Saint Nazaire Infos

Joël Batteux, causerie autour de 28 ans de mandat

Joël Batteux, ingénieur chimiste de formation, a été élu maire de Saint-Nazaire en 1983. En 28 ans la ville a considérablement évolué, et Joël Batteux n’envisage pas de poursuivre sa mission pour un autre mandat. Causerie sur ces années à la tête de la ville.

Monsieur le Maire en 28 ans de mandat qu’elle est votre plus  belle satisfaction ?

Quand j’ai mis les pieds dans cette ville, elle apparaissait un peu comme le mouton noir vu de la Presqu’île ou de Nantes. Elle ressemblait à une citadelle assiégée. Aujourd’hui Saint-Nazaire a trouvé sa place dans son rapport avec la presqu’île ou Nantes. J’ai eu un rôle important et la confiance du Président Auxiette pour changer cette image. Aujourd’hui c’est une ville jeune qui bouge et évolue ça crée une effervescence, la diversité des services que peut offrir cette ville ! On a un niveau d’équipements publics qui est hors du commun. Il manquait le transport nous sommes en train de le réaliser.

Les travaux Hélyce ont laissé des traces sur l’activité  commerciale

Les données qui nous viennent de la CCI sur certains secteurs montrent une baisse de chiffre d’affaires et nous ne savons pas bien apprécier la part qui relève de la crise ou la part qui relève des travaux. On a reçu très peu de dossiers de demande d’indemnisation.

Et Ruban Bleu ?
Le commerce ne se résume pas à Ruban Bleu qui s’est trompé dans sa démarche marketing, nous avons des discussions avec eux car avec l’arrivée d’Hélyce et du théâtre, ça va booster le centre-ville.

Mais a contrario aujourd'hui Saint-Nazaire a une meilleure image à l’extérieur qu’intra muros comment expliquer ce paradoxe ?
Les Nazairiens manquent de confiance en eux.
Dans les motifs de satisfaction, je pense avoir largement contribué à rassembler les gens d’origines et de cultures différentes pour faire avancer les grands dossiers.


Quels sont vos regrets ?
J’ai un regret essentiel. Le discours que j’ai tenu sur le port n’a pas été suffisamment écouté. Il y a 15 ans j’ai souhaité faire évoluer le port vers Donges est. A l’époque j’étais considéré comme un farfelu. On est aujourd’hui en passe de faire Port Aval.

A ce sujet vous avez rencontré Antoine Ruffnacht maire UMP du Havre il y a neuf mois pour mutualiser vos moyens dans le développement de l’éolien offshore ou en êtes vous ?
Je ne peux pas trop en parler dans l’immédiat, Areva a pris une option forte sur Le Havre nous attendons qu’ Alstom prenne position à Saint-Nazaire. J’ai confiance dans ses dirigeants.

Pourquoi avez-vous limité le temps de parole aux divers gauche au Conseil municipal ?
Je vous suggère d’aller dans toutes les mairies de La Presqu’ile et de demander les comptes rendus des conseil municipaux de les peser et de comparer avec ceux de Saint-Nazaire. Vous verrez effectivement qu’ailleurs le temps de parole de l’opposition est très limité.

Quel est votre pronostic pour les primaires socialistes ?
D’après tout ce que l’on dit François Hollande  serait le mieux placé, les sondages se trompent souvent mais si c’est le cas je serais satisfait de cette tendance. J’ai lu avec beaucoup d’attention son livre  " le droit d’inventaire", il a vu la machine d’Etat fonctionner de très près et a compris comment diriger le pays.

Que vous inspirent les soupçons d’affaires nauséabondes au sommet de l’Etat?
Je pense que cela porte la marque de Sarkozy, il est prêt à tout.

David Samzun vient de créer son association Demain Saint-Nazaire vous allez y adhérer?
Si c’est un outil de campagne non, si elle me sollicite pour débattre pourquoi pas?

Pornichet a souhaité quitter La CARENE et rejoindre Cap Atlantique quel est votre sentiment ?
Dans le passé Pornichet était formé d’un bout de La Baule et d’un morceau de Saint-Nazaire. Lambert voulait faire une ville de bord de mer, Belliot veut faire une station de bord de mer pour ceux qui s’attendent à ce que rien ne bouge.  Yves Métaireau à qui j’ai proposé une étude, m’a écrit pour m’expliquer qu’avec tout ce qui bougeait actuellement il n’y avait pas d’urgence. Il m'a indiqué qu’il n’avait toujours pas reçu de courrier de la Ville de Pornichet demandant son adhésion à Cap Atlantique. J’ai vraiment l’impression qu’ils ne sont pas enthousiastes à l’idée.

Pour clore cet entretien certains disent que vous vous verriez bien faire un ultime mandat ?
Sincèrement non. Ce n’est que dans deux ans et demi, d’ici là il peut y avoir des renversements de situation dans la vie politique locale, mais j’ai l’impression que c’est définitif .

Auteur : propos recueillis par MW | 05/10/2011 | 9 commentaires
Article précédent : « CARENE : BHNS Evobus, le bus d’HélYce »
Article suivant : « Octobre bleu pour les plus de 60 ans »

Vos commentaires

#1 - Le 06 octobre 2011 à 08h38 par nouveau, St Nazaire
Maintenant ,mr batteux lui aussi vient en renfort de son poulain mais attention les habitants ne sont pas des imbéciles et ils vont se sevounir des gros problemes de st nazaire( les transports,le chomage,les commercants,les sports ,le port ......)
#2 - Le 06 octobre 2011 à 10h07 par philippe macheval, Sn
NOUVEAU> malheureusement si, les gens ont la mémoire courte et c'est là dessus que jouent les politiques, que ce soit au niveau local comme au niveau national.

En 2014 les nazairiens auront oublié le massacre des arbres de Coubertin, du front de mer, de 2 squares en ville, du centre-ville.
Ils auront oublié le stationnement payant, ils auront oublié les travaux en ville, etc...

C'est malheureusement un constat. Alors effectivement certains dont je fais partie n'oublient pas mais nous sommes une minorité et les mêmes repassent à l'élection suivante.
#3 - Le 06 octobre 2011 à 10h41 par André
Je trouve cette initiative pertinente. Il va falloir du temps et des échanges pour parvenir à définir un nouveau cap pour Saint-Nazaire. Il est bien que la population à travers des citoyens mobilisés s'intéresse au devenir de sa ville et pas seulement les technos de la CARENE, de la Ville ou de l'agence d'urbanisme.
David Samzun a prouvé avec Silene, avec sa casquette à l'urbanisme et à la CARENE qu'il est un homme de convictions et d'action. Tout le monde ne peut pas en dire autant.
#4 - Le 06 octobre 2011 à 19h34 par ELAM, Saint-nazaire
Nous ne pouvons que saluer le travail d'un homme qui a consacré sa vie, son temps à ses concitoyens,nous le rencontrons souvent, dans sa ville, il est toujours là, présent, il vit avec les nazairiens, c'est un nazairien, beaucoup de maires ne peuvent pas en dire autant! nous n'avons pas a nous plaindre, il a beaucoup écouter,s'est parfois trompé, mais il a été là, avec ses défauts et ses qualités, soyons indulgents avec ceux qui se dévouent, regardez le remblais, regardez autour de vous, Saint nazaire n'est plus cette ville grise et austère
#5 - Le 06 octobre 2011 à 20h27 par Lemere
Comme beaucoup d'enfants de la Presqu'île, j'ai fait des études sur Saint-Nazaire. J'ai de l'époque le souvenir d'une ville triste, avec ce grand courant d'air qu'offrait l'avenue de la Rep!
Plus tard, les premières tentatives d'aménagement ( le paquebot, l'avenue de la paix) m'ont laissé sceptique sur le devenir architectural et urbanistique de Saint- Nazaire...puis est arrivé le projet Ville-Port, et là je dis chapeau.
Aujourd'hui, tout le quartier vit et à donné à Saint-Nazaire l'image de convivialité qui lui manquait. Je ne citerai les lumières sur le port, quel spectacle!
Le tout associé à la volonté de M. Batteux et son(ses) équipes de diffuser la Culture ( Escales, VIP,Maison des assocs.etc..)
En point d'orgue, le front de mer, une réussite qui fait des envieux ( à juste titre), du coté de Pornichet /La Baule.
Et maintenant le théatre, et le transport, vont achever cet ensemble.
Une telle vision à la taille d'une ville comme Saint-Nazaire, il fallait oser, bravo M. Batteux, vous avez redonné à Saint-Nazaire la place qu'elle mérite entre Presqu'île et Nantes. Fini la ville dortoir des années 60/70, vive la ville ou il fait bon vivre, dans la mixité sociale , culturelle et l'esprit d'entreprise.
#6 - Le 07 octobre 2011 à 12h45 par GOUPIL
A mon avis au niveau de la convivialié il y a des progrès à faire. Il serait bien de véritablement comprendre les raisons qui poussent beaucoup de jeunes et de nouveaux habitants trentenaires à "pousser" vers la côte pour la trouver cette convivialité, à St Nazaire on veut rester dans une certaine image ! le boulevard est une réussite mais dès que l'on remonte tout est resté froid et minéral, on passe en centre ville mais on ne s'y attarde pas, et pourquoi tant d'années pour s'en rendre compte ?
#7 - Le 13 octobre 2011 à 10h47 par Lemere
Peut-être Goupil, les jeunes sont ils plus attires par le miroir aux alouettes.
Et la baie de Pornichet-La Baule est sans conteste mieux exposée et plus grande . Ce n'est pas pour les jeunes sans rappeler les images du sud sous le soleil ou des plages de la cote est des US.
Mais dés que tombe la pluie, et ce n'est pas rare chez nous, alors Saint-nazaire offre une alternative aux vacanciers avec un programme beaucoup plus jeune et familial que la cote.
Et marcher le long du chemin douanier a Gavy , ou a Treblezy, est d' un charme incomparable a celui du bd de mer de PLB sous la pluie.
Ce qui prouve que toutes les communes de Cap et de la Carene devraient être rassembler, en proposant ainsi une des offres la plus complète de France en matière de tourisme.
Et la rentrée venant, pas de desertification avec les offres industrielles du bassin nazairien.
Avec ce rapprochement, nous aurions alors un équilibre au regard de la métropole nantaise.
Mais pour cela, il ne faudrait pas perdre de temps, en querelle de clochemerle, telle que lancée par le maire de Pornichet.
La division n' a jamais rapportée autant que l addition des moyens et bonnes volonté.
#8 - Le 25 octobre 2011 à 19h01 par Segrais, Saint-nazaire
Je ne sais si vous l'avez remarqué, mais si vous lisez l'édito du magazine municipal de St-Nazaire de ce mois, page 3, et celui du journal de la Carene de ce mois, vous verrez qu'il s'agit... exactement du même ! Ce qui montre, d'une part, le peu d'imagination de M. Batteux. Mais surtout, ce que démontre d'autre part ce copié-collé, c'est le peu de cas que le maire de St-Nazaire fait des autres communes de l'agglomération. Pour M. Batteux, la Carene = Saint-Nazaire !
#9 - Le 21 janvier 2012 à 16h16 par lemaitre, St Nazaire
après une carrière professionnelle à Paris , je suis revenue dans mon département natal. Après un passage par Nantes sans intéret j'ai décidé de m'installer à st Nazaire et je n'ai jamais regretté cette décision. La taille humaine de l'agglomération, la gentillesse de ses habitants, le bord de mer etc...tout me plait. Merci à m. Batteux pour ses heureuses initiatives et sa cordialité quand on le rencontre au hasard de nos périgrinations. N'en déplaise aux grincheux St Nazaire est une ville super et je ne voudrais pas retourner à Paris .C'est dire!... Merci à tous les Nazairiens.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter