Saint Nazaire Infos

Exclus du Ségur de la santé : 800 participants de Loire-Atlantique à la manifestation devant le ministère

" 183 euros ont ne lâchera rien "
La mobilisation du 15 à PARIS est une réussite : 800 manifestants venus en car, en train, en avion, en voiture, parfois de fort loin, avec leurs syndicats CGT, FO, et SUD, avec leurs banderoles, pancartes, et mots d’ordre.

" C’est dans une ambiance combative que se sont retrou− vés 800 manifestant(e)s accompagné(e)s de leurs syndi− cats (FO, CGT, SUD) ou sans syndicat, venant de 96 éta− blissements ou structures syndicales (voir la liste).

De 11h30 à 15h30, de bout en bout les délégations sont restées unies autour d’une même exigence : Que Véran verse les 183 euros pour tous les exclus par le décret du 19 septembre, 183 pour tous ! Et tout ça dans une at− mosphère dynamique et festive.

Les abords du Ministère étaient gardés par au moins 30 cars de police... De quoi a peur le Ministre ? Les « héros » tant célébrés étaient là pour faire entendre leurs droits et lutter contre l’injustice qui leur est faite !"

Le Ministère a voulu limiter à 2, le nombre de délégués reçus « pour protéger la délégation du Covid »…

A force de ténacité, au bout d’1 heure nous avons obte− nu que soient reçus : Yann Le Fol (FO Mindin), Vincent Thomine (SUD Guillaume Régnier), Sylvie Pons (fédération CGT Santé et syndicat des Murets), Isabelle

De Oliveira (CGT EPSM Caen) porteuse des milliers de signatures de la pétition impulsée par la Conférence pour les 183€. Ces délégués sont rentrés dans le Ministère, sous les applaudissements et les soutiens de tous les ma− nifestant(e)s scandant : « 183 euros pour tous ».

« L’entrevue a eu lieu avec 2 fonctionnaires du Ministère, conseillères en santé : une pour l’offre de soin et l’autre pour le handicap

Elles nous ont renvoyées à l’histoire : le 12 juillet a été signé un accord stipulant qu’un travail spécifique sur les champs du médico-social et social devait se mettre en place en septembre, ils ont pris du retard et le 12 octobre, le ministère de la san− té a renvoyé le dossier médico-social à Castex. Celui-ci a chargé Laforcade de 2 missions : une sur le métier et son attractivi− té qui doit être rendue début juillet 2021 et l’autre sur un complément de traitement indiciaire qui sera rendue fin du 1er trimestre 2021.

La délégation a exprimé son désaccord total et son incompréhension :

Les personnels du Médico-social (fonctionnaires et privé) présents sous les fenêtres du Ministère veulent les 183€ pour tous avec effet rétroactif. Il suffit pour cela de changer une ligne dans le décret du 19 septembre. C’est cela que nous voulons, aujourd’hui !

Nous avons clairement dis à ces deux conseillères que nous allions amplifier le rapport de force si le Ministère continuait à exclure le médico-social.

Les 2 conseillères du Ministère nous ont expliqué que le premier ministre a délimité 3 périmètres : 1-Ceux qui sont médico-sociaux dans un hôpital, 2-Ceux qui sont médico-sociaux autonomes, 3-Ceux qui sont médico-sociaux privés. Nous avons réaffirmé et martelé que nous sommes contre le fait de rediviser au sein du médico-social et que si un des périmètres obte− nait il soutiendrait toujours le mouvement et que tous ensemble nous ne lâcherons rien. Le 15 devant le ministère, des CH et CHU qui ont eu la revalorisation des salaires étaient avec nous pour mener la bagarre !

Les deux conseillères chargées de vendre les propositions du Ministère ont développé sur les missions de Laforcade. Ces missions ne visent aucunement à répondre à notre revendication, elles ont surtout comme but de créer une division à l’inté− rieur du Médico-social. Les conseillères ont essayé aussi de diviser en opposant les syndicats signataires et non-signataires. La délégation a répondu qu’avec les conférences nous avons contribué à nous réunir en dépassant cela.

Au total, au bout d’une heure de discussion la délégation faisait le constat que le Ministère campait sur ses positions feignant d’ignorer la revendication des 183 euros pour tous ! »

Les syndicats ne lâcherons rien. Des décisions seront prise le 15 janvier sur la suite du mouvement. Visio conférence le 15 janvier à 10h pour s’inscrire 183eurospourtous@gmail.com



Etablissements et structures syndicales présents au rassemblement devant le Ministère le 15 décembre :

CH Brochier APHM (CGT) 13-CH Nord APHM (CGT) 13-CH Aix 13 (FO)-Territoriaux d'Aix (FO) 13-Entraide médico-social Aix 13-UL FO Aix 13- CAARUD, SAMSAH, MAS Boulon, EPSM CAEN 14 (CGT)-Grayeƒmer EPMS (CGT) 14-USD CGT 14-CH Georges Sand, Dun (CGT) 18-SSIAD Louviers

27-SSIAD Verneuil 27 (CGT)-SSIAD Le Neubourg 27-CH Navarre MAS 27 (CGT)-Les Murets 31 (CGT)-Médico-social associatif Toulouse 31-MAS, CSAPA, GIP, CHGR Rennes (CGT + SUD) 35-ADAPEI 35-Foyer de Vie de Tremblay 35-CSAPA Fougères 35-SSIAD Ambroise 37-Medico social Montlouis 37-GD santé FO 37-USD CGT 37-Blère, Mutualité Centre Val de Loire 37-Action sociale FO 42-Santé privée FO 43-Etablissement F Guilloux 44-EPMS Mindin Saint Brevin (FO + CGT) 44-EPSM St Bretigny 44-CH Saint Nazaire (FO) 44-CH Savenay (FO) 44-SSIAD CH Guérande 44

-Action sociale FO 44-Linkiaa, protection de l'enfance 44-CHU Angers (FO)-CHS Cesame (FO + CGT)-Foyer de l’enfance (FO + SUD)-La Trem− blaye + Les Récollets (FO)-Anne de la Girouardière Baugé (FO)-EHPAD Les Ponts de Cé (FO)-Groupe Vyv (FO+ CGT)-Fondation Bon sauveur 50 (FO)-CH Pontorson (CGT) 50-MAS Saint Didier 52-CHHM Haute Marne 52 (sans syndicat)-1 car Mayenne + Sarthe (FO)-GD Santé FO 53-Foyer de l’enfance de Bais (FO) 53-GD territoriaux FO 72, CH Le Mans (FO)-1 car CGT du Morbihan 56 dont : EPSM Saint Avé, MAS, SSIAD, EPSMS Grandchamp, USD CGT 56-MAS CHS les Perriers, la Charité sur Loire 58-CH Clermont de l'Oise 60 (CGT)-CH Billom (CGT) 63-CHU Clermont Ferrand (FO) 63-CH Vinatier MAS 69 (FO)-GD FO 69-IDEF Bron 69-FAM St Cyr au Mont d'or 69-ACPPA, EHPAD privée 69-CSAPA HCL Lyon-USD CGT 75-Syndicat FO santé privée de Paris 75-Croix Rouge (CGT) Boiguillaume 76-CH Dieppe 76-La Margotière- médicosocial 76-FAM-MAS- Foyer de vie Grugny 76-CH Saint Valéry CGT 76-EPIFAJ Bacqueville 76 (CGT)-CHU Rouen (CGT) 76-SSIAD Fécamp 76-CHI Elbeuf 76 (CGT)-USD CGT 76-Etablissement H Keller 76 (CGT)-EPSM Provins (CGT) 77-SSIAD Conflans 78-Maison départementale de l'enfance Niort 79-CH Niort 79 (FO)-Foyer de l’enfance (FO) 79-Syndicat FO santé privée Var 83-CH MonVavet 84-GD territoriaux FO 85-EHPAD Bouin 85-USD CGT 94- Fédération Santé Action sociale CGT-Responsables de l’Union nationale syndicats santé privée FO-Groupe SOS santé dsc-Groupe SOS séniors- Groupe SOS Hôtel Dieu le Creusot-Groupe Hospitalier mutualiste de Grenoble-Association Emmaus (CGT)-Association pour personne en situa− tion de Handicap mental (CGT) Ile de France.

04/01/2021 | 1 commentaire
Article précédent : « Saint-Nazaire : 128ème cercle de silence au Pays des Droits Humains »
Article suivant : « MAN : les négociations au point mort »

Vos commentaires

#1 - Le 06 janvier 2021 à 08h06 par Chloé, Saint-nazaire
La visio-conférence est finalement une très bonne arme pour combattre l'isolement territorial. Cela pourrait donner des idées à d'autres secteurs d'activité. C'est vraiment une bonne idée.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter