Saint Nazaire Infos

Finalement ce sera Fincantieri pour reprendre STX France

Alors que ce matin la décision semblait repoussée, c’est finalement Fincantieri qui a été désigné par le tribunal de Séoul.

Les chantiers STX de Saint-Nazaire seront dorénavant sous pavillon Franco Italien. Fincantieri était le seul à avoir déposé une offre après le forfait du néerlandais Damen (qui n’est pas parvenu à s’entendre avec ses alliés croisiéristes Royal Carribean et MSC) et du sino-singapourien Genting Hong-Kong (dissuadé par le veto des autorités françaises). L’Etat français conserve 33% du capital Fincantieri vient d’en acquérir 67%.

Il semble que l’Etat Français ai pesé pour que ce soit Fincantieri. A la demande de l’Etat le groupe Fincantieri devrait rétrocéder 15% du capital au groupe de construction militaire français DCNS. L’objectif étant de pouvoir construire des grands navires militaires à Saint-Nazaire.

Aucun détail n’a filtré sur le montant de l’offre de Fincantieri, que les médias italiens estiment dans une fourchette comprise entre 100 et 200 millions d’euros. 

Les syndicats craignent des doublons entre deux chantiers préalablement concurrents ce qui pourrait entrainer de nombreuses suppressions de poste. Le risque de transferts de charge et de technologie en Chine inquiète aussi. Fincantieri a récemment «délocalisé» la construction de quatre paquebots pour Carnival aux chantiers CSSC de Shanghai.

03/01/2017 | 3 commentaires
Article suivant : « L’ombre des méthaniers plane sur Saint-Nazaire »

Vos commentaires

#1 - Le 03 janvier 2017 à 19h42 par jlg
Wait and see ! Fincantieri est une entreprise d'état qui ne devrait avoir aucun mal à coucher avec l'état français. Premier indice :le prochain directeur général (pas le président du CA) sera-t-il, comme aujourd'hui, désigné par l'administration française ou s'agira d'un italien envoyé par Fincantieri ?
#2 - Le 15 janvier 2017 à 16h27 par Marcel
il convient de se poser la question : pourquoi y a t il si peu de prétendants à la reprise de STX qui est une entreprise fleurissante sauvée (je le rappelle et sans faire de politique) par Sarkozy.

s'il n'y avait pas une grève par mois, ne croyez vous pas qu'il y aurait plus de repreneurs ? qui achèterait une entreprise où les employés sont en grève pour un oui ou pour un non ?
#3 - Le 19 janvier 2017 à 13h10 par Satanas hédiaboleau, St Naz
ils ont quand meme gagné 2,8% d augmentation de salaire en 1 heure de debrayage , beau rendement la cgt !!
les braves fonctionnaires en sont loin avec des s journées de grève entieres et non payées pour avoir +0,6% en 7 ans ! LOL

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter