Saint Nazaire Infos

Et hop, c’est Noël ! Dès novembre

À un mois du jour J, la ville de Saint-Nazaire a retrouvé une sorte de ferveur lumineuse avec sa déco et ses lumières, histoire d’oublier les mois sombres de l’hiver et le reste.

Temples du marchandising, les fêtes de fin d’année sont préparées de longues semaines à l’avance, et l’on se rend compte qu'on tente d’anticiper et d’avancer de plus en plus les propositions de nos achats.
Cela vaut aussi, par exemple, pour la fête des mères (on a essayé une fête des grands-mères et même une fête des secrétaires). De même pour Pâques où les rayonnages des grandes surfaces se remplissent d’œufs et de diverses autres gâteries chocolatées alors que l’on sort à peine de l’hiver.
Les soldes, la semaine du blanc, la Saint-Valentin, tout devient prétexte à vendre et vendre encore davantage. « Il faut coller aux événements » expliquent les spécialistes lors de séminaires de ventes. Alors, de fait, on s’y colle aussi avec plus ou moins d’envie et d’enthousiasme, selon l’humeur de son compte bancaire dans cette débauche de propositions.

Faire avec ou sans

Difficile de jouer les rabat-joie, mais il n’empêche à l’instar des 47 % de Français qui ne partent pas en vacances, les fêtes de Noël sont plus qu’un casse-tête pour les familles en difficulté ou aux revenus modestes. Casse-tête et culpabilité de dire à ses enfants que le vieux bonhomme qui circule en traîneau va avoir du mal à passer dans les tuyauteries du 3e sans ascenseur pour apporter les cadeaux cochés sur le catalogue, les yeux brillants, deux mois auparavant.
Il faudra donc faire avec, et même parfois sans sapin. Mais difficile encore une fois dans cette immense tradition de passer à côté. Il faut donc ruser, hanter les bourses aux jouets ou aller voir « les affaires » sur les sites de vente de particulier à particulier, faire les solderies pour trouver quand même le p’tit quelque chose.
Si ce constat de fait est valable partout, il prend des interrogations particulières à Saint-Nazaire. C’est beau, une ville, la nuit a écrit Richard Bohringer.
Reste le petit matin, et la journée sans fin de celui ou celle qui n’a plus de travail. Que dire du constat économique de la ville ? Les chantiers vont mal, le Ruban bleu voit partir ses enseignes fétiches comme Yves Rocher (quis'installe à Guérande). Les commerçants, impactés par les pharaoniques travaux du magnifique HélYce qui circule les trois quarts du temps vide, tirent la langue  et le centre-ville se dépeuple de ses boutiques.
Alors, certes, les illuminations en mettent plein les yeux et donnent forcément du baume au cœur. Elles permettent d’oublier, pour un moment, la prochaine facture d’électricité qui traîne dans la boîte à lettres ou sur un coin de la table de la salle à manger.

Le programme des réjouissances :
http://www.wobook.com/WBqV08S6SR3U-f

 

Auteur : JRC | 28/11/2012 | 13 commentaires
Article précédent : « Les fabliaux nous mènent en bateau »
Article suivant : « Des faucons et des fusées pour effrayer les étourneaux »

Vos commentaires

#1 - Le 29 novembre 2012 à 14h40 par olivier JAFFRE, Saint Nazaire
Cher Monsieur,
Comment puis-je laisser en l’état vos écrits !
Certes, vous détenez, par ces quelques lignes, une approche de la vérité ! Si cela était si simple…
Ne dressons pas si rapidement une caricature de notre beau pays dans lequel les engrenages d’une société moderne se sont invités au début des années 70.
Sans être optimiste outre mesure, sachez, Cher Monsieur, que Noël est avant tout une fête de l’amour et n’oubliez surtout pas que notre structure économique commerciale ne fait que répondre à une demande ou seul le consommateur est libre d’adhérer ou pas.
Certes les temps ont changé ; la seule responsable est « la société » dans laquelle nous évoluons et où nous nous retrouvons très largement.
Certes nos sociétés modernes rencontrent leur lots de difficultés et parmi ces dernières la pauvreté ; De nos jours il est vrai que cette dernière est un état inquiétant mais de grâce ne nous servons pas de cet état pour reprocher la consommation du peuple français. La pauvreté, je la comprends et surtout je la respecte par des actes civils auprès des œuvres caritatives et je considère notre niveau social comme le plus joli des cadeaux de notre travail quotidien.
En bref, Cher Monsieur, arrêtons de pleurer la bouche pleine par un constat aussi simpliste et alarmant ou alors agissez par des faits et non des mots…
Sachez que je comprends le sens de votre rancœur mais sachez qu’il est déjà bien tard pour tirer la sonnette d’alarme.
Quant à nos élus et sans vouloir les protéger, ils ont réalisé un très beau travail et il était grand temps. On ne construit une ligne de bus comme Hélyce pour un jour ou un mois.
Reparlons-en dans 5 ou 10 ans… Les hommes qui osent sont respectables, même dans l’imperfection…
#2 - Le 29 novembre 2012 à 15h22 par GOUPIL
C'est tellement facile d'écrire cela ! c'est tellement facile depuis des années de dire que ST NAZAIRE ceci ST NAZAIRE cela........, de cultiver le pessimisme. Comme dans toutes le villes, il y a des périodes plus ou moins faciles mais ce n'est pas pire qu'ailleurs !
Monsieur, sachez qu'heureusement que la ville se pare pour Noël, que les commerçants décorent leurs vitrines pour voir les yeux de tous les enfants briller. Sachez qu'heureusement que les commerçants commercent car les enfants de leurs salariés se verront gâter !
#3 - Le 29 novembre 2012 à 22h02 par christian Flavian, St-nazaire
Ce qui me fait rire ce sont les commentaires d'un certain "adjoint à l'attractivité" nous disant dans la presse hier que toutes les illuminations ont été faites en concertation avec les commerçants.

Plus nul qu'à St-Nazaire tu meurs!

Ce sont à 80% les mêmes endroits illuminés que depuis 2-3 ans. C'est à dire qu'il en manque énormément! Il faudrait doubler les installations...
Ca ne coute pas si cher, surtout si on les remet à charge de la ville au lieu de payer un prestataire qui se fout de la gueule des gens!

Lumières blafardes, minimalisme.

Rien rue d'Anjou, rien entre la rue de la paix et le ruban bleu, quand on arrive perpendiculairement y'a pas une lumière.
Quand on arrive de la rue d'Anjou sans guirlandes, rien au carrefour Albert De Mun.
Rien à la gare alors qu'on pourrait en avoir dès le pont de la Matte, et qu'un gamin, une fois passé le pont puisse dire en voyant les illuminations de la gare et de république "wouaw c'est beau"!

Nullité place de la mairie! Rien avenue De Gaulle. Rien bas d'Albert De Mun vers le théatre.

Et ce qu'il y a c'est un blanc-gris-bleuté tristounet et blafard!

A l'heure où tout le monde remet des couleurs grace aux leds basse consommation!

Vivement une nouvelle équipe qui comprenne qu'on doit faire rêver en cette période de fêtes!

Meme des communes comme St-Joachim, St-Brévin, font mieux comparé à leurs 7 à 10 000 habitants !!!

Les illuminations à SN c'est 5 sur 20 et encore je suis généreux! Nul, minable, honteux! Inapproprié à la taille de la ville!
#4 - Le 30 novembre 2012 à 07h47 par apolitique, Saint-nazaire
Quel dommage pour nos enfants !!!!

Noel doit etre une fete avec les magasins décorés ,les rues illuminés!!! et je dirais qu'il faut mettre encore plus de joie dans des périodes économiques trés compliqués malheureusement mr batteux et samsun ne voient pas noel comme ca !!!! pourtant quand on se dit ps???????????
Dommage pour nos enfants
#5 - Le 30 novembre 2012 à 09h45 par Pierre-Yves, Sn
Que de sujets différents dans un seul article si court.....

1. oui nous sommes dans une société de consommation...Trop ? sans doute !

2. il n'en reste pas moins que Noel reste la plus traditionnel et à mon sens sort donc de ces "fêtes de la consommation" ...d'autant plus que cela concerne avant tout nos enfants !

3. les illuminations de la ville pour l’occasion sont justes "Minables" en comparaison d e ce qui peu se faire dans des villes de taille comparable.

4. cela va en effet dans le sens général de décisions municipales à répétition qui sont allées à l'encontre de l'intérêt des commerçants de notre cité !
#6 - Le 30 novembre 2012 à 11h28 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
PAS GRAVE !!!

comme chaque année, des petits malins se chargeront de faire bruler quelques voitures en guise de décorations de Noel et de feu de joie

décorations que la municipalité s'empressera de faire disparaitre pour donner l'image d'une ville sans incident/incendie à cette période

voyez, il y a de l'animation à Saint Nazaire durant les fêtes
de quoi vous plaignez vous ?

HUMOUR !!!
#7 - Le 30 novembre 2012 à 12h07 par Papijean
c'est drôle que toutes ces jérémiades !
La Ville ( et son maire , bien sur ... )ne décore pas assez la ville et tout le monde ( enfin toute l'opposition ...) lui tombe dessus ...
...Et si il y avait " trop " d'illuminations , toute l'autre moitié ferait la même chose ...
Ecolos , trop de consommation - Alternatifs , trop de croissance et de dépense .
Personne n'est jamais content de toutes façons !
Vous n'avez plus grave situation à débattre ???
#8 - Le 30 novembre 2012 à 13h51 par .nelson
Les jours sont les mêmes, toujours les discutions de bout de bar : les "réfractaires", "les apolitiques" pas d'idées ou des évidences. Bon Dieu présentez-vous sur des listes électorales, sinon vous n'êtes que des chapons !
#9 - Le 30 novembre 2012 à 14h37 par gaspar, Saint Nazaire
Réfractaire, vous avez un humour pour le moins très noir, excusez moi mais des voitures brûlées, cela ne m'a jamais fait rire!
Concernant cet article sur Saint-Nazaire,JRC, qu'attendez vous, au lieu de critiquer, pourquoi ne pas vous présenter à cette future municipalité.
Les éclairages sont peut-être plus disséminés mais dans toutes les villes que je traverse,la Baule,Guérande, mais aussi Angers, Tours, Lorient, les rues adjacentes ne sont pas éclairées.
Sortez de chez vous !
Que les commerçants fassent du commerce? il me semble que c'est leur métier!
et je suis d'accord avec Goupil, heureusement, car les artisans et commerçants sont les premiers employeurs!
Quand aux vitrines, les commerçants qui les décore sont les plus récompensés car quoi de plus beau que les exclamations des enfants, les yeux brillants devant les décors, mais aussi des adultes.
La période est difficile pour tout le monde, employés, ouvriers, commerçants, artisans, alors ça suffit de critiquer tout le temps, et que chacun retrousse ses manches pour que Noël soit une belle fête.
#10 - Le 30 novembre 2012 à 20h55 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
ahhh Nelson, toujours dans des remarques que vous seul en comprenez le sens
je me suis déjà expliqué sur mon implication politique et sur mon opinion vis a vis des politiques de tous bords
si vous ne retenez pas les choses, mangez du poisson pourri pour entretenir votre mémoire au lieu de le déverser sur le dos des autres (que fait la censure ? d'autres sont censurés pour bien moins que les propos de Nelson)
une proposition ? oui radicale. aucune décoration et on l'annonce a grand renfort de medias en expliquant qu'on fait X€ d'économie et que l'on reporte ce budget pour donner à manger aux gens qui en ont réellement besoin

Gaspar, c'est vrai c'est de l'humour noir. mais ca fait son effet puisque vous relevez ma remarque.
maintenant on sait bien que décorer ne fait pas rentrer le chiffre. parlez avec les commerçants pour connaitre leur état d'esprit : ils n'ont pas le coeur à la fête. seront ils tous la en 2013 ?
un badaud qui regarde une vitrine est bien souvent un visiteur qui entre dans le magasin histoire de regarder et de passer le temps
mais note positive : l'éclairage est a led. un bon geste de notre municipalité. maintenant regardez donc ce qui est gaspiller a coté
et enfin, je préfère voir une voiture bruler qu'un petit vieux planté au couteau ou un gamin violé par un récidiviste.

une chose est sure : noel c'est le 25 décembre et sur ce coup tout le monde sera d'accord
#11 - Le 02 décembre 2012 à 01h32 par Mat
"Ruban Bleu voit partir ses enseignes fétiches, comme Yves Rocher (qui s'installe à Guérande)" : Il y a un Yves Rocher au Ruban Bleu maintenant ? Ca ne serait pas plutôt au Centre République (Paquebot) ?
#12 - Le 02 décembre 2012 à 09h16 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
exact Mathias,

Yves Rocher est au paquebot, pas au ruban bleu. dans un autre article, on parle de repli stratégique. moi j'appelle ca enrober la mariée et se foutre de la gueule du monde

et s'il n'y avait que Yves Rocher, il y a les enseignes qui ont déja annoncé leur fermeture comme Petit Bateau par exemple
et il y a les enseignes qui ferment sans trop que ca se sache : Orange au paquebot par exemple

mais ils s'en foutent nos élus, ils sont contents car ils essaient de se convaincre que leur Helyce est un succès, un succès qui peut pas se croiser rue de la république d'ailleurs. suffit de regarder dedans quand il passe pour s'apercevoir que c'est une connerie
quand on regarde bien, les commercants c'est du privé donc ca intéresse pas les élus

2013 arrivera avec le départ de commerces et de nouvelles mises en difficultés pour des entrepreneurs qui vont payer des dettes durant des années
ce qui est ennuyeux c'est qu'on ne voit pas le bout du tunnel de cette histoire

et si on demandait à Montebourg de nationaliser les commercants ? bon d'accord, c'est de l'humour
#13 - Le 02 décembre 2012 à 09h17 par Jean-Louis Garnier
Nous payons trente ans d'une politique absurde : La mort du centre ville de SN est une catastrophe qui sera au centre de la campagne municipale ; elle est largement due à la dispersion des lieux de loisirs et de commerce qui a été aggravé par la plupart des réalisations de l'ère Batteux : création d'un 2 ° centre ville à 500 m du premier alors même qu'on favorisait autour d'océanis l’installation des activités tertiaires qui animait jusqu'alors celui-ci ; le départ des cliniques mutualistes en étant la dernière manifestation ; même l'activité de restauration du centre ville à midi est menacé maintenant!
Transformer le vieux Saint-Nazaire dit petit Maroc en logement HLM au lieu d'y concentrer l'activité nocturne et touristique est une décision du" génie des marais" dont notre ville n'est pas prêt, non plus de se remettre ; Inverser le cours la périphérisation tournant le dos à la mer qui a marqué ces trente ans sera une lourde tâche.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter