Saint Nazaire Infos

L'espoir demeure pour les salariés de Forum

Depuis l'annonce de la fermeture du magasin le 8 mars dernier, les 19 salariés de Forum continuent de se battre contre-vents et marées. Lundi 28 Dimitri Moreau délégué CGT était au siège du groupe Directgroupe France pour tenter de trouver une solution honorable. Selon, ce dernier, une rencontre entre le maire Joël Batteux et la direction du groupe devrait avoir lieu en début de semaine et pourrait permettre de sauver les meubles.

En un mois, les salariés de Forum ont multiplié les initiatives et actions afin de sauvegarder leur emploi. Dimitri Moreau  représentant du personnel s'est rendu à Paris en début de semaine, porteur d'une proposition visant à maintenir l'existence du magasin et de la majeure partie des emplois. Dans la foulée, le délégué CGT a fait part de son entretien avec Joël Batteux et sollicité son intervention dans le conflit. Une rencontre, entre les dirigeants du groupe et le premier édile de la commune devrait avoir lieu en début de semaine et peut-être permettre de sauver ce qui peut l'être. C'est en tout cas, ce que souhaitent les salariés qui ont manifesté samedi de 10 à 19h devant leur magasin qui pour l'occasion était fermé. Dimitri Moreau qui ne veut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué espère cependant qu'une issue favorable débouchera de cet entretien : " En  fait, nous proposons de trouver un local de 800M2 qui se situerait aux alentours de la rue de la Paix et du Ruban Bleu. De son côté, la direction souhaite une exonération du loyer pendant une période de un à trois ans, comme cela a pu être le cas pour certaines enseignes actuellement au sein du Ruban Bleu. Dans cette perspective, Directgroupe France conserverait 14 emplois sur les 19 existants, ce qui serait compte tenu du contexte actuel, un moindre mal".
 
Si un tel accord parvenait à être trouvé, Dimitri Moreau verrait d'un bon oeil, l'installation de Forum dans une partie des locaux occupés jusqu'à il y a peu de temps par GO Sport. En cas d'échec des négociations, la CGT demande une amélioration des primes de licenciement qui à l'heure actuelle sont équivalentes à 4 mois de salaire. Les salariés réclament pour leur part 20 000 euros par personne.

Auteur : YE | 03/04/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Le ciel, les oiseaux et des jeux de plage »
Article suivant : « La frégate HMS Campbeltown quitte Saint-Nazaire »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter