Saint Nazaire Infos

L'alvéole 12 sera réaménagée

La salle Jacques Brel va être remplacée. Elle sera réinstallée dans l'alvéole 12 de la base sous-marine.
Alvéole 12
Alvéole 12

Pascale Hameau a présenté le projet d'aménagement de l'alvéole 12. Le choix de la situation est un choix politique, il est plus souvent moins onéreux de construire du neuf que de réhabiliter de l'ancien. Dans ce cas, la difficulté est de trouver un lieu favorable. La base sous-marine existe, en presque centre-ville. De plus l'installation à cet endroit permet de valoriser les alvéoles 12 bis et 13 pour des fonctions de services tels que stockages, locaux administratifs et techniques LIFE et du VIP.
 

« Boîte dans la boîte »

Cet espace sera à disposition fin 2017, la concertation a été menée avec les associations. Elle devraient y trouver un lieu pré-équipé et mettre à disposition des équipements mobiles.
Un cabinet belge a été retenu, ainsi qu'une agence de Nantes.
Le travail mené a cherché une cohérence dans la gestion du site, et s'est attaché au coût global : modalités de fonctionnement, maintenance, énergie, usages, modularité. Les nouvelles réglementations seront appliquées pour les alvéoles 12, 12 bis, 13 et 14.

Plus de 10 millions d'euros

Pascale Hameau  a demandé au conseil de valider l'enveloppe prévisionnelle qui passe de 7,7 millions à 10,25 millions. Une subvention de 0,5 million a été demandée au conseil général.
Le coût de démolition (400 000 m³ de béton), serait de la base serait d'environ 10 fois plus.
 

Les oppositions

Pour le groupe de Désirs de Ville, Boutet-Caillé déclare  il ne faut pas « s'obstiner » sur ce « bloc gris et froid, glauque, construit à la va-vite » qui rappelle la présence nazie, et l'ambiance « vert-de-gris ». Le bâtiment n'est pas adapté, et le lieu n'est pas attirant. La préconisation serait plutôt de cacher les murs, par une décoration graphique ou végétal. Il y a saturation du stationnement et il manque toujours un grand lieu pour du tourisme d'affaires, pourquoi pas à Océanis ? Le sujet méritait un référendum, et le groupe dénonce un manque de concertation et des « réunions déjà ficelées ». Christophe Cotta lui répondra : « c'est l'endroit où il y a le plus de stationnements, plus qu'à Jacques Brel, et rappelle les 55 000 visiteurs de la base ». Attaquée sur « un gouffre sans fond » pour les dépenses d'entretien, Pascale Hameau répondit qu'« aménager c'est diminue les coûts d'entretien, ce n'est pas un pôle unique ».

Pierre-Yves Vincent pour Saint-Nazaire Centre droit notera avec malice qu'en l'absence de Ludovic Le Merrer son groupe est globalement d'accord avec Désirs de Ville sur le sujet, sauf sur l'implantation à Océanis. Il s'interroge sur le montant de l'investissement comparé aux premières annonces.

On nota une empoignade sérieuse entre Lydie Mahé avec le renfort de Laurianne Deniaud et Stéphanie Sutter concernant les idéologies des uns et autres, la cohérence de la participation aux conseils de quartiers. Gauthier Bouchet FN qui « ne voyait pas le rapport » demanda que le débat soit ramené au niveau local.

Les trois oppositions ont voté contre le projet soit 10 voix puisque Ludovic Lemerrer n'avait pas confié de pouvoir.
 

Auteur : LY | 22/11/2014 | 2 commentaires
Article précédent : « Magazine municipal : la stricte application du règlement intérieur »
Article suivant : « Prom'nons-nous dans le PLU interactif »

Vos commentaires

#1 - Le 23 novembre 2014 à 03h33 par BeniBreizh, Saint-nazaire
Génial de ce projet :))
"L'obstination à rappeler la présence nazie" est un peu déplacé.
Elle est de toute façon ancrée dans notre mémoire collective, qu'on ait vécu cette triste période ou pas.
Mal introduite cette idée de végétaliser ce bloc gris et froid.
A quand l'investissement du toit par les associations locales pour une "agriculture urbaine" ?

Benibreizh.
#2 - Le 23 novembre 2014 à 16h02 par Pierre Gilbert, Saint-nazaire
Sur le site web local « estuairemag.com » qui depuis 10 ans moins 1 mois, s’intéresse à la vie nazairienne, ce vote des élus majoritaires m’a poussé à écrire quelques lignes sous le titre: « 2 poupées russes à 10.2 millions d’euros. Comme un caprice de gens insouciants ».
Ce projet de poupées russes: construire une alvéole étanche dans une alvéole fissurée. Cette idée rejetée jadis pour Cinéville, serait maintenant audacieuse.
Les nazairiens qui ont un peu de mémoire se souviendont que lors du municipe précédent, les élus Verts, dont n’était pas Mme Hameau, c’est vrai, s’étaient abstenus lors du dernier vote sur le même sujet et pour le budget de 7.7 millions. On ne se souvient pas que c’était parce qu’ils jugeaient le budget trop court.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter