Saint Nazaire Infos

Football : Le staff du SNAF fait un point à six mois

Le SNAF Saint-Nazaire Atlantique Football résulte de la fusion du SNOS foot et le Stade Nazairien. L'opération est considérée comme réussie par les dirigeants après six mois de fonctionnement.

En l'absence du président Jérôme Ameline retenu pour raison proessionnelles,  Philippe Adam vice président accompagné de David Lesueur  directeur sportif, de Arnaud Biguet entraîneur a présenté le SNAF et son fonctionnement.
« La structure est en place telle que nous la souhaitions, dynamique est créée, c'est une réussite humaine grâce au 'travail préalable de 12 mois de préparation de la fusion » se réjouit le vice président.

Avec 780 licenciés soit un peu plus que les deux clubs avant fusion, il n'y a pas eu de casse. C'est le premier club de ligue devant Carquefou.
Avec 22 équipes (5 seniors – 1 U19, 2 U18, 2 U17, 3 U18, 3 U 15, 2 U14, 6 U13 et environ, une équipe de vétérans et   250 enfants à l'école de foot  le club atteint ses limites. « On a dû refuser un cinquantaine de U15 et U17 qu'on a orienté vers d'autres clubs. Les terrains suffisent à peine (un en herbe et deux synthétiques) ».

David Lesueur explique qu'il faut tenir compte aussi du fait que les jeunes ont aussi des cours à l'école et que tous  n'ont pas envie de s'entraîner quatre fois par semaine. « Nos équipes sont au plus haut niveau régional dans toutes le catégories. Notre objectif est de conserver le Label Or de l'école de foot obtenu l'année dernière pour trois ans et celui du Label Jeunes qui se prépare ».

Si l'intégration des filles n'est pas encore passée dans le vocabulaire de Philippe Adam, ( il parle des structures et « de faire venir  des garçons »), David Lesueur souligne leur implication. Pour elles pas d'objectif sportif cette année, avec 92 licenciées e, lles ont une équipe dans chaque catégorie.

Place forte de la Presqu'Île

« Il nous faut du niveau », « nous ne payons pas les joueurs, c'est notre formation qui doit les attirer explique le directeur sportif. Cette année 5 à pro 7 joueurs vont signer en pro »  .
Du niveau et « aider les jouers à trouver un job ou une formation ». Actuellement une vingtaine de joueurs ont obtenu un poste ou un stage souvent aux partenaires.
« Mais nous devons être respectés , nous ne souhaitons pas qu'on vienne chercher des 13 ans » prévient le vice-président. Il s'empresse de préciser que les relations sont bonnes avec les autres clubs « bien meilleures qu'il y a quelques années », ce que confirme Daniel Noblet comme partenaire de nombreux clubs.

Côté social, le club s'investit dans la vie de  la ville et participe par exemple  aux TPE.
Mais un club c'est aussi les bénévoles, le SNAF l'a bien compris et a désigné un chasseur de bonnes volontés sur les terrains, parents accompagnateurs et tous ceux qui peuvent donner un coup de main. « On se sent aussi bien soutenu par la Ville », explique le vice-président saluant la présence du conseiller municipal Kada Mahour.

Finances

« Les fondations sont très saines » se félicite Philippe Adam qui n'a pas toujours connu beau temps dans ce secteur  au stade nazérien.

Avec 420 k€ de budget,  le club annonce une répartition telle que le modèle recherché par de nombreux clubs :« un tiers de subventions, un tiers de partenaires privés (le club en compte une petite centaine)  et un tiers de fonctionnement interne (bar, animations) ».

Sur  ce sujet Mathieu Baholet, partenaire, regrette le manque d'implication des grands industriels nazériens.





 

08/11/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « Football Championnat les résultats des équipes de La Presqu'île guérandaise »
Article suivant : « SNAF : les confidences d'Arnaud Biguet »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter