Saint Nazaire Infos

Harmony of the seas : Pollue-t'il beaucoup, un peu, pas du tout, à la folie ?

Dimanche, le plus grand paquebot de croisière est revenu à Saint-Nazaire après un premier essai de 3 jours en mer. Véritable ville flottante, nous avons cherché à connaître son empreinte écologique.

Le Harmony of the seas marque une véritable prouesse réalisée par les équipes de STX à Saint-Nazaire pour l'opérateur Royal Carribean. Mais à l'heure où la population s'inquiète de l'avenir de la planète, qu'en est-il de l'impact d'un tel mastodonte sur l'environnement ? Une telle ville flottante, pouvant contenir 8000 personnes à son bord est une extraordinaire usine à pollution. Et pourtant, en 10 ans, l'industrie de la croisière a fait d'énormes progrès. C'est ainsi que les déchets et les émissions polluantes ont diminué de moitié. En 2009, l'organisme Les Amis de la Terre a publié un rapport évaluant les efforts des dix principales sociétés en matière d'empreintes environnementales. Les notes vont de A à F, et Royal Carribean termine bon dernier avec un F. Une note qui a vexé le géant de la croisière.

L'un des moins polluants

Aujourd'hui, il détient une des flottes les moins polluantes du monde. La société a réalisé un véritable travail d'amélioration de ses moteurs. Ces derniers sont liés à des épurateurs qui éliminent complètement les émissions d'oxydes de soufre et qui réduisent celles d'oxydes de carbone de 20%.  STX a également mis en place des avancés technologiques qui permettent de réduire jusqu'à 25% la consommation énergétique. Le Harmony of the seas dispose d'un système de cheminée scrubbers qui élimine les sulfures dans les sorties de gaz. Une turbine associée au système de récupération de chaleur permet de produire de l'énergie. Et un système de traitement et de recyclage des eaux permet au bateau de ne rejeter aucune eau usée.

Le Harmony of the seas a été commandé fin 2012 pour la somme d'un milliard d'euros. Il sera livré le 12 mai à l'armateur américain.

 

Vidéo réalisée par STX France

Auteur : Y.P | 15/03/2016 | 0 commentaire
Article précédent : « Les parlementaires se penchent sur le port de Saint-Nazaire »
Article suivant : « L'Harmony of the seas, un mastodonte au large »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter