Saint Nazaire Infos

Gauthier Bouchet RN préfère laisser mourir les migrants en Méditerranée

Dans un communiqué adressé à la presse Gauthier Bouchet RN reproche au maire de Saint-Nazaire de financer une association SOS Méditerranée à hauteur de 10 000 euros avec des fonds publics.
Gauthier Bouchet
Gauthier Bouchet

« Ainsi, la gauche nazairienne persévère sans surprise dans son immigrationisme, préférant toujours aider les autres plutôt que les nôtres. Cette préférence étrangère constante est la marque de fabrique de la majorité municipale. Et, naturellement, sa fausse opposition écologiste et communiste ne saurait lui donner tort ! » Souligne Gauthier Bouchet

Ce dernier accuse les ONG de passeurs sans aucun argument étayé, On est comme souvent dans l’excès et le RN ne propose rien.

Monsieur Bouchet est-il  légitime pour critiquer les propositions du maire de Saint-Nazaire au conseil municipal ? En effet, il n’est plus élu. Il a échoué à l’élection municipale (1193 voix 7%) et n’a pu se maintenir au second tour.

La France a besoin de vivre de manière apaisée. En communiquant ainsi le Rassemblement National attise les haines dans une période où les Français ont  besoin de solidarité. 

« Les immigrés sont les victimes d’un ordre économique et géopolitique. Vous les montrez du doigt. Le dommage est plus étendu qu’il n’y parait. Un ancêtre sur quatre de chacun d’entre nous vient de leur rang. Quand on stigmatise le nouvel arrivant on stigmatise en même temps les millions d’entre nous qui sommes leurs enfants d’hier et qui sommes fiers d’eux. » Déclarait Jean-Luc Mélenchon à Marseille. 

La LDH répond à Gauthier Bouchet

La conformité à la pensée dominante de la gauche comme Monsieur Gauthier BOUCHET le dit ne concerne pas « l’immigrationnisme », concept fumeux tout comme celui d’ « ensauvagement » mais bien l’aide aux plus vulnérables, aux personnes en détresse, quelles que soient leur couleur de peau, leur religion, leur âge, leurs conditions sociales.

Aider les autres, c’est nous aider à vivre dans un monde moins barbare, à vivre dans un monde plus sûr, à mettre les moyens financiers au service des plus vulnérables plutôt qu’au service des rentiers, des privilégiés du Cac 40 et des premiers de cordée de la Start Up Nation.

Aider les migrants en perdition dans la Méditerrannée au-delà du droit maritime et du principe d’assistance aux personnes en danger relève aussi d’une politique migratoire humaniste et propice à l’intérêt de nos compatriotes.

Est-ce en privilégiant l’immigration clandestine, les réseaux, le travail au noir que l’on fera rentrer des ressources pour notre protection sociale ? Est-ce par des rodomentades sécuritaires et nationalistes que l’on permettra une juste répartition des migrants au sein de l’ Europe ?

Non Monsieur Gauthier BOUCHET, donner 10 000 € à SOS Méditerrannée, ce n’est pas retirer 10 000 € aux « nôtres », qui d’ailleurs conviendrait d’être définis (est-ce le nôtre blanc catholique, ou est-ce le nôtre noir musulman, tous les deux étant nazairiens de souche … ?). C’est tout simplement rendre toutes ses lettres de noblesse à l’égale dignité de tout être humain.

Auteur : MJ | 24/09/2020 | 9 commentaires
Article suivant : « Saint-Nazaire : les partis du centre et de la droite tentent de s’organiser »

Vos commentaires

#1 - Le 24 septembre 2020 à 19h28 par DJW
Toujours est-il que l'immigration à laquelle nous faisons face n'a rien à voir avec celles des décennies précédentes, tant sur leur origine et que leur nombre.

Les populations viennent de plus loin et pour une bonne partie pour des motifs économiques.

Pomper les forces vives des nations amies n'est pas une solution non plus. C'est bien pour ça que les demandes d'asiles sont examinées et, le cas échéant, refusées.

Or aujourd'hui à quoi se confronte-t-on ? A des personnes en situation irrégulière, déboutées du droit d'asile se retrouvent errant dans nos ville. Et quand on a aucun droit, quel salue a-t-on à part la délinquance, le délit voire le crime ?

L’État Français ne répond absolument pas à la crise des migrants actuels et cette réponse ne se résume absolument à recueillir des personnes échouées mais bel et bien à les accompagner, dans un sens ou dans l'autre et à régler les choses avec les pays d'origines.

Subsiste notamment un grand n'importe quoi avec les pays du Maghreb avec qui nous entretenons des relations diplomatiques et économiques et qui laissent des mineurs isolés sur notre territoire.

Subsiste encore un grand n'importe quoi quand des migrants du moyen-orient viennent trouver refuge à 5000 bornes de chez eux parce que toutes les pétro-monarchies - avec qui on fait affaire -refusent d'accueillir le moindre citoyen.

Subsiste encore un grand n'importe quoi quand les migrants stationnent 1 an, 2 ans, 5 ans dans la seule et unique attente de franchir la manche pour le RU.

Alors oui le FN fait preuve de peu d'humanité comme d'habitude mais où sont les autres ? Où sont ceux qui ont le pouvoir de faire avancer les choses, ceux qui sont élus ?

Leur inaction, leur hypocrisie sont la raison pour laquelle les Français vont se tourner à contre-coeur vers le FN parce que c'est le seul parti qui semble donner une vague réponse à cette crise, bien qu'inhumaine.
#2 - Le 25 septembre 2020 à 11h33 par kalemasse, Piriac
Ça cite Méluche maintenant, Saint-Naz LR infos ? Ça a bien changé.
#3 - Le 25 septembre 2020 à 13h50 par Marina ki selevto , St Nazaire
Qui est l auteur bisounours de cet article à charge et tendencieux ou procés d intention ? 10 000€ par an ? pourquoi pas 100 000 ? mais au plus on aide, au plus ils partent en mer.. aller les chercher au bord des plages c est un super encouragement à s embarquer.?.complicité à l exode ? la BOMBE démographique ( +1 milliard habitants en Afrique en 20 ans attendus )quelle prévention ?on fait quoi s ils prennent tous la mer sur des Zodiacs?on va les chercher à 2 miles des côtes ?
Le maire est gentil mais va t il donner les 10 000 euros ANNUELS de SA poche ? si oui ok , mais s il prend dans la nôtre ..qu il fasse un REFERENDUM local ! une concertation , oh la tout doux, avec nos impôts durement payés.Enlevez vos mains de nos poches ! Je pense que M BOuchet préfererait que ces migrants ne s exilent pas pour ne pas mourir en mer, mais vivent bien en famille et chez eux ou dans le pays d à coté, chez leurs frères + proches culturellement (en Tunisie ?au Maroc? Arabie saoudite ou Egypte..). Ici on n a plus de travail , que des dettes,en crise du logement..les jeunes à la rue , au rsa..et ici il parait qu on on est des mécréant-e- s..,"racistes", et en jupes trop courtes!, avec des statues à déboulonner partout , bref on est pas gentil, alors pourquoi s imposer sans invitation ?pour trainer dans rues et les parcs à ne rien faire? c est un avenir?les mineurs isolés nous coutent 50 000€ par an,pour quoi faire?et combien il y a pour nos enfants ? les envoyer en allemagne,en Angleterre ou à Ryad,ou en Australie car ils sont riches avec de la place. sos .. pour r les français .
#4 - Le 25 septembre 2020 à 17h05 par Pierre Lapin
On peut ergoter des années sur l'immigration illégale voire légale... Ce n'est pas le problème.

Le problème, ce sont les conséquences. Et pire encore, l'origine de ces conséquences...

1/ Les conséquences tout d'abord ; elle sont connues depuis 1986. Souvenez-vous, 1986, c'est l'acte unique européen. Les conséquences de l'acte unique, la mise en concurrence dès 1993 de l'ensemble des travailleurs du continent qui comprime les salaires et les régimes sociaux (retraites, assurance maladie, etc...).

L'objectif de nos oligarques, mettre en place un marché du travail mondialisé afin de tirer les salaires vers le bas afin de gagner en compétitivité les uns par rapport aux autres pour sauver les profits.

Sauver des gens d'une mort certaine bien évidement. Mais quelle hypocrisie de ne pas aider franchement les pays concernés par cette émigration. A croire que ça arrange quelqu'un...

2/ Les causes maintenant : aucune démocratie sur les décisions adoptées au niveau de l'UE (voir référendum de 2005).
#5 - Le 26 septembre 2020 à 08h44 par Michel Mahé, Petit-maroc
Article franchement désèquilibré ou la pensée du FN est caricaturé. Ou celui-ci écrit-il qu'il veut faire ce mauvais sort aux migrants ??

Simple volonté que ces gens restent chez eux et par ailleurs je suppose de ne pas aider des ong non représentatives!
#6 - Le 26 septembre 2020 à 17h10 par Hc
De fait, les nazairiens payent leurs impots pour faire fonctionner les services municipaux et non pas pour sponsoriser l’immigration illegale. En l occurence c’est bien une association qui incite a l’immigration en europe que la mairie sponsorise avec les argent des administres sans leur consentement. C’est simplement scandaleux.
#7 - Le 27 septembre 2020 à 16h42 par Saint Nazaire Ligue des droits de l'Homme, Saint Nazaire
La LDH n'a rien à voir avec "le pays des bisounours". Elle poursuit son action en faveur des droits universels et indivisibles. La situation des migrants et des étrangers en France et à la frontière de l'Europe reste au centre de ses préoccupations. Leur sort demeure marqué par des politiques restrictives et inhumaines, avec des débats publics et au parlement lourdement teinté de xénophobie. Alors que les morts dans la Méditerranée ou à la frontière Gréco-turque s'égrènent, dans une émotion médiatique variable, les conditions d'accueil et l'instruction des demandes d'asile et de titres de séjour restent insupportables, le traitement des dossiers technocratiques, oubliant qu'il s'agit d'abord de drames humains. C'est particulièrement le cas des mineurs isolés dont la présomption de majorité domine au détriment de la protection nécessaire. Les flux migratoires, contrairement à ce qui est dit, ne sont pas en hausse. La pression migratoire a d'ailleurs baissé sensiblement ces dernières années. Le travail clandestin, la saturation du 115, les conditions de vie des plus précaires ne relèvent pas uniquement de réalité vécue par les migrants. Nos précaires, nos femmes victimes de violence, nos enfants en danger, nos salariés de grands groupes ou de PME pompant les fonds publics font aussi partie de nos combats. La misère ne se divise pas. L'indivisibilité des droits et leur universalité sont fondamentales pour éviter tout nivellement par le bas et une concurrence peu respectueuse des droits du travail et des normes écologiques. La LDH ne saurait tomber dans le piège de choisir ses exclus. Pouvoir dénoncer les politiques sociales restrictives, les politiques migratoires inhumaines, le pillage de nos ressources, le dépeçage de notre protection sociale et de notre droit du travail seront toujours au centre de nos combats. Le racisme et la xénophobie n'ont jamais amélioré le sort des plus vulnérables. L'exclusion prospère dans les régimes où justice et libertés sont bafouées.
#8 - Le 28 septembre 2020 à 00h12 par MA, Pornichet
Compte-tenu de l'ampleur du phénomène migratoire , alimenter une polémique autour d'un don de 10 000 c'est presque ridicule. Dans son oeuvre la Fin des Terroirs Eugène Weber rappelle que nous sommes tous des migrants et que la situation actuelle nous concerne tous.Le Monde vivant est en perpétuelle migration. Evitons de jouer le rôle du douanier de Fernand Raynaud : " ces étrangers qui mangent le pain des Français"...A propos des mineurs isolés, puisque c'est aussi un sujet d'actualité, cette expression ne concerne pas que des enfants d'origine étrangère, il y a aussi des mineurs Français dont les parents ne s'occupent pas. Des parents qui ont de l'argent et qui abandonnent leurs enfants aux institutions.Quelle sanction pour ces parents? Aucune. Que de gros chantiers! Bon 10 000 euros c'est déjà un geste mais y a pas de quoi en faire un foin.
#9 - Le 01 octobre 2020 à 23h10 par Nazairien
Vous écrivez que Gauthier Bouchet "accuse les ONG de passeurs" (drôle de syntaxe...) "sans aucun argument étayé". Il ne faut pourtant pas chercher bien loin pour trouver des vidéos édifiantes montrant comment les bateaux de ces ONG vont chercher les clandestins au plus près des côtes libyennes.

Quant au fait que le même Gauthier Bouchet ne propose rien, il n'y a rien à proposer. Ces clandestins sont des délinquants qui cherchent à entrer illégalement en Europe en traversant la Méditerranée à bord d'embarcations légères.

Ces immigrants illégaux dévoient le droit de la mer en se faisant passer pour des naufragés, alors qu'ils ne se trouvaient pas sur un bateau ayant fait naufrage.Ils n'ont pas été victimes d'une "fortune de mer", puisqu'ils ont mis en scène leur errance en Méditerranée.

Ils se sont mis volontairement dans cette situation, et ils cherchent à susciter mauvaise conscience et culpabilité chez les Européens, en exploitant au profit de leur immigration illégale les moyens de secours en mer.

S'ils se noient, c'est navrant, mais c'est la conséquence de leurs propres initiatives. Il faut assumer les conséquences de ses actes. Et personne ne les a empêchés de demander un visa dans le consulat d'un pays européen.

Pour ceux qui viennent de très loin (Afghanistan, corne de l'Afrique), comment se fait-il qu'ils n'aient trouvé aucun pays d'accueil entre leur point de départ et l'Europe ? Rien à voir les généreux systèmes d'aides sociales en Europe, bien entendu ?

Dernière chose. Puisque ces immigrants clandestins prétendent fuir la misère, où ont-ils trouvé les milliers d'euros avec lesquels ils paient les passeurs ? Les paysans français qui se suicident à longueur d'année n'ont pas autant d'argent.

Maintenant, si David Samzun veut contribuer au sauvetage en mer et soulager la détresse humaine, il peut commencer par aider les familles des trois sauveteurs de la SNSM qui ont perdu la vie aux Sables d'Olonne l'année dernière.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter