Saint Nazaire Infos

Football : Le club des six s’est réuni

C’est encore un club informel, mais les présidents des six clubs de football de Saint-Nazaire se réunissent régulièrement pour échanger, mutualiser certaines actions de communication, bref même si l’esprit derby est toujours là ça n’empêche pas de se parler.

Les six présidents de clubs de Saint-Nazaire Patrick Simon (Immaculée Football) – Jean -Yves Delalande (Alerte de Méan) - Octave Naud (Union Méan Penhoët) – Pierre-Jean Noury (Saint-Marc) - Jean-Marc Guinoiseau (SNOS) et Philippe Adam (Stade nazairien) se réunissent régulièremeent afin de proposer des actions communes. Ils veulent « communiquer ensemble pour le football à Saint-Nazaire » en faisant participer une équipe de chacun de leur club dans tous les tournois. La Municipalité a proposé une communication sur les panneaux déroulants.


Pour Philippe Adam « on se voit régulièrement, on arrive à communiquer ce qui n’était pas le cas avant. ». Pierre-Jean Noury estime que «le foot de haut niveau passe par une entente sur Saint-Nazaire, surtout si on veut éviter l’hémoragie des bons joueurs qui partent vers l’extérieur.» Ils veilleront à ce qu’un joueur qui ne paye pas sa licence dans un club ne puisse pas aller jouer chez le voisin. Ils travailleront également sur les spécialistes du carton qui devront se calmer s’ils veulent continuer à jouer. « On n’a pas le droit de refuser l’inscription à un club, mais on a le droit de pas faire jouer. » « En quelques mois on a divisé les cartons par trois ou quatre. »

Le « club des 6 » se concertera avec les clubs qui sont plus formateurs. Yves Delalande signale que de temps en temps il a de très bons joueurs, « on sait qu’à l’Alerte ils vont plafonner, on pourra les présenter à un club plus élevé. »

Le club des six aura-t-il plus d’arguments pour mettre la pression sur la Municipalité ? « on va essayer de se mettre d’accord, de jouer sur du stabilisé ce n’est pas très attirant pour les jeunes ». De même que la qualité du football se perd quand certaines équipes jouent sur une pelouse qui ressemble plus à un champ de patates. Les six clubs représentent 1300 licenciés.

Quant à l’amorce de fusion entre le Stade nazairien et le SNOS « l’avenir nous le dira, ça doit passer par de nombreuses réunions de travail, on a la volonté » conclut Philippe Adam.
 

Auteur : JBR | 31/03/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Les résultats de foot-ball de la presqu'île »
Article suivant : « Football : Anthony Martins promu entraîneur général du Stade nazairien   »

Vos commentaires

#1 - Le 13 avril 2012 à 16h26 par François Demarche, St Nazaire
Qui voit-on dominant l’assemblée ? Mr Adam et Christelle. Qui est l’otage de qui : Adam de la famille Christelle ou la famille Christelle d’Adam ? Qui mène le club, Mr Adam ou Christelle père qui est sur aucun organigramme mais qui gère le trésor de guerre du club?
Une chose est sûr c’est qu’en lisant les journaux, on peut se poser des questions sur les qualités de gestionnaire de Mr Adam.
Mais là ne s’arrêtent pas nos inquiétudes car pour qui est curieux et va en Sous-préfecture consulter les Statuts du Stade Nazairien, peut constater que le contrat passé avec Mr Ziani, OH ! Pardon Mr Martins est parfaitement illégal en regard des statuts.
Depuis que Mr Adam et sa clique se sont appropriés le club, ce sont coup de force sur coup de force et pour quels intérêts personnels ?
Que de questions, que de doutes, que d’inquiétudes que les responsables et adhérents sincères et honnêtes de ce club pourraient aborder officiellement avant que ne recommencent les errements du passé.
Adam, c’est «La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf, si bien qu’elle creva. » Jean de la Fontaine

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter