Saint Nazaire Infos

Galenix Pharma mise en redressement judiciaire 

Mercredi le tribunal de commerce de Bordeaux s'est prononcé pour la mise en redressement judiciaire de la société Galenix Pharma basée zone de Brais à Saint-Nazaire. Un mandataire judiciaire a été nommé. Quant aux salariés, ils n'ont toujours pas perçu leurs salaires de juillet et août.

« Ca ne nous rassure pas, mais cela va peut-être nous permettre de toucher nos salaires » s'est exprimée Lise Galliana déléguée CGT du personnel. Après un feuilleton à multiples rebondissements, le tribunal de Commerce de Bordeaux a décidé la mise en redressement judiciaire de Galenix Pharma avec une période d'observation de six mois. Une nouvelle audience est prévue le 23 novembre prochain afin de suivre l'évolution du dossier. Cette décision n'a surpris personne, même si le personnel s'attendait plutôt à une liquidation judiciaire pure et simple. On se rappellera que lors de l'audience au tribunal des Prud'hommes de Saint-Nazaire le 30 août dernier, l'avocat de Galenix Pharma avait clairement laissé entendre qu'il fallait s'orienter vers une liquidation judiciaire. Pour les employés, ce résultat ne laisse présager rien de bon pour l'avenir : « C'est reculer pour mieux sauter. Il n'y a pas d'activité au sein de l'unité. Alors on se demande comment M. Besse va faire pour payer les salaires de septembre et d'octobre alors que ceux de juillet et août ne sont pas encore régularisé».
Du côté de la CGT, par la voix de Patrick Vince, on considère que le problème est loin d'être réglé :
  "On espère que le mandataire judiciaire va rapidement faire le nécessaire afin que les AGS (assurances) puissent prendre le relais pour verser les salaires. Toutefois, il est regrettable de constater que les pouvoirs publics ne se soient pas plus préoccupés de cette affaire qui dure depuis plus d'un an".
  "On aurait aimé que la Carène notamment, puisse prêter un intérêt plus grand à la situation des salariés qui pour certains sont dans une situation financière catastrophique".
"Les pouvoirs publics auraient dû mettre à profit cette période pour éventuellement trouver un repreneur".

C'est la faute d'Atlanbio !

Jérôme Besse PDG de la société de développement de médicaments Galenix Innovations et de sa filiale Galenix Pharma n'était pas joignable ce jeudi après-midi. Nous n'avons donc pas pu recueillir son avis sur cette mise en redressement judiciaire qui visiblement ne l'a pas surpris. En effet, dans une déclaration faite le 13 septembre dernier sur "Actu labo", le blog de la pharmacie industrielle, ce dernier indiquait déjà que sa filiale de manufacturing de lots ferait l'objet d'une procédure judiciaire. Il y souligne également les raisons de cette situation qu'il impute à un contentieux qui l'a opposé à un de ses fournisseurs ATLANBIO. Cette société avait engagé une procédure en raison de la résiliation d'un contrat de sous-traitance qu'elle jugeait abusive. Un premier jugement avait condamné Galenix Pharma à verser 1,15 M€ à Atlanbio. Une décision que la Cour d'Appel de Rennes avait infirmé en janvier dernier. Selon Jérôme Besse, cette mise en redressement judiciaire résulte des démêlés juridiques qui auraient fortement pesé sur les comptes de la société.

 

Auteur : YE | 22/09/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Atlanbio est n°2 français de la bioanalyse »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter