Saint Nazaire Infos

Gilets Jaunes : L’appel de Saint-Nazaire se propage partout en France

L’Appel de Saint-Nazaire, lu hier par le “Mouvement des Gilets Jaunes de la zone portuaire de Saint-Nazaire”. Relayé par Osons Causer. " Il mérite d’être entendu, diffusé et surtout suivi."

22/11/2018 | 25 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 22 novembre 2018 à 16h53 par Benjamin Grandlouis
"Le même caractère pacifique"
Ce n'est pas la première chose qui ressort du mouvement...
#2 - Le 22 novembre 2018 à 18h47 par Jean-Michel DOYON, Sant-nazer
Au japon, un certain patron de Nissan est en garde à vue en prison pour plusieurs semaines car il a déshonoré son peuple en trichant, en magouillant...

En France ce même individu est maintenu à la tête de Renault par des actionnaires qui ne pensent qu'aux dividendes. L'individu est soutenu par les gouvernants de notre pays au nom de leur vision de l'économie!

On voit bien que nous sommes complètement à côté de la plaque !!!

Les "gilets jaunes" ce n'est qu'un début: en janvier la nourriture, la base de la (sur)vie pour le peuple, va augmenter de 5 à 10% à cause de lois décidées par des gens qui ne mettent jamais les pieds dans un supermarché, gavés de foie gras et de caviar des épiceries fines du faubourg St-Honoré!

Ca va péter, ils l'auront bien cherché. Les peuples se réveillent un peu partout. Et qu'on arrête de nous traiter de populistes!

Le populisme, c'est de se préoccuper du peuple plutôt que des élites qui depuis 30 ans nous mènent droit dans le mur avec leur austérité et leur Europe du fric au lieu de l'Europe du peuple harmonisée par le haut comme on aurait du le faire!

Alors OUI, je suis populiste et j'en suis fier!!!
#3 - Le 22 novembre 2018 à 21h27 par Chloé, Saint-nazaire
Il devient pour beaucoup, de plus en plus difficile de finir les fins de mois. De 1952 jusqu'à 1982 les salaires, retraites, pensions étaient indexés sur le coût de la vie. Cette indexation entrainait des revalorisation de prestations diverses, il s'ensuivait une réaction en chaine. En 1982 l'indexation sur les prix a été supprimée et progressivement le niveau de vie n'a cessé de se détériorer. Dans la dernière période c'est devenu d'autant plus inacceptable que dans le même temps se sont développés des profits, des rentes, des salaires mirobolants, un luxe incroyable, la suppression de l'ISF...De la part de Macron, la taxe soit disant écologique, est un prétexte, une arnaque. C'est un impôt injuste parce qu'il remet en cause des besoins élémentaires incompressibles en matière de chauffage, de déplacement, de nourriture...Suppression des taxes injustes, indexation des salaires, retraites, pensions…. De nombreux syndicalistes,(je ne parle pas sommets des organisations syndicales) insoumis… ont des revendications proches des gilets jaunes . Il y a grève à la raffinerie de Donges pour les salaires, il a grève au tribunal de Saint-Nazaire, de nombreux maires de petites communes ne savent plus comment faire pour faire face à la disparition des services publics. Personne ne fera cause commune derrière une seule bannière. Agriculteurs et agricultrices, ouvriers,ouvrières, employés et employées, jeunes, retraités et retraitées, petits commerçants, personnes seules... faire converger dans l'action nos revendications comme en 36, en 68... c'est possible, il faut le vouloir. Ce que nos anciens ont pu faire, pourquoi ne le pourrions-nous pas?
#4 - Le 23 novembre 2018 à 12h33 par Rodolphe, Saint Nazaire
Lire en parallèle, l'appel de Saint Nazaire à la vigilance des écrivains

https://www.presseocean.fr/actualite/st-nazaire-lappel-des-ecrivains-contre-les-populismes-dans-le-cadre-de-meeting-18-11-2018-287118
#5 - Le 23 novembre 2018 à 17h55 par lili44@laposte.net, Saint-nazaire
ayant lue un article concernant les logements sociaux.La politique de Macron me fait peur.
la loi élan beaucoup de personnes seront virées des logements sociaux;nous devrons habiter dans le privé;les trés pauvres en hlm;le privé augmentera les loyers;
beaucoup de personnes de la classe moyenne seront à larue.
continuons les manifs car ces gouvernants veulent nous mettre plus bas que terre.Le peuple se réveille enfin continuons le combat sans casser pacifiquement.Macron ne lache rien le peuple subit???
#6 - Le 24 novembre 2018 à 00h11 par ian
Ce n'est pas Macron le problème, mais l'Union Européenne qui donne ses ordres.

Macron ne fait que de se servir du prétexte écologique pour mettre en place ces nouvelles taxes. En réalité les Français consomment de moins en moins de carburant, d’où la baisse des rentrées fiscales :
https://i0.wp.com/www.jovanovic.com/DATA/dufrenoy-kilometrage2016.jpg

Et cerise sur le gâteau, l’argent nouvellement récolté est déjà prévu pour servir de variable d’ajustement au budget du gouvernement. Ainsi le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a justifié le 20 novembre 18 au Sénat, la décision de transférer 577 millions d’euros de recettes de la taxe écologique sur les carburants pour les réaffecter au budget général en 2018.
https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/600-millions-d-euros-non-affectes-au-budget-de-l-ecologie-ne-cedons-pas-a-la

Problème les syndicats sont vendus à cette Union Européenne car cette dernière les arrose d'argent.
https://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/ces-confederation-europeenne-de-188220

Si FO a tout à coup voulu participer aux gilets jaunes c'est pour faire oublier les 30 000 euros des cadres FO : https://www.sudouest.fr/2018/11/12/des-notes-de-frais-de-30-000-euros-pour-des-cadres-de-force-ouvriere-5559221-5458.php

L'encadrement syndical est vendu à l'étranger. Pourtant ils savent parfaitement que l'euro est une catastrophe pour tous les pays européens sauf l'Allemagne. Les délocalisations, les 500 000 travailleurs détachés en France, la circulation ibre des capitaux, la vente aux étrangers de toute la richesse de la France, c'est Bruxelles qui l'impose. Il faut donc faire comme les Anglais : Un frexit ! Début 2019, c'est le moment de s'exprimer, mais pas pour un parti qui ne demande pas le frexit.
#7 - Le 24 novembre 2018 à 13h40 par Chloé, Saint-nazaire
Rodolphe a écrit:
"Lire en parallèle, l'appel de Saint Nazaire à la vigilance des écrivains contre le populisme"

Rodolphe. Qu'est-ce à dire? Oseriez-vous insinuer que le mouvement des gilets jaunes a été lancé par l'extrême droite? Rien de pire que l'insinuation insidieuse. Levez le doute sinon c'est de la dénonciation.
#8 - Le 24 novembre 2018 à 16h42 par #Donner moi l'envie , Saint Nazaire
#4 #Rodolphe

L'appel "d'un" écrivain contre le populisme (OH le gros mot)
Réponse du Gorafi nazairien

Patrick Deville écrivain français et patron de la #meet a profité des 16es Rencontres littéraires internationales, ce week-end, pour lancer un appel à la vigilance.sur l'emploi des subventions aux associations et s'engage à mettre cette semaine carte sur table la comptabilité de la meet, les voyages organisés etc

Bien sur ceci est un fake news, personne ne demande la transparence de la meet "Maison des écrivains étrangers et des traducteurs" sic
#9 - Le 24 novembre 2018 à 17h26 par Chloé, Saint-nazaire
Rodolphe. le doute n'est pas levé. Pensez-vous que le mouvement des gilets jaunes fait partie du populisme contre lequel l'appel des écrivains met en garde. Vous avez rusé une première fois, vous rusez une deuxième fois. En 1968 au Quartier latin,lors des affrontements entre CRS et étudiants, certains accusaient les étudiants de petits bourgeois réac et Cohn-Bendit de " juif allemand" (sic).
#10 - Le 24 novembre 2018 à 20h04 par l'Enjomineur, Saint-nazaire
Samzun n'avait il pas promis en conseil municipal d'inviter le "patron" de la meet à s'exprimer sur les finances de cette association ?
Transparence ?
Subvention ?
Pipeau ! Pipeau ?
#11 - Le 26 novembre 2018 à 19h52 par Rodolphe
#7 #9 Chloé, # 8 Donner moi l'envie
Je ne fais parti ni de la "Meet" ni des "Gilets". Mais vous ne seriez pas au courant des quelques dérives xénophobes, misogynes, poujadistes, homophobes, auxquelles on a pu assister ces derniers jours dans les barrages ? C'est à cela que je faisais allusion. Loin de moi de penser que ce mouvement a été lancé par l'extrème droite ... celle-ci n'a pas du tout le monopole du "populisme". Mais le côté "trumpiste" me dérange, me fait peur, et je maintiens que la vigilance est de mise.
#12 - Le 27 novembre 2018 à 08h33 par Chloé, Saint-nazaire
Rodolphe. Vous clarifiez les choses et j'entends votre position. Je ne partage en rien votre analyse sur le "côté trumpiste", je le trouve même bizarre. Quant à la "peur", elle n'écarte pas le danger. A Saint-Nazaire, vous pourriez mettre en avant le fait que gens qui n'ont sans doute pas grand chose à voir avec les gilets jaunes occupent les locaux de la rue de Maupertuis au nom des gilets jaunes, mais bon cela fait partie des inévitables tentatives de détournement! Tout mouvement social fait toujours l'objet de ce que j'appellerai des "scories". Un mouvement social dans toute sa pureté, ça n'a jamais existé, ça n'existera. Cela ne veut pas dire qu'il faut être fataliste et fermer les yeux sur ce qui menace un mouvement social . Au contraire. Mais crier au loup surtout de l'extérieur ne sert à rien voire même fait le jeu de ceux qui veulent détourner le mouvement en question de son objectif principal: lutter contre la vie chère, en schématisant.
#13 - Le 27 novembre 2018 à 12h10 par #Donner moi l'envie , Saint Nazaire
#12 #Chloé
Vous nous parler des "éléments qui occupent les locaux du 122 de la rue de Maupertuis et qu'ils ont osée appeler Maison du peuple"

En effet rien à voir avec les gilets jaunes ..

La manipulation a été démontrée dès hier soir par des témoins

A l’initiative de la tentative avortée un zadiste pur (non) et dur militant cgt à l'insee qui à le désir d'implanter une #ZAD sur Saint-Nazaire après la fermeture de celle de NDDL

Tout les éléments de l'extrème gauche nazairienne prenne le relais de cette duperie (Mafalda en tête bien sur)

Pas de ZAD à Saint-Nazaire , mais solidarité avec les vrais Gilets Jaunes
#14 - Le 28 novembre 2018 à 13h41 par Chloé, Saint-nazaire
#13

"Pas de ZAD à Saint-Nazaire , mais solidarité avec les vrais Gilets Jaunes"
Je vous approuve.
#15 - Le 29 novembre 2018 à 12h36 par Frédo
Dommage que le mouvement soit décrédibilisé par quelques abrutis qui sont juste contents de tout casser...
Malheureusement, ce sont eux qui attirent toute la lumière. Triste.
#16 - Le 30 novembre 2018 à 18h09 par Chloé, Saint-nazaire
#15 Fredo, Ne dites pas "Dommage que le mouvement soit décrédibilisé". Vous relayez, peut-être sans le faire exprès ceux qui utilisent des incidents marginaux. Tout mouvement social important, véhicule des "scories". A l'heure qu'il est, il semble que les lycéens se mettent en mouvement contre la réforme des lycées. Il y a les grèves dans les raffineries… En janvier, février, Mars 1968 De Gaulle ne voulait rien négocier, rien de rien. Si Macron ne lâche pas quelque chose de significatif en faveur du pouvoir d'achat, le mouvement des gilets jaunes va obliger les dirigeants syndicaux à prendre en charge les revendications. Le mouvement va s'étendre sans doute pas comme en 68,mais s'étendre quand même c'est parfaitement compréhensible. De 1958 à 1982 les salaires, retraites, allocations familiales, APL... étaient indexés sur le coût de la vie. En 1982 Mauroy a tout désindexé. Résultats les salaires, retraites, allocations diverses… ont chuté. De nombreux salariés, retraités, sont devenus non imposables, alors pour faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'état les gouvernements ont eu recours aux taxes du genre CSG, CRDS, taxes sur les carburants….et en même temps le dernier gouvernement a supprimé l'ISF et d'autres mesures du même genre. C'est devenu insupportable pour les fins de mois de beaucoup d'entre nous. Alors tous les ingrédients d'une explosion sociale sont réunis. Alors les bavures, provocs en tout genre, il faut les combattre mais elles ne changeront pas le cours général du mouvement en cours. Inutile de faire peur ou de se faire peur. D'ailleurs la peur n'écarte pas le danger.
#17 - Le 01 décembre 2018 à 12h09 par Jean-Michel DOYON, Sant-nazer
#16: et la fameuse CSG qui devait être temporaire pour résorber le trou de la sécu... trou qui n'existe plus aujourd'hui!

Donc on devrait supprimer la CSG... Ah mais oui, suis-je bête, on l'a augmentée au fil des ans et elle finance d'autres trucs.

Comme les autoroutes, privatisées à quelques années de leur amortissement et de leur mise en gratuité.

Dans les deux cas, c'est toujours le peuple qui trinque!
#18 - Le 01 décembre 2018 à 14h17 par Mathilde, Rennes
J'approuve 99% de votre appel. Par contre je condamne les violences et pour rester crédibles vous devez absolument les condamner. Ensuite il va bien falloir en sortir et, à ma connaissance la seule façon c'est la négociation. Comme il est impossible d'avoir des négociations nationales (on a vu ce que çà donnait cette semaine), il faut que le local prenne le relais. Il faut une organisation des gilets jaunes au niveau local qui établissent un dialogue avec les représentants locaux (préfet/sous préfet ou....) pour faire valoir les préoccupations locales et valoriser les initiatives locales qui méritent d'être soutenues ( et il y en a des tonnes).
A terme, personnellement j'aimerais bien voir émerger une assemblée locale citoyenne qui pourrait remplacer une des nombreuses tranches du mille feuille constitué par les agglos, communautés de communes, cantons, départements etc....Il y a des économies à faire, de l'argent à récupérer.
Je pense aussi qu'il faut mettre le paquet au niveau local toujours sur les énergies renouvelables, l'isolation et les changements de mode de chauffage (logements sociaux et bâtiments public en priorité). C'est bon pour le porte monnaie de tous quasi immédiatement, çà donne du boulot, et c'est bon pour l'environnement.
en ce qui concerne la fiscalité, j'ai une proposition simpliste: on arrête le système de foyer fiscal. chaque personne est soumise à l'impôt, à partir d'un minimum de revenu. Le taux est faible mais chaque euro qui rentre est taxé: que ce soit un salaire, une aide sociale, des dividendes ou ....Le système est plus juste car, en ce moment, on a un certain nombre de retraités qui ne bénéficient pas de l'exonération de la CSG parce que leur conjoint perçoit une retraite supérieure au plafond
Je suis peut-être une bisounours.
Mathilde
#19 - Le 01 décembre 2018 à 22h44 par nazairien, Saint-nazaire
Et notre cher Maire de gauche il soutient les Gilets jaunes ? On aimerait bien le savoir
#20 - Le 02 décembre 2018 à 08h09 par Chloé, Saint-nazaire
#19
Vous avez dit "Maire de gauche". Il a voté Macron dès le premier tour, si je me souviens bien et comme son parti le PS a volé un éclats, il navigue sur un radeau : une association sur lequel il essaie d'embarquer d'autres naufragés.Le mot "gauche" recouvre tout et le reste, il faut arrêter de s'en servir, il n'est plus crédible. On aura beau le laver et le relaver, il est usé.
#21 - Le 02 décembre 2018 à 09h58 par nazairien, Saint-nazaire
#20 Je faisais de l'humour ou de la dérision. On est d'accord le maire de Saint-Nazaire est d'abord un opportuniste qui n'a plus de convictions. Il faut le dégager. Mais avec qui ?
#22 - Le 02 décembre 2018 à 10h59 par l'Enjomineur, Saint-nazaire
Les militants de gauche à Saint-Nazaire , comme les oppositions de droite sont au moins en accord sur une chose :

Samzun est un opportuniste qu'il faut dégager
#23 - Le 03 décembre 2018 à 10h30 par Frédo
#16 avez-vous changer votre discours depuis les incidents intolérables qui ont éclaté un peu partout ?
Ces images me font mal. Alors je ne pense pas que nos situations ne puissent tout excuser.
Pour que le mouvement demeure crédible, les gilets jaunes doivent condamner !
#24 - Le 03 décembre 2018 à 18h24 par Frédo
#22
Et pourtant ce sont les militants de gauche qu'ils l'ont mis là où il est ?
#25 - Le 03 décembre 2018 à 20h00 par Chloé, Saint-nazaire
#23. Fredo, vous me demandez "Avez-vous changé de discours" depuis les derniers évènements. Les casseurs sont pour la plupart des éléments étrangers aux gilets jaunes, des provocateurs infiltrés. A chaque fois qu'il y a un mouvement social important, ils réapparaissent. Si Macron ne restait pas droit dans ses bottes comme de Gaulle en 68 on n'en serait pas là.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter