Saint Nazaire Infos

Journée de grève à Saint-Nazaire

Pas moins de trois mouvements de grève aujourd’hui à Saint-Nazaire. Explications.

Les salariés du CCAS ont déposé un préavis de grève. La cause de leur mécontentement : un désaccord sur les conditions de mise en œuvre de la nouvelle organisation de travail comprise dans les orientations de la politique sociale municipale.

CFDT et UNSA

Le syndicat a organisé un rassemblement devant la Sous-Préfecture à midi contre l’austérité, un appel de la Confédération européenne des syndicats (CES). Des manifestations ont eu lieu sur le sujet dans toute l’Europe pour montrer la détermination des salariés à la veille du sommet européen qui veut renforcer les mesures d’austérité. « Les mesures d’austérité ne sont pas la réponse à la crise, au contraire, elles produisent d’énormes dégâts sociaux. On ne peut pas continuer à imposer des mesures qui ne marchent pas, qui enfoncent les pays dans la crise et appauvrissent de plus en plus de salariés, chômeurs et retraités », écrit Gérard Bourguenolle de la CFDT dans un communiqué de presse.
Il explique la scission avec les autres mouvements par la prise de position de la CFDT pour une journée de rassemblement et pas une journée de grève. La priorité doit être donnée à l’information car « l’Europe ne parle pas à tout le monde, c’est un sujet qui nécessite d’aller à la rencontre des salariés pour leur donner nos clefs de lectures et nos revendications ».

CGT, FSU et Solidaires

Le cortège a démarré vers 10 h 30 et a eu environ 3 000 manifestants à la fin de la manifestation. Une action elle aussi contre l’austérité à l’appel de la CES. Une action pour dire « NON à l'austérité que l'on veut nous imposer dans le déni total de notre démocratie, Non à cette rigueur budgétaire qui détruit nos services publics, notre socle social, Non à cette Europe libérale, technocratique et budgétaire qui ne trouve son salut que dans la réponse aux marchés financiers », commence Fabrice David, secrétaire général de la CGT.
Il souligne qu’il s’agit d’une action unique en son genre, à l’échelle de l’Europe ce qui devrait envoyer un signal fort des salariés.
Les slogans, en plusieurs langues, peuvent se résumer à un seul, lui-même reflet de l’actualité : « nous sommes tous des travailleurs grecs ». Car dans ce contexte de crise, d’endettements des États et d’appauvrissement général, la France (et tous les autres pays européens) n’est pas à l’abri… Les syndicats veulent se faire entendre et peser de tout leur poids dans les élections présidentielles.
Et d’évoquer le différend avec la CFDT : « nous n'adhérons pas à cette démarche minimaliste et démobilisatrice à souhait. Nous ne cautionnerons pas ce genre de simulacre de mouvement qui n'a véritablement qu'un seul objectif : ne rien faire tout en faisant croire le contraire », ajoute Fabrice David. C’est pourquoi, une fois n’est pas coutume, la manifestation n’a pas fait de tour du côté de la sous-préfecture mais est retournée à son point de départ, place de l’Amérique-Latine.
 

Auteur : AP | 29/02/2012 | 5 commentaires
Article précédent : « Premier morceau d’Europe 2 mis sur cale »
Article suivant : « SMCO sauvée »

Vos commentaires

#1 - Le 01 mars 2012 à 08h36 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
voici une belle occasion de sortir les drapeaux, les gilets, les slogans et donner de la voix. ca évite que cela prenne trop la poussière.

maintenant j'ai du mal à tout comprendre. on défile contre l'austérité en général ou contre des mesures particulières imposées par la caste au pouvoir adepte du "faite ce que je dis mais pas ce que je fais" ?.
parce que si c'est pour l'austérité en général, c'est débile. on a besoin d'en passer par la pour remettre debout le pays après avoir vécu durant des décénies au dela de nos moyens
si c'est contre des mesures particulières, la je comprends mieux.

j'ai bien aimé le "nous sommes tous les travailleurs grecs". d'un coté on s'associe aux pauvres grecs (qui, en passant, en bavent bien plus que nous) ; et d'un autre coté, on vomit sur les roumains ou les polonais car ils viennent travailler à saint nazaire et donc voler le pain des nazairiens. cohérent quoi.

enfin et pour ce genre de revendication, n'est-il pas plus judicieux pour tous de défiler un samedi ou un dimanche voire un jour férié ? les travailleurs travailleraient et seraient payés (peut etre qu'ils sont quand meme déja payés), les entreprises produiraient normalement, ca ne dérangera pas les autres entreprises ou commercants, plus de monde dans les rues un samedi donc plus d'impact.
sais pas peut etre utopiste ce que je dis.

enfin et un truc qui me dérange. haranguer la foule du haut du ruban bleu, c'est un emplacement privé. pas sur que les syndicalistes aimeraient en faire de meme du haut de leur balcon chez eux. mais bon on s'en fout, c'est la mairie qui reprend la maitrise de cet espace.
#2 - Le 01 mars 2012 à 13h12 par Virginie, Saint-nazaire
Attention "réfractaire" a encore frappé!
A lui seul votre pseudonyme nous éclaire sur votre volonté à critiquer juste pour critiquer.
les manifestations le samedi et dimanche sont à mon sens contre-productives car comme vous dites ça ne dérange personne alors si c'est juste pour faire un défilé de kermesse, où est l'intérêt???
Et puis en toute honneteté on sait pertinement que ceux qui ont de bonnes excuses pour ne pas manifester en semaine en ont encore plus le week end quand il s'agit de prendre sur leur temps libre...sauf quelques exceptions bien entendu!

un poil suppo du patronnat ce discours quand même...
#3 - Le 02 mars 2012 à 08h53 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
Virginie,

Je ne vois pas en quoi une manifestation en semaine est productive lorsqu'elle coupe une chaine de production.
Par productive vous vouliez peut etre dire solidaire, motivante, entrainante?.
Par productive vous vouliez peut etre dire avoir plus de monde dans les rangs des manifestants ?.

Maintenant ce n'est pas parce qu'une minorité veut manifester que TOUS les salariés d'une entreprise doivent le faire. Ceux-ci respectent votre droit de grève, respectez leur envie de travailler.

En France, on se dit pas plus con qu'a l'étranger.
Et pourtant dans certains pays (ex Japon), on manifeste en dehors des heures de travail. Maintenant, si vous êtes payée pendant que vous faites grève sur votre temps de travail, tant mieux pour vous.
Autre pays dont l'intelligence syndicale est avérée, l'Allemagne. Syndicats et patronats travaillent reellement de concert, il y a un respect mutuel et on arrive bien moins souvent au clash pour faire avancer les choses. ca se fait en amont.
#4 - Le 06 mars 2012 à 14h20 par David
Qu'il serait beau le monde de réfractaire ...
un monde ou les gentils patrons accorderaient aux méchants salariés des augmentations de salaire sans que ceux ci n'aient à les réclamer.
Un monde ou le fait de manifester le dimanche à la sortie de la messe permettrait aux gueux de se faire entendre.
Un monde ou là défense de ses opinions et la lutte pour conquérir des avantages sociaux donnerait droit à rétribution ...
A je reve en lisant ces lignes.
Monsieur "Réfractaire" rendez votre pseudo plus en adéquation avec vos commentaires, vous pourriez chosir "Visionnaire" ce qui permettrait enfin aux lecteurs de comprendre que vous vous évertuez armé de votre clavier à décrire une société idéale sur le point d'éclore, et qu'en aucun cas vous ne tentez de nous fournir un éclairage sur notre société actuelle.
#5 - Le 26 mars 2012 à 10h30 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
ahhh David, qui peut être visionnaire avec la nature humaine telle que nous la voyons de nos jours ?
non, je préfère revêtir la panoplie du réfractaire car à la mode.
c'est bien connu, la nature humaine n'écoute, ne retient que le négatif ; et ne fait qu'entendre le positif, quand elle l'entend bien sûr.
mais je suis ravi de vous faire rêver en lisant mes lignes.

bon, quoi qu'il en soit et le sujet de l'article n'est pas les commentaires que je peux apporter.

nous le voyons aujourd'hui. depuis des décénies, les gouvernements successifs ont réussi à pourrir la santé de la France en lui permettant de vivre au dessus de ses moyens. comme les syndicats n'ont pas évolué ni changé de discours depuis des décénies.
les memes discours, les memes slogans, les memes revendications depuis des années et des années. si ce sont les memes revendications, c'est que la méthode pour se faire entendre ne fonctionne pas. si elle ne fonctionne pas, c'est qu'il faut peut être un peu plus intelligent et changer la méthode. CQFD.

mais rassurons-nous. M. François HOLLANDE arrive bientôt dans le monde des bisounours et tous les problèmes seront réglés.
tiens une histoire drôle pour illustrer mes propos. Dieu trouve que c'est le bordel sur terre et décide de convoquer les 3 hommes les plus influents de la planete (Obama, Hu Jintao et François HOLLANDE) avant de faire peter la terre dans 24H. il leurs explique et les charge de prévenir leurs peuples. de retour sur terre, Obama et Hu Jintao disent à leur peuple "j'ai une bonne nouvelle, Dieu existe car je l'ai rencontré ; mais la mauvaise nouvelle, c'est qu'il fait tout peter dans 24H". de retour sur terre, Francois Hollande dit "j'ai une bonne nouvelle, dans 24H vous n'aurez plus de problème".

à suivre ...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter