Saint Nazaire Infos

Force Ouvrière des Hospitaliers de Saint-Nazaire a rencontré l’Agence Régionale de Santé

Le syndicat Force ouvrière a été reçu vendredi 21 octobre à l’Agence Régionale de Santé pour dénoncer le manque de moyens humains dans les services et la charge de travail considérable des personnels de la fonction publique hospitalière.
FO Cité Sanitaire
FO Cité Sanitaire

"Force Ouvrière a dénoncé des points comme le manque de souplesse de la Direction concernant les demandes de maladies professionnelles et maladies Imputables aux services.

En effet, Force Ouvrière est intervenu auprès des Directions sur des dossiers de maladies imputables aux services avec des décisions de médecins experts favorables aux agents ainsi que des avis favorables du comité médical et/ou de la commission de réforme. Force Ouvrière n’a rien lâché et a abouti sur quelques dossiers individuels.

Force ouvrière regrette et continuera de se battre contre des décisions injustes qui mettent les agents au plus bas moralement et financièrement.

Force Ouvrière a dénoncé toutes les restructurations, (Hôpital de jour de nephrologie, Psychiatrie, Chirurgie , et bientôt la fermeture de 15 lits de Gastro alors même que ce service est en augmentation de 4%.

Force ouvrière a rappelé à l’ARS l’importance d’octroyer des moyens humains supplémentaire pour une prise en charge de qualité et de meilleurs conditions de travail pour les personnels de l’hôpital de Saint-Nazaire car les chiffres parlent .Le pourcentage d’arrêt de travail ne cesse de grimper et les agents en arrêt ne sont pas ou peu remplacés ce qui épuise le personnel restant. 

La santé en France va mal et pourtant l’état continue de démanteler l’hôpital public en créant les GHT (groupement hospitalier de territoire). Le seul objectif de ces GHT étant de réduire les services, diminuer le nombre de postes et d’imposer la mobilité pour se conformer au pacte de responsabilité et son plan triennal d’économies sur l’assurance maladie et les hôpitaux.

Force ouvrière a dénoncé « la loi Touraine, avec la suppression de 22000 postes et la fermeture de 12000 lits dans les hôpitaux ».

Force ouvrière a dénoncé la mise en place du PPCR , (parcours, professionnel carrière et rémunération) qui voudrait faire croire aux agents de la fonction publique qu’ils vont être augmentés de salaire alors que cela se résume simplement par un transfert prime-point, la suppression des réductions d’ancienneté dans la durée minimale d’avancement d’échelons et des durées intermédiaires, ce qui a pour effet d’allonger la durée entre 2 échelons par un allongement de la durée de carrière.

Force ouvrière a dénoncé une nouvelle fois l’importance de la reprise du bail emphytéotique par l’état afin de donner une bouffée d’oxygène au déficit de notre établissement .

Force ouvrière a rappelé a l’ARS que Monsieur Saint-Hubert disait cet été par voie de presse que « l’hôpital de Saint-Nazaire sortait enfin la tête de l’eau », avec un déficit de 500 000 mille euros, alors que lors du dernier CTE, la Direction nous a annoncé que le déficit prévisionnel était remonté à 2,3 millions d’euros sans le cumulé.

Doit-on craindre encore plus d’économies ? C’est aujourd’hui aux agents, en rognant sur leurs acquis sociaux, en travaillant en effectif minimum, et aux patients de payer l’addition."

Force Ouvrière appelle à la grève

Le 8 novembre 2016, venez dénoncer vos conditions de travail et défendre l’hôpital public.Tous en grève à 10 heures devant l’hôtel Dieu à Nantes.

25/10/2016 | 1 commentaire
Article précédent : « Les animations de Noël du centre hospitalier de Saint-Nazaire »
Article suivant : « Librairie Gweladenn : "Harmony of the Seas, naissance d'un géant des mers" »

Vos commentaires

#1 - Le 25 janvier 2017 à 10h11 par GUILLARD France, Loire Et Sillon
Le problème entre autres, est le pouvoir des "LOBBIES" : grands CARTELS MONDIAUX: Chimie, Biotechnologie, Agro-Alimentaires et Médicaux-Pharmaceutiques.

Depuis des décennies les grands groupes pharmaceutiques sont les financiers des plus grandes écoles et des formations de médecins.

Ils occupent en sous-mains les commissions sanitaires des pays et les instances internationales, ils sont partout, mais on ne les voit nulle part, comment opèrent-ils ? Comment étouffent-ils les scandales sanitaires ?

De la naissance à la mort chaque individu est une mine d'or pour eux, les pandémies, les vraies-fausses pandémies de grippe A qui nous a fait un gigantesque trou de SECU !!

Cette Ministre à t-elle rendu des comptes aux citoyens Français et a t-elle été condamnée à rembourser pour cette énorme et grave faute inconcevable pour un ministre ?

NON! PAS TOUCHE !!! protégée par son statut !!

Les mises sous tutelles arbitraires, abusives, les internements psychiatriques, plus de 65 % n'auraient jamais du avoir lieu !! qui contrôle ? personne !!! ( 70.000 personnes environ)

autant dans les prisons.

Plus de 140.000 personnes qui coûtent très cher à la société.

Lorsqu'il y a atteinte à l'intégrité d'une personne c'est contraire aux Droits-de l'Homme et du Citoyen.

La FRANCE préfère payer les amendes à l'EUROPE, ça coûte moins cher que d'empoisonner des corps sains, des cerveaux pas toujours aussi dérangés qu'ils le laissent croire.

L'abattage en masse des canards, et pas les poules ?

La chasse autorisée ? les oiseaux, palombes et autres ne seraient pas touchés ??

N'y aurait-il pas un marché non connu d'un pays étranger qui serait partie prenante ? la vente de SES PRODUITS ????

Je n'ai pas fait de vaccins depuis ma sortie de primaire.

Je préfère mourir de la maladie que de mourir d'un vaccin.

Ce sera de ma faute, dans l'autre cas morte je ne pourrais déposer plainte.

Déjà pour avoir gain de cause dans une plainte, il faut être assez aisé.

QUI fera du changement ???

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter