Saint Nazaire Infos

IF interpelle la Ville de Saint-Nazaire

Quel avenir pour le bâtiment du centre culturel ? IF interroge la Ville dans une lettre ouverte au maire de Saint-Nazaire en date du 27 avril.

Nous reproduisions ici la lettre ouverte que IF a adressée au maire de Saint-Nazaire concernant l'utilisation future du bâtiment du centre culturel.

« Monsieur le Maire,
 À la fin du premier semestre 2012, l’équipe du Fanal va déménager et rejoindre le nouveau théâtre. La question de l’avenir du bâtiment du centre culturel est donc aujourd’hui posée. Celui-ci, compte tenu de sa configuration et de sa localisation, ne peut que susciter un vif intérêt de la part d’acteurs très variés qui débordent sans aucun doute d’idées et de propositions à formuler. Faites valoir une logique d’appel à projets. Nous avons noté que l’équipe du Fanal va encore faire usage de la salle « Tati » pendant au moins deux saisons afin de poursuivre sa programmation cinéma et nous nous en réjouissons. Nous avons aussi pris note de la volonté de la Ville de Saint-Nazaire de mettre à profit ce temps-là pour réfléchir aux futurs usages de ce bâtiment. Conscients que des projets très variés pourraient y trouver place, nous proposons que la Ville de Saint-Nazaire, en complément de son étude de programmation urbaine, rentre dans une logique d’appel à projets afin de favoriser l’émergence de propositions de la part des acteurs de terrain. Faites leur confiance et créez les conditions qui permettront d’alimenter vos propres réflexions. Proposez-leur de participer à la définition d’un projet à la hauteur de l’histoire et des potentialités de ce bâtiment. Laissez les réfléchir, imaginer, fédérer des énergies afin de vous faire remonter leurs contributions. Au final, faisons ensemble l’expérience d’une démarche originale de co-construction des politiques publiques. Notre contribution : faire du centre culturel une pépinière dédiée aux activités créatives et artistiques. Comme nous l’avons déjà fait savoir à plusieurs reprises à la Ville de Saint-Nazaire, nous pensons que ce bâtiment est le lieu idéal pour développer un projet regroupant une pépinière d’associations et d’entreprises créatives et une salle de petite jauge consacrée à diverses activités et expérimentations artistiques. Notre ville dispose en effet d’un premier cercle de grands établissements culturels structurants, d’un Centre d’Initiatives Locales dédié à l’accompagnement des créateurs d’entreprises. Ceci dit, il existe un vivier de structures créatives et artistiques qu’il serait intéressant de réunir afin de favoriser leur visibilité, leurs croisements et leur développement ainsi qu’un tissu associatif en recherche d’espaces de travail artistique. Ce projet permettrait de soutenir le secteur de « l’économie créative » et ses emplois ainsi que conforter l’animation de la ville. Le bâtiment du centre culturel regroupe des espaces qui répondent à des besoins variés : espaces de bureaux permanents qui pourraient être loués à des structures de l’économie créative (projets artistiques – développeurs – architectes – graphistes – designers – etc.)  aux statuts juridiques variés (associations – Scop – entreprises individuelles). Espaces de bureaux loués à des porteurs de projets ponctuels, qui pourraient éventuellement être parrainés par les structures permanentes. espaces de stockage et de rangement. Espaces d’exposition qui pourraient être confiés à des associations de photographes, de plasticiens, de vidéastes. salle « Tati » qui pourrait être consacrée au cinéma, notamment autour de son label « Art et essai », et aux projets artistiques d’associations nazairiennes. Ce projet pourrait ainsi être conduit autour de valeurs et de fonctionnements coopératifs, qui nous sont chers, en associant les différents partenaires au sein d’un comité de gestion et d’animation du bâtiment. Cette proposition est motivée par la conviction profonde que les espaces collectifs, les petits lieux de travail sont nécessaires aux acteurs créatifs et artistiques. La vie culturelle locale ne trouvera pas toutes ses réponses dans les équipements structurants que sont le VIP, le Grand Café ou le nouveau théâtre. Il faut des espaces qui favorisent les émergences, les expérimentations, les pratiques amateurs. Cette proposition s’inscrit pleinement dans la dynamique « Audacity Port d’attaches ». Une pépinière culturelle et créative viendrait opportunément compléter les actions mises en œuvre à ce jour essentiellement en direction du monde industriel. Elle permettrait de favoriser les dynamiques coopératives, les échanges de savoirs. Les structures hébergées pourraient ainsi mieux se connaître, porter conjointement des projets et développer de nouvelles activités pour pérenniser les emplois. Cette proposition s’inscrit dans un souci de l’équilibre métropolitain. Les dynamiques nantaises de La Fabrique, des Ecossolies, du Cluster Nantes Quartier de la création, de POL’n, de la rue des Olivettes rendent la ville très ouverte à l’accompagnement des porteurs de projets et lui procurent une image effervescente qui participe à son attractivité. Nous en sommes régulièrement les témoins lors des missions de conseils que nous développons sur le territoire de la métropole nantaise. Sachant que l’équipe du Fanal s’apprête juste à quitter le bâtiment, nous ne comprenons pas bien pourquoi il est devenu si urgent de condamner tous les espaces autres que le hall et la salle « Tati » en raison de conditions de sécurité qui, d’un seul coup, ne seraient plus réunies.

Le projet que nous vous proposons pourrait être mené, à titre expérimental et dans une logique de bail précaire, pendant la conduite de l’étude de programmation. Tout est question de confiance et d’engagements réciproques.
Voilà donc quelques pistes de réflexions sur le projet qui nous anime. Nous espérons qu’elles vous auront convaincu d’ouvrir le débat et de profiter de l’énergie que nous souhaitons consacrer, avec d’autres, à l’avenir de notre ville.

Restant à votre disposition pour tout renseignement complémentaire, je vous prie de croire, Monsieur le Maire, en l’assurance de ma considération distinguée.

Guillaume SAUPIN, Directeur
 
IF - 7 rue du lavoir - 44600 Saint-Nazaire 02 40 70 85 02
 

28/04/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Théâtre : Une clé de 21 millions d’euros »
Article suivant : « Saint-Nazaire met en avant le jardinage naturel »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter