Saint Nazaire Infos

Fanal : deux ans pour définir un projet

La municipalité lance une étude urbaine jusqu’en 2014 pour définir un projet sur le site. Pendant ce temps, la salle Jacques Tati va continuer à projeter du cinéma.

Miroir, miroir, dis-moi ce que va devenir le Fanal ? Que va devenir le cinéma art et essai à Saint-Nazaire ? C’est la grosse question posée par le déménagement de l’équipe du Fanal d’ici quelques semaines (la livraison étant prévue au printemps 2012). Elle ne va pas s’arrêter du jour au lendemain, ça c’est promis juré ! « Saint-Nazaire mérite d’avoir ce genre de programmation », commence Nadine Varoutsikos-Perez, directrice du Fanal. Et, surtout, la salle Jacques Tati va rester ouverte et active, continuant à proposer la programmation arts et essais. Elle va même être la seule puisqu’à partir de cet été, la programmation cinéma va s’arrêter au Jean Bart. Plusieurs embauches vont même avoir lieu (comme un demi poste de projectionniste et un demi poste de caissière).
« Il ne faut pas que les Nazairiens  pensent qu’on ferme la salle car l’équipe part », précise David Samzun, maire adjoint. Seuls le hall et la salle de cinéma vont donc rester ouverts. Se pose le problème du reste des locaux du Fanal. Anciens, ils ne sont plus aux normes. Plus du tout même. « Il était temps qu’on parte », confirme Nadine Varoutsikos-Perez. Elle parle même de problèmes de sécurité dans les bureaux. « Ce n’est pas une question d’argent », tient à préciser Éric Provost, maire adjoint. Rien n’est prévu au budget du mandat pour le Fanal, rien ne pourra donc être entrepris avant le prochain mandat. Pour patienter, la municipalité lance une étude pour définir à quoi va ressembler la zone dans quelques années.

Une étude jusqu’en 2014

Une étude urbaine va être menée sur l’îlot regroupant le Fanal, la médiathèque (rénovée courant 2011) et les services de l’Office municipal de la jeunesse (OMJ) et du Centre d’information et d’orientation (CIO) dans leur bâtiment si particulier. Qu’y aura-t-il ? Personne ne le sait encore, mais il existe trois options pour la salle :
- la destruction totale du Fanal suivi de la création d’une nouvelle salle ; 
- l’installation du cinéma dans un autre local sur la ville ;
- la conservation de la salle Jacques Tati avec la destruction partielle du Fanal.
« C’est à nous de chercher la meilleure option ; nous n’avons aucun a priori », souligne David Samzun.
Dans tous les cas, la réflexion est lancée et va durer jusqu’en 2014. De nouveaux logements ? Des locaux pour les associations culturelles ? Le seul problème se posant c’est que le plateau technique de la scène n’est pas fait pour le spectacle vivant. Il faudrait donc créer des espaces de répétition ou effectuer des aménagements lourds de la scène. Pour l’instant, rien n’est sûr, rien n’est décidé. « Il va falloir faire un état des lieux et de la fréquentation précis avant de se décider », conclut Éric Provost.
 

Auteur : AP | 19/04/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Saint-Nazaire met en avant le jardinage naturel »
Article suivant : « Un côlon géant voyage pour dépister le cancer »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter