Saint Nazaire Infos

Gala du Boxing nazairien

Nettour rejoint Laforge en finale de la Coupe de la Ligue et Freulon confirme ses qualités.
Nettour à gauche sur la photo
Nettour à gauche sur la photo

C'est fait. Il ne reste plus au Boxing nazairien qu'à remporter les enchères pour mettre tous les atouts de son côté et permettre à ses deux boxeurs professionnels de disputer devant leur public, le 8 juin prochain, leur finale de la Coupe de la Ligue.
Bastien Laforge déjà qualifié chez les super-légers suite au forfait de son adversaire, - Christophe Legendre - il ne restait plus, chez les super mi-moyens, pour Samir Zidi Nettour qu'à l'imiter. Seulement, vendredi soir, devant 700 spectateurs, toujours à la Soucoupe, Nettour, lui, pour atteindre la finale, devait se débarrasser du fantasque Libournais, Mounir Guebbas.

Nettour a tout dominé

Le Girondin n'a plus rien gagné depuis un bon bout de temps mais, alors qu'il est en fin de carrière, il n'a jamais connu le moindre KO après avoir pourtant rencontré les meilleurs Français. Ce fut bien le combat auquel on devait s'attendre. Truqueur, joueur, clown par instants, Guebbas a le don d'énerver ses adversaires. Seulement, cette fois, il s'est quand même méfié après avoir pris une grêle de coups dès la 1re reprise, notamment un double crochet à la face qui l'incita très vite à se réfugier derrière sa garde presque hermétique. Ce fut ainsi durant les huit rounds. Nettour a tout dominé, redoublant ses coups avec précision, menant le combat à sa guise mais sans parvenir à  l'abréger. Cela aurait pu être le cas à la 7e, la 250e reprise que disputait Guebbas chez les professionnels (son coin célébra l'événement en allumant trois bougies...) quand l'arbitre le compta. Mais, finalement, Guebbas alla au bout s'inclinant nettement aux points, 80-71. Samir Nettour est donc en finale. « C'est une belle victoire. Je suis content car c'était mon objectif. Guebbas est un guerrier. Mais je suis satisfait de ne pas être entré dans son jeu même si, par moments, il est vraiment énervant. Je l'ai bien touché au premier round. Là, il n'a pas fait semblant ». Le Nazairien a ensuite géré. « On ne peut pas tout donner à chaque reprise. Il faut en garder un peu ». En finale, il affrontera le Marseillais Frédéric Serre, 18 combats, 12 victoires dont 3 par KO.

Laforge victorieux à l'unanimité des trois juges

Bastien Laforge était aussi à l'affiche mais dans un combat sans enjeu. Face à Brahim Bouizem, autre Libournais. Il a fait ce que l'on attendait de lui, minutieusement comme il en a l'habitude. Il aurait d'ailleurs pu en terminer très rapidement car Bouizem fut touché au foie à la fin de la 1re reprise sur un direct du gauche et compté, sauvé in extremis par le gong. Laforge a triomphé en six reprises à l'unanimité des trois juges, 58-55, 58-55, 59-54. « J'avais un peu mal à une main et je le ressentais quand je lui donnais des coups sur la tête. C'est un boxeur qui a fait son boulot. Il était hyper bien protégé. C'est bien. Physiquement j'ai été là même si j'aurais pu faire mieux». On retrouvera donc le Nazairien en finale de la Coupe de la Ligue. Mais, là, ce sera autrement plus complexe.

Freulon a tout pour faire un pro

Le 3e combat professionnel, chez les moyens, mettait aux prises deux jeunes boxeurs, le Nazairien Valentin Freulon et Thibaud Poirier (Pessac). Alternant crochets, directs, uppercuts face à un boxeur qui reculait beaucoup, Freulon a effectué un combat propre, montrant aussi qu'il était passé maître dans l'art de l'esquive. Précis, calme, il a tout pour réussir en boxe pro. Mais il était un peu mitigé dans les vestiaires malgré son succès aux points. « Ce n'est pas tout à fait ce que j'attendais. J'aurais aimé donner plus de rythme. Mais je manquais un peu de gants suite à une blessure à la main. J'ai bien accéléré à la 3e reprise, mais il m'aurait fallu un peu plus de jus. De toute façon, je suis un peu un diesel ».

Les autres résultats

Chez les amateurs, David Papot, le nouveau champion de France, a une nouvelle fois montré tout son talent face au Normand Bernard Follea (Rouen) nettement battu aux points (17-8) mais qui offrit une excellente réplique au Nazairien.
Légers. Musnier (Saint-Sébastien-sur-Loire) bat Ernoult (Boxing nazairien) aux points.
Mi-moyens. Jodeau (Saint-Sébastien-sur-Loire) bat Legarnec (Boxing nazairien) aux points.
Lourds. Dialo (Boxing nazairien) bat Cissé (Aulnay-sous-Bois) aux points. Mendy (Rouen) bat Holoïa (Boxing nazairien) aux points.
Cadets. Robin (Aulnay-sous-Bois) bat Kerautret (Saint-Sébastien) aux points.
Super-lourds. Ocha (Châteaubriant) bat Salimov (Aulnay-sous-Bois) aux points.

28/04/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Volley-ball Ligue B Saint-Nazaire prend une option »
Article suivant : « Les résultats sportifs de la Presqu'île : Le SNR l'a échappé belle ! »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter