Saint Nazaire Infos

GAD : La CARENE soutient le circuit court

Après l'arrêt d'activité du groupe GAD les locaux de la zone de Brais étaient inutilisés. Le matériel avait été vendu. Une entreprise s'est manifestée et un montage a été trouvé pour relancer un atelier de découpe de carcasses et de transformation.

Les constructions de  GAD, sont installées sur 3 ha environ. Elles datent de 1992 et comprennent deux bâtiments dont un de 3000 m², et une annexe  de 600 m² .

Le projet de reprise

Éric  Diné,  est  directeur de la SOCALI depuis 2002, il a proposé de réutiliser le site pour créer Les  Ateliers de l’Atlantique.  Son idée est de rouvrir un atelier de découpe et de transformation de viande. Pas seulement des porcs mais aussi bœufs, veaux et  moutons élevés dans la région et abattus à Vannes, (abattoir le plus proche). L'activité sera de service pour les producteurs de viande, qui pratiquent la vente directe, pour une moitié, et le reste du commerce de viande en gros et demi-gros. Dans un premier temps les quantités annuelles traitées prévues sont de 500 à 600 t.
La traçabilité est une obligation dans cette démarche.
Le projet s'inscrit dans « une  logique de développement durable et territorial ». Selon  Éric Diné les collectivités cherchent des produits locaux tracés en quantité suffisante, mais aussi les professionnels de la restauration qui veulent jouer la qualité.
En jouant local, le jeune dirigeant espère limiter les risques attachés aux variations brutales des marchés national et mondial : « les producteurs, l'abattoir, l'outil de transformation et les clients sont sur le même territoire ».
Dans un premier temps les ateliers vont employer une douzaine de personnes, puis « 20 à 25 d'ici deux à trois ans, sachant que la capacité du site est bien au-delà » précise Éric  Diné qui table sur un chiffre d'affaires d'environ trois millions d'euros à trois ans d'exploitation.
Prudent il indique qu'il étudie avec son bailleur la possibilité de partager les locaux dans un premier temps.

Montage
La CARENE fait de ce montage un exemple de « mobilisation », « une démonstration de puissance publique » et « d'économie mixte » au « bénéfice du territoire ». David Samzun insiste sur l'objectif « emploi ».
 Si le repreneur du bâtiment apporte environ 500 000 euros, il ne pouvait se charger du foncier. La SONADEV et la SELA ont été mobilisées pour le rachat du site, pour un million d'euros, la CARENE fournissant un appui pour la recherches d'aides et un accompagnement pour les recrutements et facilitation de mise en relation pour « faire connaître l' offre de service auprès de différents interlocuteurs (cantines, etc.)  ».
 
La SONADEV a pour mission de revaloriser  le foncier autour du bâtiment principal, et proposé des scénarios de reviabilisation du terrain, avec un projet de voirie de desserte et de découpage parcellaire  en vue la commercialisation des futurs terrains libérés.

Elle s’est positionnée sur le rachat du foncier autour du bâtiment principal (soit environ 22 600 m2) pour une remise en commercialisation de terrains de 1500 à plus de 10 000 m2  et du bâtiment annexe. Il sera remis aux  normes et proposé à la location.

Planning
Les Ateliers de l'Atlantique devraient ouvrir début septembre.

En se positionnant sur ce projet à très forte visibilité la CARENE a choisi d'affirmer son implication dans l'économie sur le territoire. Si les moyens mis en jeu sont importants pour aider une entreprise qui crée 12 emplois, c'est aussi l'occasion de récupérer des terrains très accessibles dans la zone de Brais.

 

Auteur : LY | 02/06/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « STX : Celebrity Cruises a confirmé sa commande pour 11 millions d'heures »
Article suivant : « STX : DSME continuerait d'étudier sa participation dans STX France »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter