Saint Nazaire Infos

Ficantieri contrôlera STX OSV

Le groupe italien Ficantieri et STX Europe ont signé un accord pour la reprise de STX OSV.

Le constructeur public italien conforte sa position. La société Fincantieri Oil & Gas doit reprendre les 50.75% que STX Europe détient dans sa filiale. La transaction devra être validée  par les autorités de la concurrence à la fin avril 2013.
STX OSV regroupe dix chantiers, qui constituaient l’ancienne division Offshore & Specialized Vessels du groupe norvégien Aker Yards, repris en 2008 par STX Europe.
Le rachat avait également inclus la division Cruise & Ferries d’Aker Yards, comprenant les chantiers de Saint-Nazaire, vendus en 2006 par Alstom.
 

22/12/2012 | 7 commentaires
Article précédent : « La logistique des associations alliée au CCAS pour Noël »
Article suivant : « La CGT Ouvriers et UFICT des Chantiers interpellent les élus »

Vos commentaires

#1 - Le 23 décembre 2012 à 21h37 par Raminagrobis
Bon les coréens vont bientôt pouvoir rentrer sans rapporter la honte d'avoir failli au pays ! Entre la vente de OSV à l’Italie et leur capitale dans STX France à la France, ils sont in boni! si en plus ils vendent le reste à la Finlande pourrons même avoir gagner des sous après avoir semer le trouble chez les concurrents européens !
#2 - Le 24 décembre 2012 à 08h03 par Lechat
Et que proposez vous Raminagrobis?
Marre de ne lire que des crtiques, sans aucune suggestion positive.
Et que connaissez vous aux Chantiers?
Allés faites nous un topo, bâtissez quelque chose au lieu de gémir avec les veuves.
#3 - Le 24 décembre 2012 à 08h28 par Raminagrobis
Je ne vois aucun gémissement dans mes écrits mais si vous venez régulièrement sur ce site vous ne pouvez ignorer ma position sur les chantiers que j'ai assez répétée pour ne plus le faire
#4 - Le 24 décembre 2012 à 16h26 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
Lechat, je vais répondre pour Raminagrobis

c'est un dossier qui échappe à tout le monde, y compris nos dirigeants locaux, régionaux et nationaux. je ne parle meme pas des syndicats qui en sont restés au front populaire.

ca sent mauvais et il est fort probable qu'on nous enfle encore et encore
en médecine, quand la gangrène est la on coupe le membre en question pour ne pas que le reste s'infecte
ce n'est peut etre pas la solution et j'ose espérer qu'il y a mieux, mais il faut quand meme se poser la question de sacrifier le membre infecté et apprendre à marcher autrement
la cause du mal est à tout niveau, syndicaliste, politique, etc.

maintenant si quelqu'un a mieux ? qu'il s'exprime
#5 - Le 25 décembre 2012 à 10h44 par Requin Rouge
Réfractaire a beaucoup d'idées infectées.
#6 - Le 26 décembre 2012 à 08h55 par Gilles Denigot, Saint Nazaire
Le cri
D'interpellation politique
24 décembre 2012
Du travail en vue pour Mr le Ministre du « redressement » productif !
Mais que font les grands élus des pouvoirs régionaux ?
La maison brûle et ils regardent les mirages économiques du ciel de Notre-Dame-des-Landes .
Ils continuent de conduire des politiques d'artificialisation des sols avec des zones d'activités qui vident les centres villes et n'empêchent pas les montées du chômage et les éternelles crises du logement !
Ils oublient de cherchez des solutions vers « ce capital maritime » qui est à la fois notre histoire et qui contrairement à ce que disent et pensent aussi une partie de mes amis contient un potentiel important.
Après avoir tenté de concurrencer séparément les chantiers navals asiatiques sur les navires de charges, les Européens se sont livrés à des concurrences sur les navires de croisières... Or, les concentrations / restructurations actuelles montrent que nous ne sortons pas de ces illogismes économiques et sociaux.
Personne, je dis bien personne, n'a essayé de faire un vrai tour de table avec les armateurs européens qui sont parmi les 1ers mondiaux, pourquoi ?
Ce sont eux, qui transportent dans le monde et surtout en Europe les marchandises pour le fret et aussi les passagers des croisières. Ce sont eux qui ont besoin des navires de servitudes et de maintenance. Mais très peu de leurs navires qu'ils utilisent dans les ports européens, n'y sont construits alors que les chantiers et les savoirs faire existent.
Il est vrai que « politiquement », personne ne les réunit sur une approche saine du « patriotisme européen » pour définir les faisabilités et tisser une charte de pratiques économiques loyales.
Les concurrences entre États nations impuissants font le bonheur de ces opérateurs privés...
Pour ma part, je ne me résigne pas, à lire et entendre que les chantiers navals de Saint-Nazaire soient désormais limités aux « petits marchés », utiles certes, mais sonnant le glas de la fin programmée d'une époque.
Il n'y pas de fatalité en politique, il faut juste avoir un peu d'imagination, d'audace et du courage, en un mot, oser !

Gilles Denigot

Syndicaliste docker, écologiste et libertaire
#7 - Le 02 janvier 2013 à 12h11 par Pat Ibulaire
STX OSV est la seule branche rentable en Europe du groupe STX Europe. 2 conclusions possibles et complémentaires:
- STX Corée vend les bijoux avant de prendre le large
- STX Corée ne soutient pas la diversification voulue par les Chantiers de l'Atlantique et renforce la position de Fincantieri

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter