Saint Nazaire Infos

Handball, Nationale 3 : Le minimum pour Saint-Nazaire

C’était le match des extrêmes. Les Nazairiens, leaders mais à égalité de points avec Loudéac, n’avaient pas le droit de perdre face à Aunis-La Rochelle, le dernier qu’ils recevaient ce samedi soir. À Porcé, les Maritimes-Charentais n’auraient sans doute pas existé. Mais le match s’est déroulé à Coubertin.
Légende cliché : Le SNHB a assuré l’essentiel
Légende cliché : Le SNHB a assuré l’essentiel

L’essentiel est la victoire, 28-22. Pour le reste, on sera indulgent. Car le SNHB a été privé de son cadre habituel pour des problèmes d’éclairage. Le salut passa par la salle Pierre de Coubertin, heureusement inoccupée par les volleyeurs et que les handballeurs n’avaient plus revue depuis leur défaite en Coupe de France devant Saintes. C’était il y a quelques mois. Mais les joueurs de Steve Berger auront eu l’impression devant un public clairsemé par la force des choses de ne pas être tout à fait chez eux.
Ce fut une rencontre sans trop de relief. D’ailleurs, l’entraîneur nazairien, face à un dernier de poule, décida de se passer de sa figure emblématique, Labarre, qui ne fit son entrée qu’en seconde période, histoire de faire le break.
Car, à la pause, il y avait un étonnant 14 partout. Aunis-La Rochelle avait abattu ses meilleurs atouts, Voillot et Carvalho, sans oublier un excellent gardien, Gauby. En face, on était plutôt dans le style emprunté. Il y avait eu un 7-4, puis, ensuite, une première égalisation à 11. Pour le SNHB, les choses ne tournaient pas comme souhaité malgré l’apport, essentiel au demeurant, de Roussel en fin de période. Heureusement, Durand avait veillé pour protéger l’édifice.

 

L’exemple Labarre

À la mi-temps, il y eut l’entrée de Labarre. La défense serra les boulons et les Rochellais disparurent. Voillot puis Raffegeau étaient invités à rejoindre provisoirement le banc et Gorlaouen, à la 38e, l’occupait définitivement, victime d’un rouge. Pendant ce temps, Labarre avait montré l’exemple avec ses trois réalisations. Le score aussi avait évolué, 23-15. Aunis-La Rochelle avait inscrit un seul but en un quart d’heure de jeu, à la 43e minute exactement. Rare à ce niveau. Forcément, face à une telle opposition, le SNHB n’avait pas besoin de puiser dans ses réserves pour s’octroyer le match avant la lettre. Labarre pouvait aller s’asseoir en toute quiétude et, autour d’un remarquable Durand (10 buts), le SNHB pouvait préserver sa première place.
L’équipe peut maintenant se concentrer sur le grand choc, le samedi 22 février, qui la mènera à Loudéac. Il lui faudra, toutefois, hisser son niveau de jeu. Mais sans doute avait-elle, en ce samedi soir, déjà la tête ailleurs en plus de ces modifications de dernière minute qui la perturbèrent. Le vainqueur sera probablement l’élu pour la montée en Nationale 2 à la fin de la semaine prochaine. Alors autant se concentrer au mieux sur le sujet.

La fiche technique
Saint-Nazaire-Aunis La Rochelle : 28-22. Mi-temps : 14-14.  Martin (1), Durand (10), Labarre (3), Pellerin (2), Verger (2), Le Padellec (1), Roussel (3), Lechevrel (3), Biane (2), Vaillant (1).

 

Auteur : P.M | 16/02/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « Volley-ball, Ligue A : Dure fut la chute pour les Nazairiens »
Article suivant : « Course hors stade : Les 10 km du parc paysager lancent la saison »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter