Saint Nazaire Infos

La CGT empêche l’inauguration des autoroutes de la mer

Ce matin à 7 heures le Préfet a décidé d’annuler l’inauguration des autoroutes de la mer pour des questions de sécurité. 300 dockers de la CGT avaient pris place au rond-point permettant l'accès au site. "Nous ne sommes pas là contre les autoroutes de la mer mais nous protestons contre le non-aboutissement de nos revendications en matière de pénibilité" a indiqué Yves Tual, responsable CGT à la fédération des dockers du port. Le voyage de Dominique Bussereau a été annulé, ainsi que celui du ministre espagnol. La société GLD Atlantique a organisé une conférence de presse dans la précipitation dans un hôtel de Trignac. L’inauguration officielle aura finalement lieu en Espagne en présence du ministre espagnol des transports José Blanco Lopez. "

Pierre Louis Dreyfus président du groupe Louis Dreyfus a pris la parole pour regretter cette inauguration annulée : « Cette nouvelle ligne doit apporter de l'activité à Saint-Nazaire. Annuler l'inauguration c'est nuire à nos chances de succès. Il ne faut pas faire de Saint-Nazaire un nouveau Marseille. Pendant ce temps-là les concurrents de Rotterdam se réjouissent, » explique l'armateur.

André TRILLARD, Sénateur de Loire Atlantique, dénonce dans un communiqué l’attitude de la CGT du port de Saint-Nazaire qui, ce matin, a rendu impossible l’arrivée des Ministres espagnol et français. Pour le Sénateur, s’il ne faut pas négliger les problèmes qui existent actuellement sur le port et dans les différentes activités qui y sont liées, empêcher l’inauguration de l’autoroute de la mer ou, plus tard, empêcher le fonctionnement de ce projet porteur d’emplois et d’avenir, est une faute grave.

André TRILLARD appelle la CGT des personnels portuaires à adopter une attitude raisonnable et constructive.

Le président du Conseil général de Loire-Atlantique Patrick Mareschal et le vice-président délégué à l'économie et à l'emploi Philippe Grosvalet réagissent : Les élus du Conseil général déplorent ce blocage qui constitue une action particulièrement dommageable à l'image du Port et au lancement de cette liaison.

En quelques chiffres

MONTOIR – GIJON

14h de traversée, coût : 450 euros ; 24h par la route pour un camion et son chauffeur, coût : 1 000 euros – 3 départs hebdomadaires Lundi – mercredi samedi 

Objectifs : Désengorger l’axe routier transpyrénéen par la réduction du trafic routier de 35 000 véhicules la première année. Avec un objectif de 100 000 camions d’ici 5 ans.

Auteur : JBR | 16/09/2010 | 2 commentaires
Article précédent : « Des projets à Montoir pour améliorer la compétitivité du port »
Article suivant : « Autoroute de la mer Inauguration officielle de la ligne Montoir-de-Bretagne/Gijon, le jeudi 16 septembre »

Vos commentaires

#1 - Le 17 septembre 2010 à 16h40 par bessi, Gardanne
encore une fois la CGT ne veut pas avancer
avec tous ces camions qui roulent sur les autoroutes au risque d'accident et de pollution
c'est vraiment un syndicat rétrograde
coluche avait raison,il disait que CGT=
Cancer Généralisé du Travail
#2 - Le 01 octobre 2010 à 06h42 par JEB
la CGT toujours à la pointe du progrès!!!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter