de coopération entre Naval Group et Fincantieri: frégates anti-aériennes, frégates multimissions... Quelle place pour les Chantiers de Saint-Nazaire dans le cadre d'une société Naval Group-Fincantieri. Le Gouvernement français semble prêt selon ses dires à laisser pour les chantiers de Saint-Nazaire"le contrôle opérationnel de la société à Fincantieri. Et il ne faut jamais oublier que Fincantieri a créé une co-entreprise avec le Chinois CSSC.On en saura plus le 27 septembre mais le coup de com de Macron"nationalisant"!est cousu de fils blancs!
Concernant l'idée de constituer un équivalent européen de l'aéronautique dans la construction navale, il faut également faire attention parce que la construction aéronautique en Europe relève d'une forme de coopération.
#13 - Le 14 août 2017 à 20h51 par Moyon, St.nazaire
# 12,
Même insoumise, puissiez-vous d'ici le 27 septembre jouir de la trêve estivale et congés payés que nos ancêtres du Front Populaire avaient conquis.
Suspendre quelques temps d'été vos grandes leçons d'économie politique dignes du Nobel ou même de politicaillerie nous procureraient un grand repos aussi. L.O.L
#14 - Le 15 août 2017 à 18h20 par Chloé, Saint Nazaire
Je vois que Monsieur Moyon devient susceptible quand il lui devient difficile de moyen-ner, mais bon!
#15 - Le 15 août 2017 à 20h24 par Doliprane, Saint-nazaire
Dommage #Chloé avait une attitude et un discours intéressant et argumenté..

Dommage cela devient verbeux, prétentieux et tellement courant

A demain Chloé pour une nouvelle leçon d'éloquence et malheureusement de grandiloquence .

Bise consœur
#16 - Le 18 août 2017 à 13h55 par chausson
Si maintenant Chloe se met à la philosophie....

Ce qu'il y a de bien avec elle c'est que ce sont les mêmes messages sur tous les sujets.
Elle tourne en boucle...
Aaaah la frustration, l'aigreur...
#17 - Le 18 août 2017 à 20h14 par Chloé, Saint-nazaire
Merci pour les commentaires sur ma petite personne. Je croyais que le sujet, c'était la vente des chantiers,la préemption-nationalisation, la position de Macron sur laquelle FI a donné sa position.Pour le moment c'est diplomatie secrète, après le coup de com.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter