Saint Nazaire Infos

Huit visions de la communauté au Grand Café

Une nouvelle exposition, Communauté / Gemeinschaft, vient de s’installer au Grand Café. Huit artistes européens offrent différentes visions d’un même thème.
« History of the world » de Jeremy Deller. Photo Marc Domage.
« History of the world » de Jeremy Deller. Photo Marc Domage.

L’exposition Communauté/Gemeinschaft est arrivée samedi dernier à Saint-Nazaire. Elle fait partie « du programme Thermostat qui fait collaborer vingt-cinq centres d’art contemporain allemands et vingt-cinq français sur le thème de la communauté. L’exposition tourne en France et en Allemagne, mais elle n’est pas itinérante car ce ne sont pas toujours les même œuvres qui sont exposées », commence Alexandra Servel, du Grand Café.

Huit artistes ont été choisis pour leur traitement de ce sujet dans leur œuvre. Chacun a sa propre vision de la communauté, que ce soit en terme de solidarité, de lutte ou de rejet. « C’est quelque chose dont on parle beaucoup, surtout depuis la crise. Cette notion est de plus en plus mise en valeur par des communautés auto-entrepreneuses, des collectifs d'habitants ou des groupes de travail coopératifs. Nous discernons une volonté de s’unir et de mieux vivre ensemble », ajoute Alexandra Servel.

Rassemblement ou isolation

Par définition, une communauté est un groupe social uni par des liens choisis (affinités intellectuelles, partages culturels...) ou imposés (liens familiaux, nationaux ou ethniques...). Chaque artiste a choisi de représenter un aspect du thème. Raumlaborberlin (collectif d’architectes allemand) a choisi de « rassembler un groupe de personnes autour d’un projet commun : la création de bancs par des groupes pour offrir des lieux de rassemblement dans Saint-Nazaire », précise Alexandra Servel. Canapé Saint-Nazaire est la seule œuvre créée spécialement pour le Grand Café.

A contrario, le côté négatif de la communauté est développé avec Missing Out de Johanna Billing, une artiste suédoise qui développe le thème de l’isolement dans une vidéo. Ou encore « le repli identitaire qui peut se situer autour de la langue. Dans leur projet, Oda Projesi & Nadin Reschke (artistes turc et allemand) ont fait de  la langue un échange », précise Alexandra Servel. Le but est de faire réfléchir les visiteurs aux mots hybrides, aux néologismes, etc. Enfin, on retrouve le thème de communauté en lutte dans les œuvres de Bertille Bak et Jeremy Deller.


Ouvert tous les jours (sauf lundis et jours fériés) de 14h à 19h et les mercredis de 11h à 19h. Entrée libre. Plus d’informations sur www.grandcafe-saintnazaire.fr.

23/03/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Un court-métrage pour et par des jeunes réalisé à Saint-Nazaire »
Article suivant : « Des lycéens allemands dans la ville »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Audiences annuelles réseau media-web
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter