Saint Nazaire Infos

Historique : La droite unie à Saint-Nazaire

À l’exception d’une improbable candidature Martine Dardillac aux prochaines élections municipales, il est certain que la droite nazairienne vient de montrer une image forte de rassemblement autour de la candidature de Ludovic Le Merrer.
Ludovic Le Merrer
Ludovic Le Merrer

Ludovic Le Merrer a 38 ans il est marié et père de quatre enfants. Fils de militaire, il a eu la chance de faire « 25 déménagements » au travers la France, l’Afrique et la Polynésie. Après des études de droit et de gestion il exerce des responsabilités dans le secteur associatif public et privé. Après une carrière au Ministère de la défense il s’intéresse à la santé. Il devient successivement inspecteur des affaires sanitaires et sociales, directeur d’un établissement hospitalier à Cergy-Pontoise. Il est aujourd’hui le Directeur de deux maisons de retraite médicalisées associatives à Saint-Nazaire. Il est aussi juriste auprès de l’association de consommateurs UFC – Que choisir et membre de l’association Un parrain un emploi.

Alors que dans de nombreuses villes en France et plus près d’ici à Nantes la droite continue de se diviser et d’être une machine à perdre, Saint-Nazaire montre l’exemple en réussissant l’union du Modem, de l’UDI, et de l’UMP. Chacun a su mettre son ego dans sa poche avec son mouchoir par-dessus, et finalement cette équipe autour de Ludovic Le Merrer pourrait ressembler à une machine à gagner. Le candidat a par ailleurs répondu « qu’il ne parlait pas avec le Front national mais respectait les électeurs de ce dernier » . Ludovic Le Merrer souhaite rassembler au-delà des clivages politiques droite-gauche.
 

Pour le candidat il y a un malaise grandissant à Saint-Nazaire :
Il considère que  les clivages idéologiques freinent tout projet de développement. La population stagne, les commerces ferment les uns après les autres, les entreprises ont du mal à s’installer. Elles ne sont ni soutenues ni entendues. Des décisions sont prises sans concertation comme l’application de la réforme des rythmes scolaires. Les impôts locaux augmentent chaque année, l’insécurité n’est pas prise en compte, et les projets « tape à l’œil » des élus en place se multiplient dans un seul but électoraliste lâche le candidat à l’encontre des socialistes. Le candidat s’en prend à David Samzun « comment peut-il avoir des projets alors qu’il est élu avec Joël Batteux depuis 30 ans ! »

Une liste de socioprofessionnels « compétents et représentatifs »

Un mandat d'élu c'est un CDD

Ludovic Le Merrer présentera sa liste de fin janvier début février, ce qui fait dire à certains de ses amis que c’est bien tard, quand il faut tenir compte du temps de campagne. Elle sera composée d’actifs, de retraités, de fonctionnaires, salariés, commerçants et artisans mais aussi d’ouvriers, employés cadres, demandeurs d’emplois, de chefs d’entreprise et d’étudiants. Il fixera à chacun des objectifs de résultats. « Pour moi il n’y a pas de différence entre le 1er et le dernier de la liste » souligne le candidat.

Au travers le cercle de réflexion Désirs de ville, l’équipe a pu nourrir un programme dont le candidat commence à donner quelques éléments. Ce programme est défini comme reposant sur sept  piliers.
« Une mission d’élu c’est un CDD » et le candidat souligne avoir signé la charte Anticor  Contre la corruption, pour l'éthique en politique.
Le candidat aimerait que Saint-Nazaire retrouve l’image flatteuse de « la petite Californie bretonne » une appellation du passé en référence  à sa situation et à son développement exceptionnel. Le candidat veut affirmer la triple identité de la ville, industrielle, portuaire et balnéaire. « En 30 ans les élus au pouvoir n’ont pas su créer le port de plaisance tant désiré et bien je le ferai » affirme le candidat. Il s’engage par ailleurs à une baisse des impôts locaux en repensant la dépense publique « 1 euro dépensé - 1 euro utile. » Pour lutter contre l’insécurité il n’est pas contre l’utilisation des caméras de surveillance, mais se dit plus réfléchi sur la mise en place d’une police municipale. « Il faut mettre tous les acteurs autour de la table, il ne sert à rien de mettre en place une police municipale si c’est pour avoir une diminution des effectifs de la police nationale. » Explique le candidat.

On sent chez Ludovic Le Merrer qu’il vient de la société civile et qu’il n’est pas encore rompu au débat politique, mais par les temps qui courent, les Français rejetant la politique politicienne, n’est ce pas un avantage ?

 

L'équipe de Ludovic Le Merrer
L'équipe de Ludovic Le Merrer
Auteur : JBR | 07/11/2013 | 26 commentaires
Article précédent : « Municipales : Les Verts bradent Notre-Dame-des-Landes »
Article suivant : « Le comité de soutien de David Samzun est en marche. »

Vos commentaires

#1 - Le 07 novembre 2013 à 19h07 par J.R.
Dans cette campagne 2014, enfin un homme sympathique et compétent.

Bonne chance à cette équipe souriante, qu'elle détrône l'arrogance et l’agressivité.
#2 - Le 07 novembre 2013 à 21h15 par UMPHilare
Ça nous change des politiciens usés sous le harnois ! enfin un peu de fraîcheur dans la vie politique nazairienne.
#3 - Le 07 novembre 2013 à 21h38 par Nazairien de coeur
Comment la droite nazairienne peut-elle s'unir en laissant cohabiter l'opportunisme des uns et la lâcheté des autres ?
Si la Gauche est toujours une, disciplinée, même dans ses contradictions et autres reniements, la Droite ou, plutôt, les Droites sont, quant à elles, trop attachées à la Liberté pour suivre l'amateurisme et la naïveté d'une nouvelle tête entraînée dans les méandres de la pensée d'un Guide aux abois.
Monsieur Le Merrer, faites le ménage parmi vos amis et développez une pensée propre, une vraie vision de Saint-Nazaire et de son avenir, plus qu'un simple programme "copier-coller" ou autre réquisitoire des années Batteux !
Si la gauche nazairienne sera orpheline de Joël Batteux en mars prochain, la droite ne s'est jamais relevée de l'absence d'Etienne Garnier.
Martine, ne lâchez RIEN !
#4 - Le 07 novembre 2013 à 22h03 par Dumas, Saint-nazaire
Du bon sens, voilà ce que tout cela m'inspire. On ne se présente pas à une telle élection avec de simples effets d'annonce, comme le fait le candidat socialiste. On pèse le pour et le contre, pour apporter un nouveau dynamisme à la ville et à ses habitants, avec intelligence et ouverture.
#5 - Le 07 novembre 2013 à 23h12 par UMPHilare
Nazairien de Cœur
Pourriez-vous nous donner la traduction de vos propos qui ne sont intelligibles que par des esprits avertis et informés comme vous l'êtes. Merci
#6 - Le 07 novembre 2013 à 23h48 par lincoln, Saint-nazaire
A l'auteur du commentaire 3,

Qui peut se prévaloir d'être "Nazairien de cœur" ? Est-ce réservé à une élite ? A une dissidence en mal de notoriété ou de publicité ? M. Le Merrer ne serait pas pour vous, dans sa démarche, un "nazairien de cœur", mais un pur opportuniste allant à l'aventure ?
Vous parlez d'amateurisme et de naïveté, balayant ainsi d'un revers de main la triple investiture historique Modem-UDI-UMP dont a bénéficié le candidat ! Un peu de décence tout de même, la politique mérite mieux que ce genre d'anathèmes ! Suivez-donc "Martine", comme vous dites, et laissez tranquillement cette "nouvelle tête" faire son bonhomme de chemin.
#7 - Le 08 novembre 2013 à 08h09 par KD
Voilà une alternative intéressante, d'un candidat de terrain, indépendant et n'appartenant pas à la strate politicienne. il est temps de passer à autre chose, on aimerait par contre connaitre en détail le programme de M. Le Merrer, mais on a déjà touché le fonds avec cette municipalité qui laisse péricliter depuis des années notre ville, avec tout cet immobilisme, sans aucun dynamisme, en laissant à l'abandon toutes les infrastructures, les commerces de centre-ville, les passerelles du paquebot rouillées...
Bonne chance M. Le Merrer
Regardez aussi les bonnes idées de la liste Saint Nazaire revitalisée.
#8 - Le 08 novembre 2013 à 10h05 par Pierre-Yves, Sn
Une nouvelle tête, une nouvelle façon d'aborder la politique et qui en plus emporte l'adhésion de plusieurs partis en place...je suis certains que les nazairiens, que nous sommes, sauront voir aussi cette belle alternative possible pour gérer proprement et "avec le coeur" notre ville qui a tant besoin d'être dynamisé !
#9 - Le 08 novembre 2013 à 10h35 par CLEV, Saint Nazaire
Bravo pour cette union, Aujourd'hui je sens un vent de fraîcheur planer sur notre ville. Et,une autre idée de la politique nazairienne se fait jour afin de déloger les années du ps sur notre ville.Car comment mr Samzun peut'il avoir un programme lorsque cela fait environ 20 ans qu'il est en responsabilité?
#10 - Le 08 novembre 2013 à 19h01 par Nazairien de coeur
Aimer Saint-Nazaire tout en ayant ses racines familiales dans une autre région, c'est être "nazairien de coeur" ou d'adoption... aucune noblesse, aucun privilège, juste un penchant du coeur, un supplément d'åme. Porter la passion d'une ville et de ses habitants devrait être la base de l'engagement municipal. Etre de droite et aimer Saint-Nazaire pourraît paraître antinomique, c'est le sentiment que l'on peut avoir en lisant certains commentaires, ce n'est pas le mien. L'équipe Le Merrer semble donc en déficit d'enracinement. Dommage pour cette "candidature historique", pâle copie de celle de Kevin Izorce en 2008 (avec les qualités de Kevin en moins et toujours cette idée du port de plaisance qui doit enchanter les professionnels du port, dont le candidat UMP malheureux du canton est).
Oui, la droite nazairienne n'est pas à la hauteur d'Etienne Garnier. L'après "Demain Saint-Nazaire" s'est construit sur un machiavélisme de comptoir, auquel Monsieur Le Merrer ne pourra pas échapper. De mésaventures en ruptures, elle s'est résumée en un microcosme de stratèges qui égrènent combinaisons, alliances, exclusions, faux-amis et autres calculs politiciens sans jamais aucun souci de la population nazairienne. La connaît-elle seulement ?
Saint-Nazaire la rebelle, l'insoumise, la dissidente mérite une liste de nazairiens visionnaires, de ceux qui se projettent sur les 30/50 ans à venir, une liste de passionnés de la chose publique, une liste de "dissidents" qui osent porter les vraies valeurs de la cité, l'amitié, la solidarité et le courage plus que des étiquettes et leurs cortèges de soumis toujours inutiles. Aimer Saint-Nazaire plus que son ambition, c'est le postulat premier d'une liste rassemblant droite et centre pour une vraie alternative nazairienne à l'hégémonie du parti socialiste.
#11 - Le 09 novembre 2013 à 09h31 par Jean-Louis Garnier
Nazairien de cœur,

Comment vous remercier de votre dernier paragraphe qui définit exactement ce qu'est la liste de Le Merrer ? Oui nous portons les vraies valeurs de la cité, l'amitié, la solidarité et le courage plus que des étiquettes. Oui, nous aimons SN plus que notre ambition, vous le verrez bientôt! Oui nous sommes une vraie alternative nazairienne à l'hégémonie du parti socialiste!
#12 - Le 09 novembre 2013 à 13h51 par Pat, Saint-nazaire
Bonjour à tous...

En vous lisant les uns les autres, il semblerait que l'unifacation centre-droit/droite (plus ou moins extrême...suffit de lire les propose de JL Garnier sur son blog que même le FN n'oserait pas!) n'est qu'une façade.

Au delà de tout ça, Monsieur Le Merrer me semble respectable. Mais pouvez-vous nous informer sur son parcours politique s'il en a un, à saint-nazaire ou ailleurs, peu importe le lieu. Rien dans la presse sur le sujet et c'est bien dommage. Il est important je pense de savoir qui est la tête de liste d'un tel rassemblement. Merci.
#13 - Le 09 novembre 2013 à 16h06 par Nazairien de coeur
Cher Jean-Louis Garnier,
Marx disait que l'histoire se répétait toujours deux fois et se terminait, la première fois, par une tragédie et, la seconde, par une farce.
En 2008, Kevin Izorce fut la bonne surprise de l'élection. Jeune, charismatique, intelligent, il sut séduire un électorat en quête d'une autre et meilleure gestion de Saint-Nazaire. Sa vision était neuve, ouverte et sans les tabouts idéologiques de la gauche.
Mais la donnée politique ne lui a jamais été favorable. L'homme faisait peur, il irritait les socialistes au pouvoir et suscitait à droite des jalousies : crainte de Robert Belliot qui convoita un temps le siège de Batteux et qui, de par son absence d'envergure, redoutait le jeune homme ; peur de l'UMP nazairienne qui acceptait la notoriété d'Izorce, mais pas son ambition ; d'autres, comme vous Jean-Louis Garnier, souhaitaient davantage son instrumentalisation.
Tragédie car, aujourd'hui, Kevin a abandonné la vie publique, lui, le premier véritable adversaire des socialistes depuis Etienne Garnier.
2014... L'histoire de la candidature de Le Merrer se terminera par une farce (son 26e déménagement).
Déjà, dans sa présentation, l'homme apparaît comme instable en soulignant ses 25 déménagements, il serait donc un nazairien de circonstance, juste pour "jouer" l'élection.
Puis, dans sa démarche, exiger l'efficacité de tous les élus, y compris ceux de l'opposition, c'est au mieux méconnaître la vie municipale, au pire, en cas d'élection, donner à l'opposition municipale les moyens de destabiliser la majorité. Idée saugrenue.
Un commentaire exigeait de moi de la "décence", personnellement, c'est de l'intelligence que j'attends et, pour l'instant, je n'en trouve pas dans cette candidature, vulgaire copier-coller de celle de Kevin.
Quant aux valeurs de Saint-Nazaire, je suis heureux que l'UMP nazairienne se les applique à elle-même et soit ENFIN unie et en état de marche. Pour combien de temps ?
Cordialement
#14 - Le 09 novembre 2013 à 18h23 par Nazairderien, Saint-nazaire
UMP-"l'Hilarequinefaitrirepersonne" sauf moi:
Regardez bien la photo prise ds l'escalier d'un hôtel restaurant de renom à St. Nazaire.
Vous êtes sans doute ou trop jeune ou de mauvaise foi quand vous "évoquez une nouvelle fraicheur dans cette liste ...
J'y reconnais Mme Emonidès,ex transfuge du PS, en mal de reconnaissance au modem, Mme Chiappini (ou sa soeur)qui après avoir perdu un certain leadership face à J.L Garnier a quitté l'UMP, et M Garnier, PS pendant plusieurs années proche de Batteux, puis Radical...valoisien et enfin UMP:que du neuf !
#15 - Le 09 novembre 2013 à 20h15 par marrant, Saintnazaire
Nazairderien,

Vous avez raison vous me faites pas rire ,je vois en vous une grande inquiétude pour votre poulain samsun.

Effectivement, je pense que vous êtes jaloux de leurs expériences dont vous n'avez sans doute pas !!!!!!

C'est vrai ,je vous l'accorde MN Emonides vous perturbe car elle au moins peut parler de social car elle au moins aide les gens en grande difficultés !!! pas vous car les élus ps ne connaissent pas la misère .

Quand je pense que votre poulain veut donner des cours de démocratie alors pourquoi MN Samsun a été embucher par le conseil général? sur quel critère et y 'a t-il eu une offre d'emploi concernant ce poste??????
#16 - Le 09 novembre 2013 à 20h27 par Jean-Louis Garnier
Nazairderien,
Faut pas vouloir paraître informé lorsqu'on ne sait rien ; Mme Danielle Richard n'a jamais était membre de l'UMP; Quant à moi si j'ai effectivement été membre du PS, ma "proximité" avec Batteux était toute professionnelle comme celle de bien d'autres mais je suis fier de ce que j'ai fais à son service; Pour le reste vous ne parlez pas des autres parce que vous ne les connaissez pas, c'est tout vous! Quant à Nazairiendecoeur je ne sais quand vous avez vu Izorce se comporter , une fois l'élection passée, en adversaire des socialistes; comme son mentor, Almazor, son plus cher souhait aurait été de travailler avec eux. Face aux socialistes je me suis le plus souvent trouvé seul, les comptes rendus du conseil en font foi!
#17 - Le 10 novembre 2013 à 19h10 par bernard, Saint Nazaire
Voici des critiques bien creuses.
Que voyons nous aujourd'hui? une gauche dispersée et une droite se regroupant. Mais pouvons nous simplifier la situation locale à un combat gauche-droite. Ce serait réduire l'ambition de Saint Nazaire à un prolongement du débat national.
La gauche que Mr Samzun représente, qu'il le veuille ou non, est la prolongation de l'action de son prédécesseur. Cette action a déjà reçu une première alerte lors de la dernière élection.
Mr Le Merrer a lancé quelques idées nouvelles lors de sa présentation mais a su montré d'ors et déjà l'image d'une nouvelle gouvernance moins dictatoriale en s'ouvrant même aux élus de l'opposition.
bravo vivement le programme pour en savoir plus.
#18 - Le 10 novembre 2013 à 21h50 par Nelson., Saint Nazaire
Mr Lemerrer, combien de déménagements pour finir dans notre ville, la vingt sixième, l'électorat en fera l'analyse.
#19 - Le 10 novembre 2013 à 22h47 par lincoln, Saint-nazaire
Nazairien de coeur ? En lisant vos commentaires, j'ai l'impression que votre attachement à Saint-Nazaire s'est réveillé comme par hasard au lendemain de la Tousaint ! Vos critiques acerbes à l'égard de M. Le Merrer ne peuvent en fait se comprendre que si l'on considère que vous faites partie, avec Mme Dardillac et d'autres d'une entreprise de déstabilisation à son encontre. Une entreprise vouée à l'échec mais que vous voulez pourtant pousser le plus loin possible afin de discréditer la future liste d'union de la droite et du centre. Rassurez-vous, on ne sera pas prêt d'oublier votre forfait !
#20 - Le 11 novembre 2013 à 14h32 par Danielle RICHARD, Saint-nazaire
Je suis ravie que certains s’inquiètent de ma présence sur cette photographie. Je tiens à rappeler cependant :
1° que je n’ai jamais été encartée UMP, même si lors de l’élection de 2001 étant à l’UDF, j’ai été effectivement soutenue sans ambiguïté par le RPR et que je reste proche de mes amis appartenant à cette formation.
2° que je n’ai absolument pas brigué un nouveau mandat en 2008. J’ai considéré en effet que j’avais accompli ma mission en assumant avec courage (que même mes adversaires politiques m’ont reconnu) pendant 10 ans mes fonctions de conseillère municipale d’opposition. Il était temps pour moi de servir autrement mes convictions et la Ville à laquelle je suis profondément attachée.
Je veux ajouter que j’entends apporter mon soutien à Ludovic LE MERRER qui reprend notre flambeau, soutien moral et symbolique, totalement désintéressé. Il est hors de question que j’apparaisse sur une liste composée essentiellement de citoyens d’une génération nouvelle, animés par une volonté farouche de servir l’intérêt de la Cité et non plus motivés par des opinions partisanes, de basses querelles de personnes, ni par ces vaines et illusoires nostalgies dont nous avons trop souffert au sein des mouvements de droite et du centre notamment à Saint-Nazaire M.LE MERRER a une capacité d’écoute et un pragmatisme qui sont les meilleurs atouts pour assumer la gestion de cette Ville.
Je terminerai en soulignant que le potentiel de Saint-Nazaire fut étouffé depuis des décennies par un pouvoir que se sont arrogés de manière arrogante quelques personnes dites de Gauche : il est vraiment temps de faire taire les rancoeurs et d’y mettre fin ! Que souffle sur notre Ville un vent salubre de Liberté et de transparence : voilà mon seul souhait, ma seule espérance.
Danielle RICHARD
#21 - Le 11 novembre 2013 à 18h33 par Segrais, Saint-nazaire
Lincoln,
Nazairien de cœur s'est réveillé au lendemain de la Toussaint et non de la "Tousaint" comme vous dites. A moins que votre lapsus soit volontaire. Ce nom me rappelle vaguement quelqu'un, en rapport avec le candidat UMP malheureux du canton est, dont il parle d'ailleurs... Qu'est devenu cet individu ?
#22 - Le 11 novembre 2013 à 20h32 par MLK, Saint-nazaire
Certains n'ont pas compris que l'homme providentiel n'existe pas, seuls les utopistes, les nostalgiques, les mystificateurs le croient... quand on aime sa ville, on veut la libérer du carcan de l'oligarchie régnant depuis trop longtemps.. et cela ne peut se faire qu'en rassemblant les citoyens, dans TOUTE sa diversité ! L'élan politique doit venir de chaque citoyen désireux de prendre son destin en mains et d'agir pour le bien commun. Ludovic Lemerrer a su fédérer et susciter la confiance. Réussir à dépasser les clivages, rassembler malgré les différences, c'etait inconcevable il y a encore quelques mois ! Déçus par les promesses, l'immobilisme et l'abandon des "élites", les nazairiens ont retrouvé l'espoir dans une équipe renouvelée, dynamique et solidaire !! Vivement 2014 !!
#23 - Le 11 novembre 2013 à 21h59 par Atria 44
Mini 6 voix en moins Mr le Merrer avec Madame Emonides (hirondelle venant du PS) bien placée dans votre liste pour une présidence genre CARENE! Justement les discours politiques devraient clarifier les situations par exemple pourquoi une présidence revient à un élu Nazairien dans notre communauté de communes
#24 - Le 12 novembre 2013 à 10h14 par Pierre-Yves, Sn
Nelson, (doit le pseudo fleur si bon le terroir de la presqu'ile !!)

Je suis ravi de constater que votre seul et unique argument contre cette union et contre Ludovic Le Merrer soit le nombre de déménagements qu'il ait effectué !!!

Mais même sur ce point, faut-il être né dans une ville pour se préoccuper sincèrement de la vie de sa cité !?!?

Votre gauche, qui donne en permanence des leçons sur le brassage culturel, le meltingpot, l'ouverture aux autres, n'aurait-elle finalement qu'un discours de façade ? Votre propre xénophobie municipale prouve encore une fois le contraire....
#25 - Le 10 septembre 2014 à 16h44 par Pierre, Saint Nazaire
Un an après cet article et 6 mois après les municipales. L'homme neuf et providentiel a fait un score décevant au premier tour. Fâché avec les adhérents du modem par sa maladresse, il n'a pas su empêcher une candidature de Martine Dardillac. Le score du deuxième tour n'était pas à la hauteur de celui qui clamait haut et fort que la mairie était gagnable par lui. Après l’élection, il a par sa maladresse éta incapable de garder une opposition uni et sentant le vent tourner il a rejoint l'UDI en catimini. Bref rien de très glorieux dasn tout cela...
#26 - Le 25 septembre 2014 à 22h58 par herve, St Nazaire
de ce que j ai vu il était mal entouré avec des personnes qui l ont trahi, il a eu raison de faire le menage avec des gens comme garnier. je suis allé au conseil carene mardi. il est intervenu tres souvent et a lancé plusieurs paves dans la mare. ces histoires de partis on s en fout. au moins ya ENFIN une opposition à st naz. moi j encourage le merrer à continuer IL a quand meme fait pres de 35% de memoire alors qu'i y a avit le fn au second tour. c'est clair qu'aux prochaines elections j 'irai l'aider et je suis sur que je serais pas le seul car ces bobos de gauche au pouvoir à st nazaire y en a marre

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter