Saint Nazaire Infos

Jacques Hardelay « débarqué » pour Laurent Castaing

Un nouveau directeur vient d’arriver à STX. Laurent Castaing remplace Jacques Hardelay en tant que directeur général. Une arrivée sous de mauvais auspices.
Laurent Castaing
Laurent Castaing

STX a annoncé ce matin l’arrivée d’un nouveau directeur général : Laurent Castaing. Choisi par le conseil d’administration, il remplace Jacques Hardelay. Une bonne nouvelle ? Pas si sûr que ça et pas au goût de tout le monde. Pour Joël Batteux, maire de Saint-Nazaire, « le ''débarquement '' sans ménagement du Directeur Général des Chantiers de Saint-Nazaire est révélateur du rapport cruel que le ''grand capital international'' établit entre sa ressource humaine et ses dividendes ». Marie-Odile Bouillé, députée de Loire-Atlantique, y voit une suite de la venue d’Éric Besson lundi 23 janvier, soulignant que si la décision de son remplacement vient de l'actionnaire coréen, le nouveau directeur semble avoir été choisi par l'État actionnaire. Quant à elle, la CFDT s’interroge, « est-ce une reprise en main ? Quel rôle souhaite jouer dorénavant notre actionnaire majoritaire ? Quel sera celui de l’État qui jusqu’ici s’est impliqué directement dans notre entreprise ? » Un changement qui arrive au cœur de la crise alors que les chantiers commencent à sortir la tête de l’eau.

Positif et positif

Jacques Hardelay laisse une impression très positive, que ce soit pour les élus ou les syndicats. Ainsi, dans un communiqué de presse, la CFDT tient à saluer une personne respectable qui s’est battue pour la navale à Saint-Nazaire.
Laurent Castaing est un ancien de STX (responsable d’atelier de 1985 à 1990 et directeur industriel puis directeur général adjoint de 1998 à 2004), il inspire des sentiments tout aussi positifs. Marie-Odile Bouillé parle d’un « atout pour l'entreprise dans cette période cruciale ». Pour la CFDT, son arrivée « sera regardée avec attention. C’est un homme d’expérience et qui connaît la navale. Quel est son mandat ? » Tandis que Joël Batteux trouve qu’il est « de la même trempe que son prédécesseur. La connaissance qu’il a acquise au Havre des enjeux et des "réflexes" portuaires est un nouvel atout pour nos chantiers ». Entre le débarquement de son prédécesseur et les fortes attentes de nouvelles commandes, pas sûr que ce ne soit pas un cadeau empoisonné pour Laurent Castaing…
 

Auteur : AP | 30/01/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « La construction des BPC* russes a commencé »
Article suivant : « La CFDT cherche à toucher les salariés des PME »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter