Saint Nazaire Infos

La base sous-marine de Saint-Nazaire labellisée « Patrimoine du XXe siècle »

Ce samedi, Monsieur le préfet, Monsieur le Sous-préfet, Madame la députée, Monsieur le Maire, les élus et toutes les personnes sensibilisées par l’histoire de Saint-Nazaire se sont donné rendez-vous alvéole 9 de la base sous-marine pour dévoiler une plaque, attribuant à la base sous-marine et à l’écluse fortifiée, le label « Patrimoine du XXe siècle ».

Ce label est délivré par le Ministère de la culture et de la communication. Il doit être distingué de la protection au titre des Monuments Historiques et vise à mettre en valeur l’architecture du XXe siècle en tant qu’élément patrimonial à part entière.

Au second empire la ville de Saint-Nazaire se développe en cercles concentriques autour de la darse. Le port et la gare sont au centre de la ville et prospèrent grâce au commerce avec l’Amérique du Sud.

Pendant la guerre la destruction de la ville à 90 % provoque un traumatisme physique et moral auprès des Nazairiens. Héritage : le tombeau monstrueux qui sépare les bassins.

La question était de savoir : Que faire de cet ouvrage ?

Joël Batteux, maire de Saint-Nazaire répond : « Nous avons résolu de garder cette base sous-marine malgré l’avis des anciens qui souhaitaient sa destruction. Nous avons résisté. Conserver la façade évocatrice et créer à l’intérieur un lieu de vie culturelle très intense avec Alvéole 14, le Life et le VIP et prochainement Alvéole 12, une grande salle polyvalente à la place de la salle Jacques Brel qui a fait sont temps ».

Au cœur de la base, un vide, conservé en l’état, gardera comme un trésor, un livre des mémoires du siècle. Un cabinet d’écriture s’est ouvert au sein de l’hôtel de ville invitant tous les Nazairiens à coucher sur les pages ce qu’ils ont retenu du XXIsiècle. En 2050, à mi-siècle, ce livre sera ouvert et ethnologues et sociologues pourront y puiser matière et témoignages.

Monsieur le Préfet Daubigny commence son allocution par une phrase de G. Bernanos « Au moment venu l’enfant que nous fûmes nous prend par la main et nous confie le chemin ». 

Saint-Nazaire perpétue dans ce lieu de la mémoire, l'affirmation de la vie de la mort et de la violence. Nous avons avec l’histoire que nous écrivons chaque jour, un droit et un devoir de mémoire. La base sous-marine sera le repère de cette mémoire que nous laisse cette histoire terrible.

CM pour

http://www.saintnazaire-infos.fr/

18/09/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « Pose de la première pierre du théâtre à Saint-Nazaire »
Article suivant : « Conseil Municipal : le projet de « chartre associative » fait-il la loi ? »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter