Saint Nazaire Infos

Fête des nouvelles mots d’ordre : résistance et vigilance

Le score à deux chiffres de Jean-Luc Mélanchon a boosté la fréquentation de la fête des nouvelles du parti communiste français à Saint-Nazaire. Les militants du PCF et du front de gauche étaient beaucoup plus nombreux que l’an passé à cette fête rebelle et fraternelle.

La fête accueillait tous les candidats aux élections législatives. Aymeric Sayssaut Délégué départemental avait invité Pierre Laurent Secrétaire National du PCF.

Parmi les interventions les plus remarquées nous avons retenu celle  de Laurette Chesnais co-responsable de la gauche unitaire. Elle met en avant « une dictature financière » qui veut s’imposer aux chantiers navals de Saint-Nazaire. Quand l’État actionnaire préfère laisser la navale aux multi-nationales assoiffées par l‘appât du gain au détriment de l’humain, les chantiers STX France peuvent fermer. Nous, Front de Gauche nous réclamons la nationalisation de STX France» lance Laurette Chesnais

Pour Aymeric Sayssault il ne faut pas oublier l’extrême droite revenue à son plus haut niveau. «Nous n’oublions pas les rédacteurs nationaux venus ici à Saint-Nazaire chercher un candidat du FN inconnu, nous ne pardonnons pas ces articles indignes où on est allé prendre en photo ce même candidat devant la mairie de Trignac comme si le Front National était en conquête, alors nous disons au FN :" Trignac n’est pas à prendre", aidez-nous à ce que la gosse de riches Marine Le Pen ne puisse plus jamais parler au nom de la classe ouvrière. »

Maintenant il ne suffit pas de remplacer la présidence violente de Nicolas Sarkozy par un président qui embrasse les enfants au bord des routes. » conclut le secrétaire départemental.
 

Pierre Laurent s’indigne des déclarations scandaleuses de Christine Lagarde.

Pierre Laurent réclame le démontage des lois mises en place par le pouvoir de droite, « des lois sur mesure votées du premier jour au dernier jour en faveur des privilégiés et du capital. » il propose la création de nouvelles lois votées par l’assemblée nationale et le Sénat. « Si l’élection de François Hollande ouvre l’ère d’une nouvelle politique que nous souhaitions, son élection ne donne pas la garantie du changement. Cette garantie c’est le vote du Front de Gauche qui peut nous la donner. » Pour Pierre Laurent les puissances financières vont essayer de se dresser contre le changement «  avec les déclarations indignes de Christine Lagarde à l’encontre du peuple grec. Ces déclarations scandaleuses déconsidèrent ces responsables français qui ne savent que montrer du doigt les peuples dès qu’ils résistent à la loi du fric». Pour Pierre Laurent il faut changer l’orientation de la construction européenne, François Hollande a pris l’engagement pendant la campagne de la renégociation du traité Sarkozy-Merkel : « Quelles assurances avons nous aujourd’hui que le traité soit réellement remis en cause ? On entend beaucoup de paroles mais des assurances nous n’en avons aucune. Qui tend la main au peuple grec actuellement à part le Front de gauche ? » Pierre Laurent rappelle par ailleurs qu’il n’y aura pas de sortie de crise sans relance industrielle. Chaque jour qui passe ce sont des plans de licenciement nouveaux.« Ici à Saint-Nazaire il faut des commandes nouvelles de méthaniers commandées par GDF-Suez, il faut deux ferrys pour la SNCM qui souhaite commander aux chantiers navals de Saint-Nazaire. Encore faut-il que la puissance publique et le gouvernement interviennent sinon cela ne se fera pas.»

Pierre Laurent, Nicole Borvo Cohen-Seat et Roland Muzeau écrivent à Jean-Marc Ayrault
«Nous vous demandons instamment de prendre ce jour les deux décisions d'urgence qui s'imposent:
Premièrement, l'adoption d'un moratoire à effet immédiat sur les plans sociaux et licenciements jusqu'à l'entrée en fonction de la nouvelle Assemblée nationale.
Deuxièmement, l'inscription en priorité à l'ordre du jour de la rentrée parlementaire d'un débat sur les mesures anti-licenciements dès le début de la session. Nous vous proposons d'inscrire dans ce débat la discussion sur la proposition de loi contre les licenciements boursiers débattue au Sénat le 16 février dernier.
»

Pierre Laurent extrait

Auteur : JBR | 28/05/2012 | 9 commentaires
Article précédent : « Philippe Poutou soutient Thierry Brulavoine »
Article suivant : « Saint-Nazaire vote François Hollande à 66,46% »

Vos commentaires

#1 - Le 28 mai 2012 à 08h54 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
j'espère qu'ils en ont profité pour enlever toutes les affiches de mélenchon posées à l'arrache un peu partout en ville

allez messieurs dames, un geste citoyen a défaut d'etre protecteur de l'environnement ou respectueux des choses
#2 - Le 29 mai 2012 à 14h28 par Victoire, Saint-nazaire
Mme LAGARDE n'a dit que la vérité.
L'évasion fiscale est depuis de nombreuses années le sport numéro un en Grèce !!!!!
#3 - Le 30 mai 2012 à 07h49 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
NAMOU61

parfaitement d'accord avec vous
déjà pour entrer dans l'Europe, les grecs avaient truqué les comptes
mais personne n'a jamais rien dit à l'époque

mais je pense que la France n'a pas de leçon a donner
la France où le sport numéro 1 est de faire grève pour un oui ou pour un non
et à Saint Nazaire, on doit y être pour quelque chose si les armateurs ne viennent plus y faire construire leurs navires : vive le front de gauche
#4 - Le 31 mai 2012 à 05h11 par AhCaIra
Blabla les grecs sont des feignants, blabla ce sont des voleurs et des menteurs...

La Grèce est le laboratoire européen de la finance décomplexée. Après avoir testé sur eux leurs nouvelles méthodes de tonte, elle va pouvoir passer au reste de l'Europe.

Le reste n'est qu'écran de fumée et berceuse pour enfant trop sage.

Avec le Front de Gauche le message est clair : c'est l'Humain d'Abord !
#5 - Le 31 mai 2012 à 16h14 par bib, St Nazaire
et la sono !! pollution sonore qu'on entendait jusqu'à la plage !!
on n'a même pas eu droit au "et je remélenchon" de philippe katerine

Le pauvre citoyen qui essayait de se reposer de sa semaine ne le pouvait même pas.

Le Front de Gauche tend la main à la Grèce ? en tout cas, ce n'est pas pour leur donner de l'argent.
Toute la Grèce a triché d'en bas jusqu'en haut, chacun à son niveau. Nos supers énarques n'ont rien vu ou n'ont rien voulu voir pendant trop longtemps. La réalité est cruelle mais la Grèce ne peut que faire faillite.

Les reportages se gargarisent qu'aujourd'hui les commerçants grecs délivrent des tickets de Grèce (bravo ! bravo !). Et une journaliste grecque argumente que les boulangers français n'en font pas tous autant, sans doute en réponse au bras tendu du Front de gauche...

Quant à la Navale, ils se sont tellement arqueboutés sur leurs acquis sociaux qu'ils ont fait venir l'Onu à St Nazaire pendant qu'ils préféraient rester au chômage partiel alors que le travail avait repris. On a des acquis sociaux mais on n'a plus de boulot.
Et c'est bien sur la faute à Sarko !
#6 - Le 01 juin 2012 à 07h34 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
pour AhCaIra

Front de Gauche = l'humain d'abord ?
c'est pas à l'image de son représentant, Melanchon, qui traite les gens comme de la merde dès lors que la caméra n'est plus braquée sur lui
il suffit de voir les nombreux rushs ou les caméras tournent en off pour s'en convaincre
non non non Front de Gauche = faites ce que je dis mais pas ce que je fais. bon je suis d'accord, les autres parties ne sont guère mieux.

La Grèce est un problème dans l'Europe, comme l'Espagne, l'Italie et la France, c'est clair.
La grosse erreur qu'a fait l'Europe c'est de rédiger une constitution européenne qui prévoit l'entrée de pays, mais en a oublié de prévoir leurs sorties.

Et pourquoi taper sur Lagarde qui dit ce que tout le monde pense tout bas ? Et d'ailleurs, ce n'est pas le style de Melanchon ? Il n'y a donc pas 2 poids 2 mesures.
#7 - Le 01 juin 2012 à 07h44 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
l'argumentation par l'exemple

j'ai trouvé une petite vidéo de Mélenchon s'en prenant à un journaliste : http://www.youtube.com/watch?v=_-d6PAvsIh4
je vous invite à la regarder

édifiant n'est ce pas ?
mais si vous aimez, il y en a plein des comme ca

Mélenchon, on disait ? l'humain d'abord ? oui d'accord
au moins avec Marchais à l'époque, c'était attendrissant et drole
#8 - Le 02 juin 2012 à 18h58 par AhCaIra
Pour la grêce la solution est simple, c'est la même que pour la France : Audit sur la dette et on ne rembourse que ce que l'on doit !
On définanciarise l'économie et enfin tout le monde bosse pour l'économie réelle et pas pour que grossisse cette masse d'argent folle.

Lagarde dit seulement ce que les gros banquiers bien gras pensent tout bas. Pour eux; la richesse produit par la France à doublé en trente ans, mais c'est pas encore assez pour que tout le monde puisse en vivre bien. Leur appétit est insatiable.

Exercez donc votre vitalité d'esprit à creuser derrière ce que les grands médias vous vendent comme une vérité révélée.
Surtout pas une tête qui dépasse et l'oligarchie pourra continuer à se reproduire tranquillement.

Le chômage partiel devient la nouvelle arme d'aliénation au travail, un super moyen de réduire le pouvoir d'achat, de masquer le chômage et de terroriser les salariés. La faute à Sarko, et oui ! grâce à lui la commande deux beaux paquebots est parti en Italie !
Alors merci qui ?

Vous avez dit dogmatisme ?

Nous c'est les têtes dures et les partageux !
#9 - Le 03 juin 2012 à 08h28 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
AhCaIra,

on ne peut pas dire que ce que vous dites n'est pas dénué de sens, le raisonnement se suit et se comprend. on adhère ou pas.

pour ce qui est de la finance, je suis d'accord, il faut mettre un gros coup de pied au cul des financiers tout en leurs versant de l'eau glacé sur la terre pour qu'ils redeviennent sensés
c'est d'ailleurs en grosse partie à cause d'eux que les deux paquebots sont partis en Italie
sarko n'etant qu'un pion sur l'échiquier. a ce sujet, il faudra peut être trouver une autre tete de turc à un moment donné parce qu'il n'est plus au pouvoir je le rappelle

le chomage partiel n'est pas la seule arme de certains patrons. la période d'essai renouvelable l'est aussi et certains en abusent.
mais la c'est comme les salariés, il y a des trous du cul. et dans ce cas, on peut parler des brebis galeuses qui se mettent en arret maladie pour un ongle cassé et emmerdent les collègues obligés d'assumer à leur place.
le pourri n'est pas un statut mais plutot un état d'esprit

enfin et pour finir, les affiches sauvages de melenchon ont elles été enlevées un peu partout dans la ville ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter