Saint Nazaire Infos

La colère gronde chez les employés de Carrefour Market

Faute de se faire entendre par la direction, les salariés de Carrefour Market continuent leur mouvement. Samedi, pour la troisième fois depuis le début de l'année, ils ont une nouvelle fois débrayé pendant une heure, bien décidés à exprimer leur ras-le-bol.

A l'appel de la CGT et de la CFDT, un débrayage a eu lieu dans tous les carrefours market de France. A travers, ce mouvement social qui semble prendre de l'ampleur, les employés dénoncent les mesures dérisoires proposées par la direction du groupe Carrefour. Céline, déléguée suppléante du personnel à Ville-Port dénonce les différences de traitement entre les salariés des Carrefour Market et ceux des hypers." A titre personnel, pour 36,75 heures sans les RTT, je gagne environ 1 100 euros au bout de onze années d'ancienneté. C'est inadmissible, car on est vraiment les parents pauvres du groupe. Dans les hypers, le personnel bénéficie d'une réduction de 10 % sur les achats. Nous, nous n'avons droit qu'à 7 % et uniquement avec la carte PASS. Ceux qui ne veulent pas de cette carte, n'ont rien". Selon les représentants du personnel, à ce jour il existe également de grosses disparités sur les salaires à qualification égale :" Sur un poste de caissière, on constate une différence de plus de 30 euros entre les hypers et les Carrefour Market. Ce n'est pas logique". A travers ce débrayage, les employés veulent également sensibiliser l'opinion sur les conditions de travail qui se dégradent avec la mise en place du "Tous commerçants". Un des aspects de cette méthode oblige le personnel à une polyvalence extrême."A Saint-Nazaire, une large partie du personnel passe au frais le matin avec la mise en rayon, puis dans différents secteurs du magasin tout au long de son temps de travail" souligne une employée.

Des pressions
Proposition insuffisante pour l'augmentation des salaires, dégradations des conditions de travail, non-reconnaissance et disparition de la profession, non-remplacement des arrêts maladie et des départs en congés, les griefs ne manquent pas. Mais à en croire, les employés du groupe, la direction semble faire la sourde oreille face aux revendications. Une situation qui devient intolérable et continue de s'amplifier dans certains endroits, comme en témoigne une gréviste :"Ici à Saint-Nazaire, nous avons subi des pressions de la part du directeur, suite aux articles parus dans la presse". Face à de tels événements, la colère gronde au sein des Carrefour Market et elle pourrait bien prendre des proportions plus importantes, si la direction continue d'ignorer le mécontentement du personnel. C'est en tout cas ce que laissent entendre les personnes présentes à l'occasion de ce débrayage.

 

Auteur : YE | 11/06/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Pour ses 20 ans, le festival va mettre le feu »
Article suivant : « Conseil municipal, entre puérilité et projets »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter