Saint Nazaire Infos

HélYce après six mois

La Stran fait un point après six mois de fonctionnement, l'augmentation de fréquentation se confirme et HélYce donne globalement satisfaction aux utilisateurs.

Début février la Stran communiquait après 3 mois de mise en service (voir http://www.saintnazaire-infos.fr/helyce-compte-ses-premiers-tours-10-000-voyages-par-jour-25-52-1884.html). Elle confirme maintenant ses chiffres.

La fréquentation

HélYce assure la moitié des voyages du réseau (plus 10 000 par jour en semaine, 4 000 le samedi), 78 % des voyages s'effectuent sur le tronc commun (gare université).
Les recettes constatées sont en hausse de 20 % alors que la Stran espérait une augmentation de 15 %. Les abonnements montrent une forte augmentation pour des actifs (+50 %) et pour les titres oblitérables les ventes de carnets ont doublé.
Il reste à régler la question de la vente à bord des bus qui représente près de la moitié des ventes totales (48,9 %). En effet même si les tarifs sont incitatifs en vente au carnet (1,10 €) ou hors du bus (1,40 €), la vente à bord (1,70 €) ne décourage pas les voyageurs qui semblent apprécier cette tradition « on parle avec le chauffeur », mais cela peut occasionner des retards qui agacent de plus en plus lesusagers. Il existe 10 distributeurs automatiques, et 50 dépositaires fournisseurs de titres de transports sur le réseau. La Stran réféchit aussi à la billetique sans contact (par le téléphone portable), l'intérêt explique Antoine Bouvet c'est la « saine pression » qu'exerce le « bip » de validation, ou « de non-validation » parmi les voyageurs mais « tout ceci a un coût ».
Concernant la fraude, le directeur de la Stran n'a pas souhaité donner d'informations.

Les améliorations
Le directeur de la Stran explique que les principaux problèmes de mise en service sont réglés.
Les réglages ont été effectués pour les fauteuils roulants, les systèmes d'information à l’extérieur et dans les bus fonctionnent convenablement désormais, les chauffeurs continuent de se former, « globalement il n'y a pas de casse ». La priorité aux feux est assez bien respectée mais heureusement « les chauffeurs sont très vigilants ».
HélYce fonctionne sur 21,7 km de circuit commercial, enregistre quelques  retards considérés comme acceptables (3 minutes) et la rapidité des correspondances sur le pôle permet (2 minutes) permet d'augmenter la régularité du trafic. Le cadencement (10 minutes) est très bien perçu et c'est même une demande forte des usagers qui supportent moins les perturbations désormais. Olivier Richard se félicite du passage d'HélYce à la cité scolaire, (la plus grande fréquentation).
Selon la Stran le parking de la cité sanitaire n'est pas un parking relais, ou de manière très marginale. « C'est un mythe urbain » dit-il en souriant.
HélYce semble avoir apporté un confort aux utilisateurs qui le réclament désormais aussi sur les autres lignes, notamment en terme de voirie. « Quand on prend HélYce, on roule sur un tapis », ailleurs c'est quelquefois l'impression de rouler sur « une piste dans le désert. Nous ne voulons pas avoir un réseau de bus à deux vitesses » indique Olivier Richard. 7 bus ont été achetés, et un programme de réfection de chaussées est étudié.



 

Auteur : LY | 30/03/2013 | 2 commentaires
Article précédent : « Débat sur l'éolien maritime à Agora »
Article suivant : « CGT Navale Saint-Nazaire : Les marins de la SNCM et les salariés de STX se concertent »

Vos commentaires

#1 - Le 30 mars 2013 à 21h42 par zack moullec, Saint-nazaire
Plusieurs points à relever:

- Aucune étude fiable ni comptage n'a été réalisé. Les chiffres avancés sont des extrapolations par rapport au nombre d'abonnements et de tickets vendus! Comme si un abonné de 15 ans avait le même rythme de fréquentation qu'un abonné de 40 ans ou un autre de 70 ans.

10 000 passagers par jour ça fait environ 60 par trajet. Si certains bus font effectivement le plein, ils restent une minorité sur la journée, où des dizaines de bus ne prennent pas plus de 15 à 20 passagers.

Sur une journée, les chiffres réels sont plus proches de la moitié de ce qui est avancé!

Et le reste du réseau est en chute libre! Quand les lignes 20, 30 et 40 (ou C et F) faisaient autrefois le plein, on voit aujourd'hui de nombreux bus quasi vides!

Le pire étant la ligne de nuit! Une catastrophe!

- Les retards à cause de la vente dans le bus. J'ai soulevé ce problème il y a 2 ans. La Stran et la Carène m'ont pris de haut en indiquant que tout se passerait bien.

Je répète ce que je disais à l'époque: avec un budget de 54 millions d'euro, l'achat de 25 distributeurs (un par station) au lieu de 10, n'allait pas faire exploser le budget.

La suppression de la vente par les chauffeurs, permettrait de conserver le rythme prévu et d'éviter les retards... et les risques d'agression pour voler la caisse!

- Sur les retards justement. Il est faux de dire qu'il n'y a pas plus de 3mn de retard. Je constate REGULIEREMENT 3 bus en station (à la gare).
C'est l'arrêt où ils se croisent systématiquement. Donc s'il y en a 3 au lieu de 2, c'est que l'un est soit en avance de 7 à 10 mn, soit plutot en retard de 7 à 10 mn !!!

- Vouloir acheter de nouveaux bus de même niveau pour le reste du réseau, pour "ne pas avoir un réseau à 2 vitesses", c'est contradictoire avec le choix d'avoir voulu une ligne "BHNS - haut niveau de service" dont la définition était d'être plus élaborée que les lignes classiques.
#2 - Le 31 mars 2013 à 15h10 par Mat
Il est vrai que vouloir généraliser ce type de bus sur les autres lignes serait assez aberrant... Car à quoi aurait servi la construction d'un BHNS en TCSP en tant que "linge dorsale" ?

À la rigueur qu'ils construisent une seconde ligne, oui pourquoi pas, mais certainement pas pour les lignes classiques (à moins qu'on ait vraiment de l'argent à ne plus savoir quoi en faire ?).

C'est comme si nos amis nantais disaient qu'il fallait généraliser les tramways sur toutes les lignes de bus de leur réseau... Aberrant !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter