Saint Nazaire Infos

Forte mobilisation aux 24 heures du jeu de Saint-Nazaire

Samedi 15 octobre s’est déroulée à Saint-Nazaire la première édition des 24 heures du jeu. De 11 heures du matin et jusqu’à 11 heures dimanche matin l’association a réuni les partenaires du Collectif Ludique : La Maison de Quartier de Méan Penhoët, Le JOK’coeur, Les Mages Nazairiens et L’Eclair Obscur.

Forte de son succès, la ZLUP (Zone Ludique d’Utilité Publique) n’aura plus qu’à re-signer pour une prochaine manifestation en 2012. La première édition des 24 heures du Jeu à Saint-Nazaire s’est déroulée aussi bien que ce qu’avaient imaginé les organisateurs. Dès 11 heures, de nombreuses personnes sont venues profiter de la journée.
Plus qu’une mise à disposition des jeux pour tous, jeux de plateau, jeux de cartes, tournoi de magic, jeux d’adresse, jeux de rôles, jeux coopératifs… Les animateurs du collectif associatif se sont tous mobilisés pour proposer aux visiteurs de découvrir des jeux nouveaux où tout du moins qui bénéficient d’une petite notoriété. Plus de 200 personnes sont passées sur ces 24 heures du jeu. Les enfants en quête d’aventure ou de bagarre ont trouvé leur compte dans des jeux comme Cash & Gun’s : un jeu de bluff qui permet de remporter le magot volé par votre équipe de truands. On a pu voir également une partie exceptionnelle de « Loup Garou » à 25 !
L’objectif est atteint comme le souligne Yann Le Pollotec « nous nous étions surtout basés sur la qualité des jeux proposés et l’accompagnement des gens plutôt que la quantité ».
A noter qu’il y avait près de 300 jeux à disposition. 13 personnes ont tenu les 24 heures dont une adolescente de 14 ans avec sa maman. La ZLUP avait organisé une vente aux enchères avec une fausse monnaie conçue spécialement pour l’évènement. Elle a permis comme l’explique Yann « de tenir les gens en éveil et de faire jouer des gens qui n’étaient peut-être pas attirés par le jeu au début. L’idée de gagner un carton surprise les a motivés ».
Dans le monde très divers des jeux de société, il existe une spécificité qui n’est arrivée sur le marché français que dans les années 1990 : le jeu coopératif. Les 24 heures du Jeu auront fait la part belle à ce type de jeu collaboratif qui apporte une vision nouvelle du jeu. L’heure n’est plus à l’affrontement mais à la coopération, plus question de conflit entre les joueurs mais de confiance. Le jeu Pandémie par exemple nous apprend à lutter contre les virus mortels qui déciment l’humanité.
En conclusion, esprit d’équipe ou pas, petits ou grands, il y a toujours une bonne raison de jouer et souhaitons que la ZLUP puisse fédérer l’année prochaine encore plus de monde !

Auteur : SD | 18/10/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Des marins d’eau douce au bois Joalland »
Article suivant : « Un marathon du jeu à la maison de quartier de Méan Penhoët »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter