Saint Nazaire Infos

Jean de Neyman, hommage à un grand résistant

La section locale du Parti communiste et le comité du souvenir des fusillés de Nantes-Châteaubriant et de la Résistance en Loire-Inférieure se réuniront devant la stèle de Jean de Neyman samedi à Heinlex.

Yvon Rénévot du PCF et Guy Texier ont rappelé l’engagement de Jean de Neyman très jeune dans la résistance.  Il était d’origine polonaise, agrégé de physique et enseignait à Saint-Nazaire et La Baule. Il se fit remarquer dans la résistance par un acte de bravoure. Parlant parfaitement l’allemand, il se fit passer pour un Allemand et porta au commandement nazi à Guérande une lettre demandant la libération de deux déserteurs de la marine allemande menacés d’exécution.  Arrêté plus tard il assuma l’entière responsabilité de cette évasion et fut fusillé.

Guy Texier souligne que Jean de Neyman « s'est engagé très tôt. Il a fait preuve et de courage et d'internationalisme en soutenant notamment les déserteurs de l'armée allemande. »

Le collège qui porte actuellement son nom est voué à la destruction.
Le PCF a demandé l’an passé à ce que le lycée professionnel d’Heinlex porte son nom. « Le proviseur indiqua, de manière ironique et déplacée, un refus » explique Yvon Rénévot. Le PCF insiste pour qu’il y ait un débat sérieux sur cette question et le refus de donner un nom de résistant à un établissement scolaire de Saint-Nazaire.  « Alors que de plus en plus de jeunes cherchent à savoir ce qui s’est passé, ça devrait avoir de l’intérêt pour un chef d’établissement » indique Guy Texier.


Hommage à la stèle
Samedi 8, à 16 h 00 dans le parc du Château d'Heinleix, ruel Michel-Ange.

Les récits sur Jean de Neyman : http://www.archivesethistoire-st-lyphard.org/1939-1945/JeandeNeyman.html

www.resistance-44.fr/spip.php?page=archive-article&id_article=89
 

Auteur : JBR | 07/09/2012 | 9 commentaires
Article précédent : « À l’école Jules Simon, les parents ne sont pas des moutons »
Article suivant : « David Samzun d'accord avec le projet de loi Duflot »

Vos commentaires

#1 - Le 07 septembre 2012 à 13h58 par shogun, St Nazaire
Au moment où on fêtait (en novembre dernier) le 15e anniversaire de la fin du communisme (et probablement sous la pression de l’ouverture des archives ex-soviétiques qui a suivi), intéressantes révèlations (suite à la publication d’un ouvrage d’historiens: “Juin 40, la négociation secrète”, Claude Pennetier et Jean-Pierre Besse) sur les négociations secrètes (longtemps niées) entre le PCF et les occupants nazis pour obtenir, dès juin 40, la reparution de ses journaux et la relégalisation de ses activités.
#2 - Le 07 septembre 2012 à 14h36 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
quel besoin d'associer l'héroïsme d'un homme à une étiquette politique ?

rendons hommage à l'homme et à ses actes tout simplement
#3 - Le 08 septembre 2012 à 21h33 par CREDIB
Derrière la volonté d'enlever le nom du lycée Heinlex il y a une claire volonté de la mairie actuelle et de la "région" pdl de supprimer ce nom breton qui vient de l'ancien breton -plus de 1000 ans. Cette victime du nazisme ne doit pas être instrumentalisée pour de sombres manœuvres brittophobes .
#4 - Le 09 septembre 2012 à 11h25 par franck berthelot, Saint-nazaire Les Palmiers
Plutot que de débaptiser un lycée pour lui donner le nom que l'on va enlever à un collège que l'on détruit, on aurait pu simplement appeler "boulevard Jean De Neyman" l'ex rocade à qui l'on a donné le nom d'un physicien contesté!!! (pro nucléaire).
La cité sanitaire lui suffisait amplement!
#5 - Le 09 septembre 2012 à 17h50 par Jean-Louis Garnier
Credib,

Pourriez-vous nous donner l'étymologie bretonne de ce nom car une racine germanique est aussi possible ?
#6 - Le 09 septembre 2012 à 20h04 par CREDIB
Tout a fait d'accord sur le principe du Bd au lieu d'un pro nucléaire en terre résistante au nucléaire. On n'a pas entendu le PC le proposer pour le Bd?
#7 - Le 03 septembre 2014 à 17h06 par DRONNET René, Saint-nazaire
Jean de Neyman, résistant et communiste, n'en déplaise à certains, si j'en juge par les commentaires. Pourquoi vouloir séparer le résistant du communiste, je rappelle que la 1ere défaite des nazis leur fut infligée par l'Union Soviétique le 2 février 1943 à Stalingrad, mettant hors de combat plusieurs régiments blindés d'élites. Sans cette victoire russe le débarquement de normandie aurait sûrement échoué. Les communistes ont une part très importante dans la chute du nazisme.
#8 - Le 04 septembre 2014 à 23h01 par bernard, Saint Nazaire
étymologie bretonne :

http://karrikell.over-blog.com/2013/12/frairie-d-heinlex-frairie-de-saint-nazaire-saint-patron-saint-av%C3%A9.html
#9 - Le 04 septembre 2014 à 23h04 par YAJ, St Nazaire
Georges Charpack est un grand homme et aussi un résistant.
D'après Wikipédia
"Georges Charpak, né le 8 mars 1924, déclaré le 1er août 1924, dans le village de Dąbrowica en Pologne, aujourd'hui Doubrovytsia en Ukraine et mort le 29 septembre 2010 à Paris, est un physicien franco-polonais lauréat du prix Nobel de physique de 1992"
Heinlex est un quartier non ? Donc le lycée n'a pas de nom !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter