Saint Nazaire Infos

Films d'éducation : citoyenneté et métissage culturel

Les Échos du festival du film d’éducation propose des films documentaires, tous suivis d'un débat et ayant pour thématique cette année « Citoyenneté et métissage culturel». La manifestation est gratuite et ouverte à tout public.

Pour la quatrième année consécutive, les CEMÉA  (association d'éducation populaire et nouvelle) organisent organisent les « Échos du festival du film d'éducation » (celui national d’Évreux, décentralisé sur les Pays de la Loire).
Cette nouvelle édition aura lieu du 18 au 29 mars 2013, dans le cadre des Semaines d’Éducation Contre le Racisme et toutes les formes de Discriminations.
À Saint-Nazaire, le festival se déroulera du 25 au 29 mars.
Les Échos du festival du film d'éducation correspondent à une initiative éducative ci- toyenne, autour de films documentaires concernant des problématiques éducatives, le festival régional ayant comme thématique cette année « Citoyenneté et métissage culturel ».
Les CEMÉA y associent différents acteurs qui agissent, au niveau du territoire, autour de l'idée d'une Éducation partagée, qui concerne tout le monde. Cela correspond aussi à  un engagement, comme mouvement d'éducation populaire, pour rendre la culture ac- cessible à tous.
Cette initiative est centrée autour de plusieurs objectifs:
–  maintenir,développer le lien entre acteurs et partenaires éducatifs ;
–  créer des temps, des lieux de rencontres, de débats autour des problématiques de l'éducation et de la jeunesse;
–  développer une pratique citoyenne des médias, une éducation à l'analyse de documentaires;
–  permettre aux jeunes d'accéder à des productions cinématographiques dequalité ;
–  lutter contre toute forme de discrimination.

 

Le programme à Saint-Nazaire

Yema ne viendra pas
Yema ne viendra pas

Au tribunal de l'enfance, Adrien Rivollier (2008, 54mn)
Dans les tribunaux pour enfants, au-delà des affaires pénales qui traitent de voitures brûlées, de vols ou de trafics de stupéfiants, une majeure partie du travail des juges pour enfants relève de l’assistance éducative : c’est la protection des mineurs en danger. La presse et les médias de masse ne l’évoquent presque jamais...
Lundi  25 mars 20 h 00 Agora
 

Les carpes remontent les fleuves avec courage et persévérance, Florence Mary (2011, 59mn)
J’ai longtemps vécu seule et solitaire. Aujourd’hui, je partage ma vie avec Sandrine qui a trente-quatre ans et qui ne veut plus attendre pour avoir un enfant. Elle veut le porter et je crois que ça m'arrange... Mais comment allons-nous faire ? Nos proches s’interrogent et nous aussi. Nous avons choisi l’insémination artificielle à l'étranger...
Mardi 26 mars 19 h 00 Maison de quartier Méan-Péan
 

La mort de Danton, Alice Diop (2010, 64mn)
Steve a 25 ans, la dégaine d’un « loulou des quartiers » et habite le neuf-trois. À l’insu de ses copains du quartier, il entame une formation d’acteur au cours Simon, une école de théâtre parmi les plus prestigieuses en France. Bien plus qu’un voyage social, c’est un parcours initiatique qu’il entame dès lors, en tentant de faire de ce rêve d’acteur une entreprise de reconstruction.
Mercredi 27 mars 19 h 00 Maison de quartier de Kerlédé

 

Table ronde - débat : voyage(s) et témoignage(s) Co-animation LES PIEDS DANS LE PAF / CEMEA
Le festival du film d'éducation s'appuie sur des documentaires... Que penser de la neutralité du documentaire? Qu'en est-il de la question du point de vue? A partir de deux exemples s'appuyant sur des supports images et vidéos de jeunes partis en Palestine avec des militants des CEMEA et de reportages d'alternatives solidaires aux États-Unis par les Cré'Alters, nous ferons le parallèle avec la création audiovisuelle.
Ce que nous ramenons de nos voyages est-il neutre? Quel regard portons-nous dessus? Qu'en faisons-nous? Comment raconter, témoigner de ce que nous avons vu, vécu...
Mercredi 27 mars 20 h 00 Café Le Ville Port

Les Voraces, Jean Rousselot (2010, 52mn)
Les Voraces, des élèves de terminale du lycée Le Corbusier à Aubervilliers (Seine- Saint-Denis), ont décidé de saisir la chance que leur offrent trois professeurs déterminés à les aider à acquérir en un temps record un bagage culturel riche et unique. En devenant Voraces, ils multiplient leurs chances d’être plus tard des hommes et des femmes libres...
Jeudi 28 mars 19 h 00 Maison de quartier Chesnaie

 

Film invité : Nazairiens venus d'ailleurs
(2012, 35mn) de Badre Belhaja Ce documentaire, basé sur des témoignages d'Algériens, Marocains, Italiens (...) venus s'installer pour travailler à Saint-Nazaire dans les années 70, relate ce qu'a impliqué leur arrivée dans leur parcours de vie.
Yéma ne viendra pas Agnès Petit (2009, 52mn)
Yéma, mère algérienne qui parle mal le français et ne sait ni lire, ni écrire, a soixante ans. Elle vit dans un quartier qui connaît plus d'échecs que de réussites et c'est là qu'elle a élevé seule ses neuf enfants. Pendant que Yéma prépare son voyage à la Mecque, ses enfants, devenus ingénieur, médecin, cadre... vivent leur vie bien française. Malgré les trente cinq années qu’elle a vécues en France, Yéma pense qu’en dehors de son quartier d’HLM, dans le monde de ses enfants, elle n’a pas sa place.
Vendredi 29 mars 18 h 30 Maison de quartier Bouletterie


Plus d'informations sur le site : http://festivalfilmeduc.cemea-pdll.org

05/03/2013 | 5 commentaires
Article précédent : « Conférence : le papy-boom »
Article suivant : « Pamphile Hounsou anime des ateliers de slam »

Vos commentaires

#1 - Le 09 mars 2013 à 09h56 par Jean-Louis Garnier
Semaine de la Propagandastaffel ;
Une semaine de l'éducation devrait enseigner, controverses comprises, l'histoire de notre pays, la constitution de la république, etc. à fin d'assimilation et non de communautarisation
#2 - Le 10 mars 2013 à 22h26 par .nelson
***********MODERATEUR**************
#3 - Le 14 mars 2013 à 01h58 par boumboum
Jean-Louis Garnier jamais content, j aime bien , loin d être un mouton lol, mais comme même je ne suis pas d'accord avec toi.
l'assimilation c'est dans tes rêves et les rêve de beaucoup de personnes, c'est fini tout ça , il faut savoir vivre comme ça , avec nos différences et chacun de nous a ses propres richesse à apporté a ce pays,
#4 - Le 14 mars 2013 à 17h21 par .nelson
Quand je lis le camarade Garnier, je pense surtout à 1793 ! Oui, j'ai eu panpan cucul par le modérateur. Il va faire plaisir à Guillard à Réfractaire et à Segrais.
#5 - Le 18 mars 2013 à 05h19 par Mammeri RAchid, Evreux
La deuxième photo est celle de ma mère, Yema qui n'est pas venu.

Je ne penserais pas qu'un jour qu'un jour on lui rendrait hommage jusqu’à Saint-Nazaire.

Merci pour elle et allez voir le reportage.

Rachid Mammeri

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter