Saint Nazaire Infos

Gilets jaunes : La CCI Nantes St. Nazaire redoute les dangers du blocage de l'économie

« Entamées depuis une dizaine de jours, les actions de blocage des zones d’activités et commerciales et des accès aux centres-villes ont déjà de graves conséquences sur l’activité économique du territoire.

Celles-ci se ressentent chez les commerçants, nombre d’entre-eux enregistrant des baisses d’activité de plus de 50% depuis le début du mouvement. Confrontés à des situations de blocages, ces commerces physiques qui participent à la dynamique et à la création d’emplois sur nos territoires, sont plus que jamais concurrencés par les grandes plateformes numériques vers qui s’opère un transfert d’activité commerciale.

Mais ces blocages impactent l’ensemble de l’économie. Des industriels, TPE, PMI et grands groupes, s’inquiètent de possibles arrêts de leurs chaînes de production en raison de ruptures d’approvisionnement.

Tous les jours nous sommes alertés par des entrepreneurs, des commerçants, des industriels et des prestataires de services qui sont directement impactés par ce mouvement, qu’il s’agisse de problèmes de livraisons, de retards ou de désorganisations dans leur fonctionnement. Or, la période des fêtes de fin d’année qui démarre est vitale pour de nombreux professionnels qui réalisent une grosse partie de leur activité durant ces quelques semaines.

La prolongation des actions de blocage peut avoir de graves conséquences pour les entreprises et leurs collaborateurs. Ce sont les entreprises et leurs collaborateurs qui sont concernés. Pour les entreprises les plus impactées, notamment les PME, ces conséquences pourraient se traduire par des mesures de chômage partiel. Dans d’autres entreprises, ce sont les primes de fin d’année ou d’intéressement qui ne pourront pas être versées aux collaborateurs si cette baisse d’activité se poursuit. 

La CCI Nantes St-Nazaire demande aux pouvoirs publics les mesures nécessaires afin que l’activité des entreprises du territoire ne soit pas paralysée et puisse s’exercer pleinement. Pour certaines TPE/PME, qui peuvent déjà faire face à des difficultés depuis plusieurs mois, il s’agit  même d’une question de survie. 

La CCI Nantes St-Nazaire en appelle également à la responsabilité des manifestants. Une partie des français s’exprime sur une fiscalité qu’ils jugent trop élevée. Les manifestants ne doivent pas se tromper de cible. Ce ne sont pas les entreprises qui décrètent la hausse de la taxation du carburant puisque celle-ci concerne également les acteurs économiques. Les actions des manifestants doivent respecter les activités des salariés, des entreprises et des commerçants. Il en va du vivre ensemble. Les lois de la République doivent s’appliquer au bénéfice de tous.

Vu l’ampleur des conséquences économiques de ces opérations  de blocage, la CCI Nantes St-Nazaire souhaite que l’ensemble des acteurs concernés puisse se réunir afin de trouver ensemble des solutions pour permettre aux entreprises impactées de traverser cette période difficile. La CCI Nantes St-Nazaire entend par ailleurs prendre toute sa place dans la grande concertation de terrain sur la transition écologique et sociale annoncée par le Président de la République. » 

 

 

Yann TRICHARD

Président CCI Nantes St-Nazaire

01/12/2018 | 9 commentaires
Article suivant : « Les casinos de France devraient-ils être digitalisés? »

Vos commentaires

#1 - Le 01 décembre 2018 à 13h52 par Chloé, Saint-nazaire
Macron porte l'entière responsabilité des évènements à cause de ses déclarations : "je garde le cap, on ne change rien…" Il agite un chiffon rouge. Dans sa majorité déjà, certains voudraient au moins un moratoire sur les taxes des produites pétroliers et un coup de pouce pour le salaire minimum. Sinon maintenant ou plus tard, ça finira par des blocages beaucoup plus importants de l'activité économique.Macron pratique la politique du pire.
#2 - Le 02 décembre 2018 à 17h27 par NS, Saint-nazaire
Bonsoir,

je suis stupéfait du mépris total de macron vis à vis des gens qui manifestent. Tous ne sont pas des casseurs mais ils veulent un salaire correct pour vivre.

De plus quand j'écoute les médias et les hommes et femmes politiques de LREM je suis écœuré de leurs réponses!!! Ne pas oublier que macron connaissait la situation française économique avant les élections ,il était ministre des finances de la France sous Hollande alors qu'ils arrentent de nous dire que c'est la faute des autres gouvernements !!!!!!
De plus ,macron a tellement promis au français lors de sa campagne !!!!! maintenant il déçoit!!!


Il serait bien que la député de la circonscription démissionne ,il n'est pas tolérable qu'elle puisse rester en poste elle qui a été élue par nous les déçus de macron. Madame prenez votre responsabilité et démissionné .Les paroles " On vous écoute" on en veut plus .Votre gouvernement n'est plus crédible .

Bonne soirée
#3 - Le 04 décembre 2018 à 07h46 par Chloé, Saint-nazaire
Il ne peut pas y avoir d'ordre social sans justice sociale.
#4 - Le 05 décembre 2018 à 17h40 par Jean-Michel DOYON, Sant-nazer
L'arrogance et le mépris du gouvernement qui propose juste "de geler 6 mois l'augmentation des taxes".

Mais ils n'ont vraiment rien compris !!!

La situation empire et ce gouvernement ne voit pas qu'il est pris dans un engrenage.

Pour stopper la révolte il faudra bien plus que cela.

Et en février (repoussé de 2 mois mais pas annulé), l'alimentaire qui va augmenter de 5 à 10%, ils y pensent?
Ben non ces banquiers du pouvoir sont nourris gratuitement par les traiteurs du faubourg St-Honoré aux frais des contribuables.

Ils ne mettent jamais les pieds dans un hypermarché!!!

Alors sous prétexte d'aider les agriculteurs on limite les promos... Sauf que 90% des produits concernés, des grandes marques, ne sont pas produites avec des ingrédients venant de France! Nestlé, Craft food, Mars et les autres vont s'en mettre un peu plus dans les poches!

Un truc aussi dont personne ne parle: la TVA à 20% sur le gaz et l'électricité. Ce sont des biens de sur-vie, essentiels, qui devraient être taxés à 5,5 ou même pas du tout d'ailleurs! Sur le TVA se rajoute en plus une taxe!

Le Macron qui nous disait être du nouveau monde... pro chasse, pro nucléaire, pro banques, pro finances... Comme les autres! Alors qu'à 40ans il aurait pu et du être "moderne". Ben non, raté!

Et qu'ils (le gouvernement et les députés Larem) arrêtent de brandir la peur du "populisme".

Si Hollande n'avait pas fait le con, si Macron n'avait pas fait le con, Sarko également, on n'en serait pas là.
Alors oui, le "populisme", qui par définition veut dire "se préoccuper de peuple et non des élites", ça ne sera pas pire pour 80% des français les plus pauvres.

L'Europe qui aurait dû être quelque chose de fort, nous hisser tous au plus haut, a rabaissé les gens sur le nivellement par le bas, au profit des banques et de la finance.

Ils ont fait les cons depuis 25 ans, faudra pas se plaindre de la suite. Ils ont été prévenus!
#5 - Le 05 décembre 2018 à 20h56 par Moyon, Saint-nazaire
Pour l'essentiel je rejoins ceux qui dénoncent la politique conduite par Macron laquelle,ne l'oublions pas, amplifie les choix de celles de Hollande et Sarko ....

# 2 à NS: Que dirait-on si un député démissionnait parce que certains contesteraient son action ?

Selon moi,un(e) député(e)qui en "a" ne doit démissionner que pour raisons personnelles car il/elle a été élu(e) majoritairement, que celà plaise ou non.

De ce fait il/elle doit assumer le mandat, càd le programme sur lequel il/elle l'a été choisi.

Seule la dissolution de l'A.N.doit, le ou la doit la virer.
#6 - Le 06 décembre 2018 à 19h18 par Jean-Michel DOYON, Sant-nazer
#5 D'accord, sauf quand les lois, réformes, etc... n'étaient pas au programme du candidat élu, et quand par exemple à Evry, un député est élu avec 9% des voix.
Il est certes élu majoritairement par rapport au candidat numéro 2, mais loin d'être majoritaire par rapport au nombre d'électeurs.
Il devrait y avoir un minimum de votants requis pour valider une élection.
#7 - Le 16 décembre 2018 à 11h52 par Moyon, Saint-nazaire
# Je ne suis pas juriste mais la loi électorale est ainsi faite...pour le moment: il faut donc l'accepter tant qu'elle n'a pas été changée démocratiquement.
Que ceux qui la dénoncent en continu travaillent à faire passer leurs idées pour un scrutin futur.

Ne faut-il pas "en même temps" regretter (voire plus)que les citoyens soient si peu concernés pour faire le choix de ne pas aller voter? le droit de vote est une superbe conquête, sinon un devoir.

(2 points qui me conviendraient cependant :
- prise en compte du vote blanc
- 15% de proportionnelle à A.N.)
#8 - Le 16 décembre 2018 à 21h29 par Chloé, Saint-nazaire
#7. 15% de proportionnelle vous conviendrait. Vous avez tellement baigné dans les vieux partis, les vieilles institutions : la Vème RSP, l'alternance gauche droite et que sais-je encore, que vous n'arrivez pas à jeter les vieilles guenilles. Les gilets jaunes quoi qu'il advienne ont commencé à miner un système politique bonapartiste, un système économique monstrueusement injuste.
#9 - Le 16 décembre 2018 à 23h35 par Moyon, Saint-nazaire
# 8 :
Ai-je baigné ds les "vieux partis" ? qu'en savez-vs? disons que j'en connais quelques "rouages".
Dans tous les cas la jeune F.I que vs soutenez utilise les mêmes méthodes, des postures de contestation des institutions que ses prédécesseurs de gauche comme de droite. Celles-là mêmes qui conduisent à la désaffection des électeurs.
Un bateleur d'estrade peut-être un grand communiquant, c'est tout.
Quant aux gilets jaunes il me semble qu'ils ont fait comprendre aux uns et aux autres l'idée qu'ils s'en faisaient...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter