Saint Nazaire Infos

L’UMP Saint-Nazaire s'estime cocufiée

Selon Jean-Louis Garnier délégué communal de l’UMP, les militants ont été trompés par des partenaires infidèles. Une chose est certaine le MoDem et l’UDI ont travaillé pour préparer les futures échéances électorales et en particulier les sénatoriales. C’est aussi pour cela que les dés étaient pipés.

"...a tout vu, sa raison lui murmure, que son front est popurvu d'une brusque ramure"Alphonse Allais

Jean-Louis Garnier analyse la défaite comme « la plus cruelle que nous ayons connue à l'élection municipale, ici, à Saint-Nazaire En effet ni en 2001, ni en 2008, et je ne parle pas du temps d'Étienne Garnier, l'addition des résultats des listes de droite et du centre ne donne un aussi mauvais résultat au premier comme au second tour. »

L’UMP local s’en prend à la tête de liste Le Merrer « Or l'individu, qui proclamait pourtant dans un mail à un journaliste "C’est moi et moi seul qui ai élaboré la stratégie politique de DésirS de Ville", refuse de reconnaître cette défaite et sa responsabilité ! Sa lâcheté, sa veulerie se confirme.
Tout au contraire, M. le Merrer cherche à imputer la situation qu'il a créée à ceux qui ont permis sa candidature et auxquels il a refusé la possibilité de jouer un rôle dans sa très courte campagne, les militants UMP de Saint-Nazaire et en particulier moi-même. Au lieu de chercher à réunir pour ménager l'avenir, il tente de maintenir une stratégie qui a échoué, la conquête d'un hypothétique électorat de centre gauche qui ne voterait pas socialiste, en empêchant toute expression de la droite au conseil municipal. Notre tête de liste a été un très mauvais candidat. Espérons qu'il ne soit pas un opposant du même acabit. »


L’UMP Saint-Nazaire n'a plus qu'à assumer sa déconvenue et préparer les futures échéances électorales avec des partenaires dignes de ce nom.
 

10/04/2014 | 19 commentaires
Article précédent : « Laurianne Deniaud, première adjointe, a déjà tout d’une grande »
Article suivant : « Mobilisation pour que Fayçal reste »

Vos commentaires

#1 - Le 10 avril 2014 à 20h55 par Andréa
Garnier, lorsque vous parlez de partenaires infidèles, vous devriez parler de vous
Rencontre un lundi avec le fn et les socialistes Puis de nouveau rencontre avec le fn un mercredi matin
Celui qui a trahit, guidé par sa jalousie, ne serait-ce pas l'UMP avec vous à sa tête ?
On sombre vite dans le pathétique si l'on n'y prend pas garde, ne croyez-vous pas ?
Avant vous étiez ps et bien vous devriez y retourner puisqu'il semblerait que vous n'avez jamais coupé les liens avec eux
#2 - Le 10 avril 2014 à 21h55 par Jean louis Garnier
Andréa, vous êtes aussi pathétique que le soi disant Christian la semaine dernière; Je ne rencontre pas le FN mais, au hasard de nos horaires, Blanchard dans le café ou, comme lui, j'ai mes habitudes comme bien d'autres et en particulier les journalistes de PO.
Quand à dire que l'UMP a trahit pourriez-vous dire ce qu'elle en a retiré : plus de groupe à la mairie, plus d'expression dans le bulletin municipal, etc. Et quand à la jalousie,... à l'égard de qui ? J'avais prévu d'être au delà de la 14° place ne souhaitant pas faire un nouveau municipe dans l'opposition et souhaitant laisser à plus jeune cette occasion de se mettre en place. C'est bien la seule satisfaction que m'ait donnée le Merrer !
#3 - Le 10 avril 2014 à 21h58 par Patriote_Nazairien, Saint-nazaire
@Andréa,
vous parler de rencontres, quelles type de rencontres s'agissait-il? Des rencontres secrète? Comme avec Bastida pour Le Merrer ou essayage d'arrangement secret avec Mr Denigot? Si une formation politique ne peut plus en rencontrer une autre pour échanger des opinions, on fait comment?
#4 - Le 11 avril 2014 à 08h21 par Dj, Saint Nazaire
Andréa. Tout a fait d'accord. Lorsque l'on me parle de Mr Garnier , la politique me dégoutte . En tant que Breton, je vais aller acheter mon bonnet rouge.
#5 - Le 11 avril 2014 à 14h36 par Jean louis Garnier
DJ,
"M." Garnier, M. abréviation de monsieur et non l'anglais, Mr comme mister, le français est la langue en usage ici en Bretagne sud! mais vous avez raison, breton je ne suis pas sauf à considérer comme breton tout citoyen français habitant en Bretagne. Quant à votre dégout, il n'est pas à la hauteur du mien à l'égard de gens comme vous qui n'ont pas d'arguments à l'appui de leurs opinions! Soyez assuré de mon profond mépris
#6 - Le 11 avril 2014 à 16h42 par Bonjour tristesse, Saint-nazaire
"Y'en a des" qui doivent avoir mal à leur Droite !!!

Je me marre
#7 - Le 11 avril 2014 à 19h28 par Andréa
Garnier, je suis très loin d'être pathétique
Vos deux rencontres (en trois jours) fortuites ont bon dos
D'autre part, si vous ne souhaitez pas de commentaires alors peut-être devriez-vous arrêter de déverser votre rancœur sur la place public, il est vrai que n'ayant plus aucune position au conseil municipal... il est difficile de continuer à exister médiatiquement
Patriote rencontrer une formation politique afin de discuter, pas de souci, cela serait plus sain dans le paysage politique si cela existait mais c'est je pense un peu utopique de l'espérer pendant des élections je doute que l'on puisse rencontrer sereinement ses adversaires surtout pendant cette campagne qui a été virulente en termes d'adjectifs et autre de la part du socialisme nazairien alors me parler de rencontres dues au simple hasard.....
#8 - Le 12 avril 2014 à 08h55 par Le Loup Muré, Saint-nazaire
Andrea et Dj, c'est faire preuve de très mauvaise foi que d'imputer la responsabilité à celui qui remue le cocotier politique nazairien ! Je crois d'ailleurs qu'il n'y a pas que L'UMP qui a été cocufiée mais bien d'autres personnes d'autres sensibilités qui avaient cru en LLM !
#9 - Le 13 avril 2014 à 12h58 par Andréa
Le loup muré, garnier ne remue pas le cocotier comme vous dites, il déverse juste sa rancœur de ne plus être conseiller municipal et d'être peut-être moins médiatique, s'il l'a été un jour auprès des nazairiens d'ailleurs
Il est facile de tirer à boulets rouges sur M. LE MERRER alors que tout n'est pas de sa faute : non représentation dans la presse, mensonges, hypocrisie, etc....

garnier, vous parlez de mépris, peut-être devriez-vous vous regarder dans une glace et vous méprisez vous-même ?
Car il y en aurait des choses à dire sur vous, je ne m'étalerais pas car ces choses vous êtes bien placé pour les connaître
Dernier commentaire concernant ce petit article qui s'il on y regarde à deux fois ne valait pas la peine que j'y réponde
garnier cherchera toujours des excuses ou des pirouettes pour répondre à ses détracteurs
#10 - Le 13 avril 2014 à 19h11 par Jean louis Garnier
Andréa je maintiens que vous êtes pathétique : Je rencontre Blanchard toute l'année, comme bien d'autres copains de Bistrot sans prétentions ni arrières pensées: je rencontre aussi un excellent copain plutôt d'EG dans le même bistrot et je vous enm... que la vie est triste et bête avec des gens comme vous!
#11 - Le 13 avril 2014 à 21h56 par Jean louis Garnier
Andrea, si vous savez des choses sur moi, faut les dire !
En tous cas, il y a une chose que vous ne savez pas alors que je l'ai dit et répété, y compris en conseil municipal et que cela figure au compte rendu, c'est que je n'ai pas voulu être au conseil en cas d'échec; je ne voulais pas refaire 6 ans avec les socialos. je n'ai aucune rancœur. J'éprouve même un certain soulagement
#12 - Le 14 avril 2014 à 17h27 par Andréa
Je ne résiste pas l'envie de vous répondre
Mon pauvre garnier, j'en ai autant à votre service et encore plus car moi aussi je vous .....
Triste et pathétique c'est de vous dont vous parlez
Vous êtes de ces personnes que l'on regrette d'avoir un jour croisé
Lorsque l'on est pas capable de supporter la critique alors on se tait, pas vrai ?
#13 - Le 14 avril 2014 à 18h52 par gwendal, Saint-nazaire
Il est clair que Le Merrer a trompé tout le monde, que ce soit l'UMP ou le FN, et même tous les nazairiens. Un petit retour en arrière ?
Mardi 25 mars : une rencontre a lieu le soir entre des membres de l'équipe de Le Merrer et Jean-Cluade Blanchard pour proposer à celui-ci un marchandage honteux !
Mercredi 26 mars : dernier meeting de Le Merrer avec la présence de David Pelon, élu maire à Trignac avec des membres du FN sur sa liste. Au coeur de son discours ce soir-là, Le Merrer clame haut et fort : "Prenons exemple sur notre voisin de Trignac."
Jeudi 27 mars : Le Merrer fait un communiqué de vierge effarouchée où il dit : "un rapprochement entre le FN et nous est une totale hérésie" ! Et le soir même, il manifeste devant la mairie avec des gauchistes contre l'entrée du FN à la mairie !
Si ça ce n'est pas mentir avec effronterie aux électeurs nazairiens !
#14 - Le 14 avril 2014 à 21h32 par Nazairien de coeur
Jean-Louis Garnier,
A vous lire, vous auriez trouvé en LLM une personnalité retorse. Le disciple aurait dépassé le maître !
En effet, quatre étapes sont décelables dans cette campagne :
1. Le marionnettiste JLG choisit sa marionnette LLM. Enfin, c'est plutôt Mme Emonides qui propose, sans arrière pensée (car ancienne PS, sa seule volonté - son leitmotiv - est de faire tomber Samzun), cette stratégie d'union des opposants. Désirs de ville est née, il ne manque plus que sa tête de liste. C'est là que rentre en scène LLM. Le coup paraît jouable et même de bon sens : LLM est centriste, il est surtout nouveau dans le paysage politique très compliqué de la droite et du centre (comme Izorce en 2008) ; de plus, il n'a jamais pratiqué la chose publique et, en conséquence, il est potentiellement naïf ou, à tout le moins, influençable, manoeuvrable... ; par ailleurs, "on" le dit travailleur, gestionnaire calme et précis. Le point d'orgue de cette concomitance est le discours d'ouverture de la campagne avec l'emploi de l'expression d'"apartheid politique", expression qui paraît habile pour caractériser une ségrégation entre le PS et les autres, mais qui, dans le contexte de la mort de Mandela et de la mise en ligne par JLG blogueur d'une vidéo d'un historien controversé, apparaît au final inappropriée.
2. LLM s'émancipe. En quelques jours de campagne, celui qui aime afficher son non-professionnalisme semble en avoir beaucoup appris sur les méthodes de la droite nazairienne. La liste sera présentée, mais dans l'ordre alphabétique, les tenants locaux de l'UMP et de l'UDI devront attendre que la liste soit déposée en préfecture pour connaître son ordre. Le Modem a calmement, sans haine, ni violence, réalisé la razzia souhaitée, un véritable hold-up du Modem ! Dire que JLG, l'ardent promoteur de l'UMP a été l'un des bâtisseurs de DésirS de ville, une imposture politique sans précédent, dont la première victime est l'UMP ! Mais JLG n'a pas dit son dernier mot, ni l'UMP, d'ailleurs !
#15 - Le 14 avril 2014 à 22h35 par Nazairien de coeur
3. LLM dépassé. DésirS de ville devait agréger les forces d'Izorce et de Garnier. Les résultats du 1er tour sont sans appel, dans un contexte très favorable, DésirS de ville a mixé les électorats UMP et Modem. C'est une défaite ! Pire, un espace politique a échu au FN.
Que se passe-t-il alors ? Une rencontre fortuite ou organisée entre l'UDI Bastida et le FN Blanchard. LLM n'est plus maître de rien : a-t-il donné consigne à Bastida de négocier ou, ce dernier a-t-il été la victime d'un mauvais scénario ?
Les deux hypothèses sont plausibles : dans la première, LLM peut être considéré comme un novice puisque les candidats locaux du FN ne sont que de simples prête-noms, seule MLP pourrait prendre la décision d'un retrait de la liste FN et elle paraît très improbable, le Modem n'ayant jamais été un allié du FN, ni naturel, ni de circonstance.
La 2e hypothèse est celle d'un mauvais coup porté non à LLM, mais à Robert Belliot, maire sortant de Pornichet. Le lien entre lui et LLM, c'est Bastida, directeur de campagne de Belliot et membre de l'équipe de LLM, un militant UDI trop enthousiaste.
En effet, Belliot a de nombreux ennemis à droite et au centre, son interventionnisme lors des élections régionales de 2010 et cantonales de 2011 lui a valu quelques rancoeurs tenaces. Le voisin pornichétin n'a pas toujours été désintéressé dans les affaires nazairiennes, notamment lorsqu'il a privilégié un de ses adjoints à tout autre militant nazairien.
Que s'est-il réellement passé ? Seul Bastida sait quelle a été son omission ou sa bévue... Elle n'a pas été sans conséquence puisque Belliot est défait. L'effet pour LLM est plus anecdotique puisque la défaite était déjà annoncée avant le premier tour, mais cet incident marque les limites de la tête de liste centriste. Ses réponses ne présentent aucune pertinence ; pire, il apparaît comme agacé, voire menaçant. Or, il est vraisemblable de penser qu'il n'a rien à voir avec cette basse manoeuvre, il lui aurait juste fallu l'exprimer.
#16 - Le 14 avril 2014 à 22h59 par Nazairien de coeur
Suite...
4. LLM déboussolé participe à une manifestation anti-FN. Pas d'explication possible, hormis la fatigue ou une grille de lecture politique totalement incompréhensible. LLM voit le spectre de la défaite arrivé et souhaite vite clarifier sa position concernant le FN. Or, la véritable cible étant Robert Belliot, quel est l'intérêt pour lui d'une telle gesticulation ? Pire, il anticipe le divorce entre le centre et la droite, cette dernière ne pouvant pas se permettre de stigmatiser un électorat égaré dans l'impasse FN.
Au final, DésirS de ville est un échec, la méthodologie n'est pas celle qui convient à une ville de cette importance, elle ne permet pas d'obtenir une assise correcte sur l'ensemble des quartiers et c'est justement sur cette prégnance que le PS fait la différence, son assise sur la ville est parfaite : présent dans toutes les associations, organisé, ayant des référents dans tous les domaines de compétence de la ville, c'est un travail de longue haleine qu'il faut imiter. Or, la droite nazairienne, comme le centre d'ailleurs, s'organise autour de ses divisions. Ainsi, de 2008 à 2014, quatre pôles se sont distingués : JLG et son groupe Changement radical, Saint-Nazaire face au large de Gaston Charton (avec Belliot), l'UDI du Dr Bonnafé et de Bastida et le Modem, soit aucune ambition commune, mais des personnalités qui se privilégient, elles, d'abord, au détriment d'un travail collectif.
Il est temps de s'organiser autour d'un shadow cabinet : nommer un correspondant à chaque maire-adjoint, suivant son domaine de compétence, inviter les militants, adhérents et sympathisants de la droite et du centre à s'engager dans le monde associatif, réaliser un maillage méthodique de la ville. Et, surtout, tirer profit de cet ordonnancement pour dégager des idées innovantes, ne pas recycler les idées d'hier sans les dépoussiérer, ne pas égréner les arguments, mais leur donner sens autour d'une thématique. En bref, c'est faire et faire aimer Saint-Nazaire !
#17 - Le 14 avril 2014 à 23h16 par Jean louis Garnier
Andréa alors ça vient ces révélations croustillantes ?!
#18 - Le 14 avril 2014 à 23h48 par Jean louis Garnier
Nazairien de cœur,
Il y avait eu de ma part une proposition de nom et de place pour les UMP discuté avec le Merrer; Celui-ci m'a appelé quelques heures avant le dépôt pour m'avertir qu'il l'avait modifié; J'étais en voiture avec 2 personnes qui ont suivi notre conversation en mains libres! Sa modification concernait uniquement les 10 premiers!
#19 - Le 15 avril 2014 à 09h03 par Jean louis Garnier
Nazairien de cœur,

Analyse très intéressante mais les voies de l'action ne me paraissent pas aussi simples... par absence de troupes voulant travailler! Le comportement de le Merrer, candidat à temps partiel, (2 jours par semaine) attendant que les autres travaillent pour lui, ne va pas faciliter les mobilisations

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter