Saint Nazaire Infos

Football : Le SNAF mutualise les compétences pour une ambition commune

La fusion du Stade Nazairien et du SNOS foot est maintenant opérationnelle sur le terrain. Le SNAF a terminé ses recrutements et a mis en place une solide structure pour des résultats visibles en compétition et un réel projet éducatif.

Saint-Nazaire atlantique football : le nom déjà annonce l'ambition : le club de la ville. 700 licenciés dont 80 filles environ pour une ville de plus de 70 000 habitants.
Après un an de présidence du Stade Nazairien Jérôme Ameline a accepté le poste pour le nouveau SNAF. Pour lui, il faut rétablir une « image » de ce sport. Alors au moment de prendre leur licence les adhérents s'engagent par écrit sur une sorte de règlement intérieur qui souligne entre autres l'importance de « respect, travail, l'humilité, simplicité ». Maintenant pour les jeunes on dit plutôt « éducateur » qu' « entraîneur », « éthique » que « discipline ».
« Notre rôle c'est aussi un accompagnement, pas seulement la compétition. Au SNAF les éducateurs sont tous diplômés » souligne Jérôme Ameline.

La fusion : des compétences mutualisées

Jérôme Ameline se déclare très heureux : « c'est extraordinaire, ce sont beaucoup de compétences mutualisées, ça se passe très bien ». Pour les jeunes, comme les éducateurs viennent des deux entités précédentes, c'est moins perturbant. Certains éducateurs ont dû quitter le club car non diplômés, ou en désaccord avec le projet. Pour le jeune président la composante formation est importante : il insiste « sur 700 licenciés ce sont 550 dont 450 de moins de 18 ans et 200 à l'école de football », et il n'oublie pas les filles sur 80 ce sont 60 jeunes.
Et même si la Mairie a rallongé les crédits cette année (environ 40 000 €) le club utilise tout l'éventail des moyens possibles pour fonctionner au mieux : recherche des sponsors, de mécènes et partenaires de toutes sortes, mais aussi « l'emploi-formation » accessible à tous les membres du club. Ainsi « 6 sont en formation et 8 ont un job ». Avis aux entreprises : aider un club peut prendre aussi cette forme.
Avec deux présidents délégués et des commissions par thèmes, « les gens travaillent par binôme, ça prend du temps tout ça et tout le monde n'est pas toujours disponible, mais il faut être efficace »  précise le président. Le nouveau club a défini une stucture qui semble solide, «  sur le papier » comme disent les journalistes sportifs. Reste à voir « sur le terrain ».

Les objectifs

Parmi les objectifs sportifs bien sûr le maintien en DH, ainsi que celui des équipes de jeunes qui se sont très bien comportées l'année dernière et développer le foot féminin.
C'est aussi roder la nouvelle structure, communiquer pour que le SNAF s'affirme comme le club de sa ville.
OM, PSG,OL, Real...derrière chacun de ces clubs, une ville et  maintenant... le SNAF !
« L'ambition n'est rien sans la passion » est la maxime affichée du club, conclusion de la présentation de la fusion des deux clubs d'origine. La passion est bouillonnante et partagée au SNAF, elle a comme la Loire de multiples sources, bien canalisée et valorisée par une structure solide et déterminée elle devrait pouvoir s'exprimer dans un projet ambitieux sain et généreux en particulier pour la jeunesse. 
La Ville sera-t-elle très vite au rendez-vous ? Selon le mot remis à la mode cette semaine  la réponse est « Chiche ! ».

Cela commence dimanche par aller soutenir les filles de l'équipe de Corinne Cristel au Stade Léo Lagrange à 13 h 00 contre le FC- Nantes.

Pratique :
Facebook : https://fr-fr.facebook.com/pages/SNAF/586295128105802



 

Auteur : LY | 05/09/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « Football Coupe de France 2e tour les résultats »
Article suivant : « Football : c’est la reprise »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter