Saint Nazaire Infos

L'accès aux soins est un droit pour toutes et tous !

Samedi s'est déroulé sur l'Esplanade des droits de l'homme le 22e cercle du silence. Environ vingt personnes se sont réunies pour partager leur indignation face à la nouvelle loi qui entrera en vigueur dès lundi 18 juillet et qui restreint l'accès aux soins des étrangers sans papiers.

Qu'il pleuve, qu'il neige, qu'il vante ou qu'il fasse soleil, la détermination des membres du collectif « Uni(e)s contre une immigration jetable » et de tous leurs sympathisants, demeure intacte. Samedi après-midi, ils étaient une vingtaine à dénoncer « l'insupportable ». Nathalie Bruneau l'une des membres du collectif considère que la santé des étrangers sans papiers est à l'image de leur situation, c'est à dire précaire. « L’accès aux soins se fait dans l’urgence et sans continuité, l’accès aux droits est très restrictif et l’accès à la prévention inexistant. Le parlement n'en a pas moins voté le 13 décembre dernier des mesures restreignant l'accès aux soins des sans-papiers, dont un droit d'entrée à l'Aide Médicale d'Etat de 30 € pour les étrangers sans papiers ! ». Faisant allusion à un rapport de 2010 sur les conséquences négatives, humaines, mais aussi économiques d'une telle mesure, Nathalie Bruneau souligne que celui-ci conteste les arguments régulièrement mis en avant pour limiter l'accès à l'AME : « les soi-disant abus et fraudes qui profiteraient aux étrangers sans papiers restent introuvables ». Et de poursuivre : « La perception d'un tel droit d'entrée est lourd d'effets pervers (accès tardifs aux soins plus coûteux). Non seulement ces mesures vont à l'encontre des recommandations des professionnels de santé, mais elles s'inscrivent pleinement dans une politique de rejet des étrangers présents en France et privilégient des enjeux politiciens et électoraux au détriment de la santé de ces personnes ».

Auteur : YE | 16/07/2011 | 2 commentaires
Article précédent : « Opération séduction de la STRAN dans les quartiers de St Nazaire. »
Article suivant : « La CGT du Port Autonome finit par obtenir gain de cause. »

Vos commentaires

#1 - Le 17 juillet 2011 à 17h38 par fg
Avec des propos aussi angéliques, ces manifestants ne se rendent pas compte qu'ils attisent les feux de la misère en incitant une immigration que nous ne pouvons plus supporter.
Comme le fait dire si bien Fatou Diome (dans le Ventre de l'Atlantique) à un de ses personnages, venez en France il y a des allocation familiales et chaque nuit d'amour est un investissement!
Un espoir qui se termine en cauchemar et qui accélère le chômage dans notre pays et appauvrit notre propre système.
#2 - Le 26 juillet 2011 à 20h24 par Paul, Saint Nazaire
Personne n'a évoqué le fait que le site d'heinlex était inaccessible aux ambulances la nuit pendant les travaux impérieux (oui à Saint Nazaire tous les travaux décidés par la maire sont impérieux) de la rue Michel ange. Il était impératif de tout faire en même temps, donc pendant une semaine, les soignants de Heinlex ont dû passer dans le chantier avec leur voiture pour aller travaillé et ça aucun journaliste n'en a parlé. Y avait il des consignes de la mairie? On appréciera l’importance de l'accès aux soins pour le maire.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter