Saint Nazaire Infos

L'UMP Jean-Louis Garnier condamné, mais fait appel

À l’issue de l'audience du tribunal de police du 26 novembre dernier, le jugement concernant l'affaire "JL. Garnier/Maud-Cascino-Durandet/Gaston Charton" avait été mis en délibéré au 28 janvier. Vendredi, ce même tribunal a rendu son verdict et condamné Jean-Louis Garnier reconnu coupable pour les faits reprochés. Ce dernier mécontent, mais pas surpris a décidé de faire appel.

Voilà une affaire dont se seraient bien passées les instances départementales de l'UMP. Depuis quelques mois, les divisions internes se sont succédé et l'imbroglio du feuilleton entre Maud Cascino-Durandet et Jean-Louis Garnier n'a fait qu'empirer la situation. Rappelons les faits : Au cours d'une réunion politique en février 2010, dans un contexte quelque peu tendu, Robert Belliot non convié aux débats, fait irruption dans la salle. Cette arrivée impromptue agace Jean-Louis Garnier. Ce dernier s'emporte et les incidents s'enchainent. Maud Cascino-Durandet accuse Jean-Louis Garnier de l'avoir giflée et porte plainte. Entre-temps, cet épisode Garnier/Cascino-Durandet devient également celui de Gaston Charton qui dit avoir chuté après avoir été bousculé. Le 26 novembre devant le tribunal, les trois protagonistes s'expliquent, tous les trois défendus par Maître Lambert et Maître Lemoigne deux avocats réputés et leaders socialistes dans leur fief. Au terme de l'audience, le procureur réclame 500 euros d'amende et l'affaire est mise en délibéré au 28 janvier.
 
Coupable
 
Vendredi, le tribunal de police a suivi partiellement les réquisitions. Jean-Louis Garnier est reconnu coupable et condamné à 400 euros d'amende, 250 euros de dommages et intérêts à chacune des victimes et 800 euros de frais de justice. Des sommes qui sont très éloignées de celles sollicitées par Maud Cascino-Durandet et Gaston Charton. Déçu dans une moindre mesure, mais nullement surpris, Jean-Louis Garnier a immédiatement décidé de faire appel. Une décision motivée selon celui qui reste jusqu'à nouvel ordre comme le chef de file de l'UMP à Saint-Nazaire : " Je ne saurais admettre d'être condamné sur la base d'un tirage papier d'une photo prise avec un appareil numérique dont le fichier informatique d'origine n'a pas été communiqué, ce qui permet toutes les manipulations. Par ailleurs, le fait d'avoir repoussé Monsieur Charton, qui déclare dans son témoignage s'être précipité sur moi, en ferait selon le tribunal une victime au même titre que Madame Cascino. Cela aussi, me semble mériter appel sans même tenir compte des qualités d'adversaires déclarés par voie de conférence de presse, des témoins retenus par l'enquête de police".
 
Candidat aux cantonales ?
 
Fort de ses certitudes, Jean-Louis Garnier va donc porter l'affaire en appel et compte bien produire à cette occasion de nouvelles pièces au dossier. Et de préciser : "J'apporterai de nouveaux témoignages. Tous les gens qui me connaissent, savent que je suis incapable de tels faits. Dans cette affaire, nous avons à faire à des attitudes effarantes. Compte tenu de l'ambiance locale, le président du tribunal a pris une décision à minima, mais je ne souhaite pas en rester là".
Une chose est sûre, ce nouvel épisode d'un feuilleton à suspens n'est pas pour arranger les affaires de l'UMP. Parallèlement, la gauche locale et plus spécialement le PS demeurent discrets, mais rigolent bien en coulisse. Cette bataille de chiffonniers entre Jean-Louis Garnier et Maud Cascino aurait dû se régler en interne avec des excuses. Elle se termine en justice et montre que le malaise au sein de l'UMP est encore bien plus profond que l'on imagine. Cela risque même de s'amplifier dans les semaines à venir, d'autant plus que Jean-Louis Garnier qui a perdu une bataille, mais pas la guerre n'exclut pas de se présenter aux cantonales :"C'est une hypothèse qui peut être envisagée" ajoute-t-il.

Auteur : YE | 29/01/2011 | 7 commentaires
Article précédent : « La CNT dénonce : « Les copains, les gredins, le butin » »
Article suivant : « Mistral : Sarkozy signe demain un accord avec la Russie »

Vos commentaires

#1 - Le 30 janvier 2011 à 08h32 par Jean Louis Garnier, Saint Nazaire
M. Enaud, vous me faites dire fort gentiment "Tous les gens qui me connaissent, savent que je suis incapable de tels faits". C'est inexact ; ce que je dis c'est "Tous les gens qui me connaissent, savent que si j'avais commis de tels faits, je le reconnaitrais sans difficultés."
#2 - Le 30 janvier 2011 à 21h04 par Le Mur
Le silence, à ce jour, de Mr Garnier sur son blog à propos de cette condamnation, montre à l'évidence la gêne, pour ne pas dire le trouble profond que ce verdict engendre dans l'esprit de l'élu municipal. Même si Mr Garnier fait appel, cette condamnation provoque à coup sûr des conséquences fâcheuses et irréversibles sur son avenir politique.
#3 - Le 31 janvier 2011 à 08h26 par Jean Louis Garnier
Pas la moindre gêne, pas le moindre trouble devant une décision non définitive ! Comme M. Hortefeux, condamné 3 fois en première instance, j'attends que la cour d'appel ramène un peu de droit, de bon sens et de proportion.
Mais la dernière phrase de "Le Mur" prouve bien l'instrumentalisation de la justice par ceux, comme lui, qui tentent tout et n'importe quoi, depuis mars 2008 pour se débarrasser de moi !

Quant à mon blog, je tente d'y aborder des questions de fonds local ou quelquefois plus vastes et m'y préoccupe peu de ces rivalités et déchirements internes qui semblent être pour beaucoup de soi-disant militants de droite leur seules contributions à l'action politique.
#4 - Le 31 janvier 2011 à 20h31 par claude moreau
ump : c\'est quoi ce truc la ?
ça existe encore?
#5 - Le 01 février 2011 à 13h34 par Guillard France, Saint-nazaire Ouest
S'ils avaient autant d'ardeur à dénigrer ce que fait le MAITRE du pays, ça passerait inaperçu, comme si ,il n'y avait pas de choses plus importantes à triter !c'est nul !!
#6 - Le 01 février 2011 à 23h35 par Jean Louis Garnier
Mme Guillard,
Il n' y a pas de maître dans notre pays, la France, mais un président élu par 53% des français avec plus de 80% de participation ; président qui, au plus, le sera pour 10 ans et qui doit compter avec un conseil constitutionnel, des assemblées etc. Rien à voir avec une autocrate comme le monde en compte tant !
#7 - Le 11 février 2011 à 11h29 par Guillard France, Saint-nazaire Ouest
C'est vrai Mr Garnier, Mr Sarkozy à bien été élu, mais quand j'écris " MAITRE" je veux dire " celui qui dirige", je suis très déçue de son parcours depuis son éléction, ça n'est pas tout à fait ce qu'il avait déclaré publiquement, mais le PS ne ferait pas mieux, ni les autres, en supprimant des postes partout dans les administrations fait que nous y passons trop de temps, plus d'un an pour avoir une audiance au tribunal administratif, les avocats qui n'ont pas assez de temps ou de personnels pour traiter les dossiers, vous devez bien reconnaitre que la " vie" augmente au galop et que nos " petites retraites de femmes seules " sont minuscules et n'augmentent comme pour les autres prolétaires que de 0.09 € chaque année, et ça été reporté en avril, donc résultat ils ont gagné 3 mois sur les augmentations que nous aurions dû avoir à chaque début d'année civile. pensez vous vraiment que la population est " robotisée" au point de lui refaire confiance ?? je peux vous dire que malgré que le vote soit secret, il n'aura pas ma voix, ni le PS, ni les verts, ni les écolos, il ne reste pas grand monde, mais je préfère voter blanc ou même m'abstenir ( ça n'est pas mon genre) que de leur donner les pouvoirs de nous faire " une vie de misères !!" et eux BIEN EN PROFITER.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter