Saint Nazaire Infos

Football DRS Le formidable coup de quatre de Thomas Pédron !

Au terme d'une rencontre d'excellente facture, le Stade Nazairien s'est imposé logiquement face une formation valeureuse, mais dépassée. Thomas Pédron a éclaboussé de toute sa classe ce match en inscrivant quatre buts.
Charly St Charles, un capitaine exemplaire
Charly St Charles, un capitaine exemplaire

Après le match nul (2/2) à l'aller, le Stade Nazairien était bien décidé à imposer sa loi à domicile à l'occasion de ce derby. Mais face à une formation en quête de points, la tâche ne s'avérait pas facile. Ce d'autant plus qu'Anthony Martins a dû composer avec l'absence de deux titulaires que sont Jérôme Ameline et l'attaquant Sofian Anghar. Mais Julien Coléno le portier nazairien a montré qu'il était mieux qu'une doublure. Bien aidé par une défense solide et appliquée, le jeune gardien a rassuré ses partenaires par la qualité de ses interventions, notamment en gagnant trois duels face à Derrèche et Deslandes qui ne sont pas les derniers venus. D'entrée de jeu, les deux formations affichent leur détermination et offrent un spectacle très intéressant devant la centaine de spectateurs présents. Après deux sérieuses alertes de Derrèche, c'est le Stade Nazairien qui ouvre le score à la 19'. Romero qui se joue de la défense visiteuse, transmet à Pédron qui de l'intérieur du droit trompe Juszczik. Quelque peu secoués par ce coup du sort, les Malouins réagissent de façon sporadique, mais ne parviennent pas à prendre en défaut une équipe locale qui maîtrise parfaitement son sujet, tactiquement et collectivement.

Saint-Nazaire accélère

Au retour des vestiaires, les deux équipes repartent sur les mêmes bases qu'en première période. Le jeu est alerte et le spectacle digne du niveau de DSR. D'ailleurs à la pause Damien Morineau l'arbitre de la rencontre déclarait : « Ce genre de match d'excellente qualité vous réconcilie avec le football. On voit trop peu souvent des rencontres d'un tel niveau et d'une telle correction ». Les deux équipes apprécieront sans doute le commentaire. Mais au fil des minutes, la pression locale s'intensifie. Juszczik très en verve écarte une première fois le danger devant Courjal à la 52'. Dix minutes plus tard, l'attaquant local dribble deux joueurs avant de s'écrouler dans la surface sans que l'arbitre ne bronche. Vexés, les Nazairiens placent une nouvelle banderille et obtiennent un coup franc à 30 m des buts. En réussite, Thomas Pédron prend ses responsabilités et d'un maître tir aggrave le score. La réaction Malouine est immédiate. Deslandes bien lancé par Ollivaud se retrouve seul devant Coléno qui détourne la frappe de l'attaquant visiteur.. Dès lors, le match s'emballe et les deux équipes se créent plusieurs occasions. Après deux échecs de Yacoumba Seydi et Courjal, c'est Ibrahima Seydi qui profite d'une mauvaise relance de la défense nazairienne pour redonner espoir à ses couleurs. Nullement perturbés par cette réduction du score, les locaux repartent de plus belle et sont tout près d'aggraver la marque par Pédron qui voit son coup franc dans la lucarne admirablement détourné par Juszczik au prix d'une belle parade. Mais ce n'est que partie remise pour le goleador nazairien qui à la 77' trouve une juste récompense de ses efforts sur une récupération de  Lys Mendy au milieu de terrain. Emoussés et abattus par ce but, les visiteurs craquent et laissent de nombreux espaces aux Nazairiens qui n'en demandent pas tant. à dix minutes de la fin, Pédron au four et au moulin profite d'une nouvelle erreur de défense pour corser l'addition et donner au succès local toute l'ampleur qu'il mérite.

Arnaud Robert, beau joueur !

À la fin de la rencontre, Arnaud Robert l'entraîneur Malouin reconnaissait bien volontiers la supériorité des locaux : « Devant une opposition de très bonne qualité, tactiquement bien en place, nous avons éprouvé beaucoup de difficultés. Cela a été très compliqué de se faire à leur système de jeu. Nous nous sommes écroulés physiquement et collectivement et la lucidité n'était plus là ». De son côté, Anthony Martins se montrait satisfait de la qualité collective de son groupe : « Nous avons assisté à un premier quart d'heure intéressant, puis nous avons eu un petit passage à vide dans les 20 dernières minutes de la première mi-temps. Bien disciplinés sur le plan tactique, nous avons mis du rythme dans le jeu, de l'envie en nous montrant constants dans la construction. C'est un match plein avec de l'animation dans le jeu, de la percussion et de l'efficacité. Maintenant, il va nous falloir bien négocier le rendez-vous à La Roche-sur-Yon lors d'une rencontre au sommet ».

Auteur : YE | 11/03/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Résultats de football sur la Presqu'île : Première défaite pour la Chapelle-des-Marais qui chute à domicile »
Article suivant : « Résultats de football en Presqu'île : Vent de force 5 pour la Chapelle-des-Marais ! »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter