Saint Nazaire Infos

Johanna Rolland et David Samzun dévoilent 25 propositions pour l’Eco-métropole Nantes-Saint-Nazaire

Les deux candidats PS des deux plus grandes villes du département étaient réunis mercredi 5 mars dans la cité portuaire, afin de poursuivre le développement de l’Eco-métropole.

« Quand j’entends qu’il y a des candidats qui veulent s’affranchir de Nantes, c’est la proposition la plus irresponsable que j’ai pu entendre ». Le ton est donné par David Samzun, le candidat soutenu par les socialistes et Europe-Ecologie-Les Verts, qui devrait succéder à Joël Batteux, si les élections confirment la règle de la ville ouvrière, à savoir depuis 89 ans, un maire socialiste à Saint-Nazaire. Mais surtout, le rapprochement des deux plus grandes villes de Loire-Atlantique lui apparait « extrêmement important. Il y a un boulevard naturel exceptionnel qui est la Loire », poursuit-il.

Pour Johanna Rolland, qui là aussi devrait succéder à son mentor Jean-Marc Ayrault (Nantes est socialiste depuis 1989), les deux villes sont liées « historiquement ». Si l’actuel Premier ministre et Joël Batteux sont les précurseurs de cette alliance, « il faut préparer ensemble la nouvelle étape », poursuit la candidate nantaise, qui constate que sa rivale UMP –Laurence Garnier- « ne parle pas de Saint-Nazaire »

Déclinées, les 25 propositions de l’Eco-métropole pour la période 2014-2020 concernent principalement l’emploi, l’économie (avec l’industrie –Airbus, STX-), mais aussi la question des déplacements, liée de fait au développement durable. A ce propos, en prévision du futur Schéma de Cohérence du Territoire (SCOT) de 2017, plus de 80 000 hectares de zones agricoles seraient pérennisées à l’horizon 2040 sur ce territoire, contre 69 000 hectares actuellement. Ce qui représente une augmentation de 30%. 

Les deux candidats socialistes, communicants aguerris maniant fort habilement le jargon des collectivités, patienteront encore trois semaines pour voir leur projet commun–Eco-métropole Nantes-Saint-Nazaire 2014-2020- aboutir, et ainsi se mettre en place, en cas d’élections à Nantes, comme à Saint-Nazaire.

Auteur : J.R. | 06/03/2014 | 12 commentaires
Article précédent : « La liste changeons la ville conduite par Gilles Denigot est écologiquement durable »
Article suivant : « Saint-Nazaire Municipales 2014 la liste vraiment à gauche est complète »

Vos commentaires

#1 - Le 06 mars 2014 à 16h49 par marnot, Nantes
30% de zones agricoles pérennes supplémentaires, voilà qui devrait calmer les agriculteurs qui manifestent contre NDDL !
Excellente argumentation.
#2 - Le 06 mars 2014 à 17h32 par Alain, Saint Nazaire
"...la question des déplacements, liée de fait au développement durable."

Totalement cohérent avec un soutien à l'aéroport de NDDL et la fabuleuse politique cyclable de St-Nazaire !!
#3 - Le 06 mars 2014 à 18h00 par pascale , Saint Nazaire
30 % de terrains agricoles en plus génial justement il y a des terrains disponibles du côté de Notre Dame des Landes.

Ecoutez vos verts!
#4 - Le 06 mars 2014 à 19h31 par Lucky Luke, Saint-nazaire
Nazairiens et Nantais, inutile d'aller voter. Certains candidats se sont auto proclamés vainqueurs des élections
Quelle suffisance de dévoiler un programme nantes-saint-nazaire alors même que les élections n'ont pas encore eu lieu, mais il est vrai que samzun n'ayant pas d'autre programme à proposer....
#5 - Le 06 mars 2014 à 21h09 par Gazouillis
David Samzun, candidat du gouvernement socialiste, confirme ainsi qu'il est le candidat de Nantes et pas le candidat des nazariens!
#6 - Le 07 mars 2014 à 16h44 par Help
Il y en a une qui est plus mignonne que l'autre.
Les socialistes ont vraiment peur à leur matricule pour faire une telle réunion commune.
#7 - Le 08 mars 2014 à 09h52 par METROPOPOL , Saint-nazaire
=> Quid du débarcadère de l'usine d'incinération de Couëron qui devait "incinérer" les déchets "nazairiens" transportés sur la Loire,

=> Quid de nos "universités" NAZAIRIENNES REtransférées de Gavy à Nantes,

=> Quid de l'IRT Jules Verne installé à BOuguenais et initialement prévu à ST-NAZAIRE (justement à Gavy) ?

=> Quid du budget COMMUN (+sieurs centaines de milliers d'€uros imputés sur les crédits NAZAIRIENS) pour des biennales de l’Estuaire qui porte le nom de "VOYAGE à NANTES" ?

etc, etc...

Les seules "cadeaux" empoisonnés que Nantes laissera toujours à SAINT-NAZAIRE, concernent et concerneront toujours les centrales à bitume et/ou à béton...
#8 - Le 09 mars 2014 à 22h33 par Atlantic, St Nazaire
"Eco-métropole" ! Ils ne savent plus quoi inventer... comme le projet d'aéroport "écologique" de ND des Landes.
#9 - Le 20 mars 2014 à 12h34 par pignoux18, St Nazaire
Réconforter moi à 3 jours des élections municipales,ce n'est pas cette équipe qui va gérer nos intérêts journaliers pendant les 6 années à venir pour le 44 ????????????????
#10 - Le 20 mars 2014 à 19h16 par pascale, Saint Nazaire
pignoux18

Vous avez raison, ça fait peur!

Deux perdants qui s'associent ne donnent pas un gagnant.
#11 - Le 21 mars 2014 à 00h00 par Nazairien de coeur
Peste et choléra. Ce n'est plus seulement le titre de l'ouvrage du nazairien Patrick Deville, livre récompensé à l'automne 2012 par le Femina, c'est aussi la lutte fratricide que se livre le vice-maire et le boulimique de travail LMM, bataille dont la récompense sera les commandes de notre cité durant six longues années et, à ce stade, nous savons, d'ores et déjà, qu'aucun des deux ne sera primé... sauf prix de la Carpette anglaise, prix Lyssenko,...
Leur vision respective pourrait se résumer ainsi : la servilité avant l'ineptie ou l'ineptie avant la servilité.
Ainsi, la place de Saint-Nazaire au coeur de la métropole Nantes-Saint-Nazaire. Quand l'un se veut être le fidèle serviteur du Parti, un disciple sans charisme, sans envergure (c'était plus facile de vilipender l'opposition lorsqu'il se trouvait à la droite de Joël Batteux, maintenant l'ambitieux est seul et ses limites personnelles perceptibles), marchepied du PS nantais, sacrifiant Saint-Nazaire sans jamais rien négocier ; l'autre, un gestionnaire calme et précis, selon Garnier (rien qu'avec cette référence, on peut craindre le pire...), préconise le détachement de Saint-Nazaire à Nantes, pas de complémentarité, pas de rééquilibrage possible, seule la rupture est promue. LMM, ce n'est pas que les écharpes turquoises, c'est aussi un sinistre isolationniste, sans vision, sans aucun esprit géographe.
L'Europe urbaine se construit autour de grandes métropoles, lesquelles sont en concurrence les unes avec les autres... Bordeaux, Lyon, Montpellier, Nantes,... Toutes les villes avoisinantes de ces métropoles cherchent à les intégrer afin de partager leur dynamisme (elles cherchent aussi à réaliser des économies à travers elles). LMM, quant à lui, voit le dynamisme à La Baule, la belle endormie, et Nantes aux orties... (peut-être souhaite-t-il secrètement voir Rennes raffler à Nantes sa place de moteur du Grand Ouest).
Une seule politique possible : Saint-Nazaire affirmée ! Saint-Nazaire en lettres CAPITALES !
#12 - Le 21 mars 2014 à 11h32 par Lucky Luke, Saint-nazaire
Détachement ne veut pas dire rupture
Croyez-vous que c'est mieux que la Mairie et donc Samzin fasse passer Saint-Nazaire pour "la petite chienne de Nantes" qui ne serait pas capable d'évoluer, de vivre sans cette ville

Vous ne pouvez ignorer la vision que les nantais ont pour Saint-Nazaire
Nous sommes en pleine élection et Samzin ne trouve rien de mieux que de faire des propositions Eco métropole pour nantes-Saint-Nazaire alors même qu'il ne propose qu'un programme fantôme aux nazairiens Dans sa bouche c'est toujours Nantes/Saint-Nazaire

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter