Saint Nazaire Infos

Gilets jaunes Saint-Nazaire : Acte IX samedi prochain

Les gilets jaunes de Saint-Nazaire évoquent la manifestation de samedi et les récentes dégradations de la maison du peuple.

Des déclarations publiques graves ont été faites par une association du mouvement, « les gilets jaunes exigeants de Saint-Nazaire », ainsi qu’au nom (mais qui en a décidé ainsi?) des « ronds-points de Méan et de l’Air Bleue ». Ces groupes, ou plus probablement certains de leurs leaders, utilisent ces canaux pour « se désolidariser des actions et comportements violents de la Maison du Peuple » concernant la manifestation de samedi dernier…

Replaçons-nous dans le contexte : alors que l’état continue de mutiler des gilets jaunes, que certains ou certaines d’entre nous ont perdu des membres, des yeux, ont vu la mort de près ou sont décédés tout simplement, ces individus ne trouvent pas mieux qu’adresser une lettre aux autorités locales et à notre torchon régional pour se désolidariser de… quelques vitres cassées d’un commissariat, quelques traces noires sur le bâtiment de la sous-préfecture, quelques banques « vampires » abîmées… Mais nous, ce sont nos vies et nos corps qu’ils cassent et détruisent, et pas du matériel inanimé !

Ces groupes attribuent directement l’ensemble des « violences » à « la Maison du Peuple », c’est à dire un groupe identifié du mouvement. C'est à dire qu’ils se chargent de fournir un responsable bien identifié à la Police et à la Justice ! Mais, chose étrange, ils expliquent tout de même dans Ouest-France que cela « a permis de nous faire entendre » et certains de leur membre se félicitent dans nos AG même de la manifestation de samedi à St Nazaire …

Il s’agit d’une attitude lamentable qui devrait être proscrite au sein du mouvement. Le mouvement devrait être en capacité de régler lui-même en interne ses propres dissensions entre groupes, personnes, etc. Il devrait être absolument interdit de régler ses comptes via la presse vendue à Macron, trop contente d’afficher la division dans le mouvement, et pire encore, de dénoncer d'autres gilets jaunes auprès des autorités publiques ! Quelle image déplorable vis-à-vis de l’opinion publique ou encore de l’État… À cette fin d’ailleurs, la Maison du Peuple proposera prochainement à tous les groupes du bassin de se retrouver régulièrement en AG inter-groupe dans un lieu neutre, pour mieux coordonner nos actions, échanger, etc.

Pour revenir aux faits, cette manifestation était à caractère départementale, et a été relayée par bien d’autre groupe que la Maison du Peuple. Il est donc tout à fait illégitime, en plus d’être profondément immoral, de l’attribuer à un groupe seul.

Pourquoi une telle dénonciation ? C’est la question qu’on est en droit de se poser. C’est sans doute la peur et le besoin de rejeter la faute sur d’autres qui a pris le dessus. À moins qu’il ne s’agisse de manœuvre de personne fondamentalement hostiles au mouvement. En tout cas, c’est une triste et lâche réaction…

Bref. Nous espérons toujours qu’une entente est possible entre l'ensemble des groupes du bassin, et elle existe avec de nombreux groupes aujourd’hui. Mais, concernant l’Association et les ronds-points de Méan et de l’Air bleu, nous les appelons donc à démentir rapidement leurs déclarations, en espérant qu’ils n’aient pas mesuré la gravité de leur propos. Concernant les membres de ces groupes, nous les appelons à se désolidarisés de ces initiatives ou de leur porteurs, car nous voulons croire que celles-ci n’ont pas dû être porté par de nombreux membres…

Plus grave encore… Dans la nuit de mardi à mercredi, c’est-à-dire le soir précédent, ces déclarations, la maison du peuple a été victimes de dégradations (vitres brisées, tags hostiles, bouteille d’essence déposée près du compteur électrique). Nous voulons croire aussi qu'il n'y a pas de lien entre ces groupes, ou certains de leurs membres, et ces méfaits récents. Nous cherchons aujourd'hui les auteurs de ces méfaits et nous annonçons que nous ferons appel a une solidarité large et ferme pour y répondre.

Enfin pour finir, nous tenons à dire que nous réfutons l’appropriation des ronds-points de Méan et de l’Air Bleue qui semble vouloir être faites par les auteurs de ces déclarations. De nombreuses personnes de la Maison du Peuple ont participé dès les premières heures à occuper ces ronds-points initialement, les ont aménagé ensuite en y construisant des cabanes et infrastructure et enfin continuent aujourd’hui de participer à leur vie et à y assurer une présence. Nous réaffirmons aussi qu’en cas de tentatives d’expulsion de ces ronds-points, nous participerons à leur défense, en tant que partie intégrante du patrimoine commun du mouvement. Nous espérons et savons que nous trouverons la même solidarité chez la grande majorité des gilets jaunes du bassin.

« Seul, on va vite, ensemble, on va plus loin »... Oui, mais encore faut-il l’être : ensemble !

La Maison du Peuple

10/01/2019 | 3 commentaires
Article précédent : « Saint-Nazaire : Les gilets jaunes ont manifesté dans le calme avec la CGT »
Article suivant : « À Saint-Nazaire, les gilets jaunes étaient encore très mobilisés. »

Vos commentaires

#1 - Le 11 janvier 2019 à 21h35 par Chloé, Saint-nazaire
Il y a quelque chose qui n'est pas tolérable, c'est tout simplement d'avoir un Gouvernement qui nous promet un grand débat mais qui déclare qu'il ne changera pas de cap et qui promet de continuer à "frappe plus fort" (sic). Je n'invente rien.On est en plein conflit social sans précédant depuis des années et la députée locale nous promet une loi sur l'alcool.C'est bien le moment! Elle continue sa politique de bonne soeur sociale. Elle veut recueillir les avis des habitants de sa circonscription sur les retraites et son maître à penser maintient son projet de retraites à points qui vise à un alignement par le bas et non à en finir avec les retraites de misère.Une partie des medias joue le jeu du Gouvernement qui cherche à déplacer le conflit social revendicatif sur le terrain de la violence.C'est classique comme procédé mais le mouvement social est trop fortement enraciné pour abandonner les revendications. Le grand débat prend l'eau de toute part, à l'intérieur même de LRM.L'ami Bayrou vient de donner un coup de poignard dans le dos de Macron! Le grand débat c'est sans doute la dernière bouée de sauvetage du Régime. Que pourrait-il inventer d'autre?On ne lâche rien.
#2 - Le 12 janvier 2019 à 11h50 par Andréa
Au-delà des annonces du gouvernement dont vous parlez sachant que vous ne voulez laisser aucune chance au débat national car à l'heure actuelle vous ne savez absolument pas ce qu'il pourra apporter vous ne faites que répéter ce qu'un certain groupe politique n'arrête pas de dire, que voyons nous des gilets jaunes depuis quelque temps : des casseurs, de la violence, du racisme, de l'homophobie, voilà ce que moi je retiens du mouvement des gilets jaunes actuellement, mouvement de revendications qui n'a plus rien à voir avec ses débuts. Vous parlez de bayrou, mais vous ne parlez pas du front national qui ne fait qu'invectiver les gilets jaunes de continuer leurs violences et maintenir le désordre sur le territoire ce qui ne fait que confirmer l'association fn/gilets jaunes, car maintenant mon sentiment est que les gilets jaunes sont pilotés par leur conviction politique qui se sert de ce mouvement à des fins politiques (telles que les européennes qui arrivent) et n'est plus un mouvement apolitique. Autant j'étais solidaire avant autant je ne le suis plus maintenant car je ne saurais être associé au front national
#3 - Le 12 janvier 2019 à 21h11 par chloe, Saint-nazaire
Andrea a écrit
"je ne le suis plus maintenant car je ne saurais être associé au front national"
-Il fallait voter Chirac au 2ème tour pour éviter le FN
-il fallait voter Macron pour éviter le FN
- Là, il faudrait se désolidariser des gilets jaunes qui n'en peuvent plus des fins de mois, pour ne pas faire le jeu du RN

A chaque fois que la Vème RSP a été en difficulté et c'est le cas avec Macron, on a ressorti l'épouvantail, c'est un peu gros!

La famille le Pen a toujours eu comme fonds de commerce les mécontentements de la population. Ils n'ont aucunement l'intention de satisfaire les revendications des gilets jaunes. Partout où leurs acolytes politiques sont arrivés au pouvoir en Europe, ils n'ont rien fait de bon.Seul un véritable changement politique et social pourra tarir le fonds de commerce du RN

Cet épouvantail a comme fonction d'empêcher toute issue favorable aux travailleurs.

A chaque fois que nécessaire des médias aux ordres exercent une pression sur l'opinion publique en mettant en avant l'épouvantail.Résister à cette pression est un acte élémentaire et efficace surtout s'il est collectif comme actuellement.

Une fois, deux fois trois fois et plus ça va bien.

D'ailleurs pour détourner les gilets jaunes de leurs revendications sociales, les tentatives ne manquent pas:
-liste gilets jaunes aux européennes
-faire glisser le mouvement des revendications sur le terrain de la violence
-épouvantail RN
-dernière manoeuvre minable : LE GRAND DEBAT
Il n'est malheureusement pas possible qu'un mouvement social soit chimiquement pur pour une raison très simple c'est que les forces sociales opposées à ce mouvement social se battent. Elles disposent de moyens considérables et surtout l'histoire nous a appris que pour elles : la fin justifie les moyens, et je ne suis pas méchante en ne précisant pas.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter