Saint Nazaire Infos

Éric Besson fait du tourisme industriel

Éric Besson, ministre de l’industrie était à Saint-Nazaire pour visiter STX et Alstom. L’occasion de faire le point sur la situation des entreprises. Ou pas…

Lundi matin, branle-bas de combat à STX et Alstom : Éric Besson, ministre chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique. Il vient « afin de faire le point sur la situation de cette entreprise », a annoncé le communiqué de presse officiel. Ce sont donc des journalistes piaffant d’impatience qui l’attendaient au pied de l’U32 (le MSC Divina). Dans la poussière et sous les yeux curieux des ouvriers, c’est une vraie caravane qui défile dans le navire. Et là, c’est le drame ! « Je n’ai pas de déclaration particulière, je ne suis pas venu pour faire d’annonce ; juste pour voir le chantier. STX est une belle entreprise positionnée sur des segments de marché appelés à se développer comme le secteur de la croisière », explique le ministre. Consternation ! Et le point sur la situation de l’entreprise ? « Je suis venu pour manifester le soutien de l’État ».
Oui mais va-t-il y avoir de nouvelles commandes ? Les employés et intérimaires peuvent-ils dormir sur leurs deux oreilles pour les années à venir ? Aucune certitude avant et pas plus après la venue d’Éric Besson. Il se contente de dire ce que tout le monde sait déjà à propos du X32 (navire commandé par la Libye et actuellement sans repreneur) : « des discussions sont en cours et elles évoluent bien ». Il dément aussi ce que Christophe Priou a annoncé en début de semaine dernière : que l’État cherchait à acheter des parts de STX pour qu’elles soient revendues à un conglomérat européen : « J’ai été surpris par cette déclaration. L’État ne cherche pas de nouveaux partenaires et ne veut pas se désengager », assure Éric Besson.

Peu après à Alstom

Le même type de rengaine une heure plus tard dans les locaux d’Alstom. Après une petite visite du lieu où l’entreprise procède à l’assemblage de la nacelle de la première éolienne off-shore fabriquée en France, Éric Besson a certifié que l’État veut développer les énergies renouvelables. « La question est de savoir si nous voulons acheter les éoliennes ou en profiter pour créer une filière. La France doit en faire un fer de lance de son industrie ». Quant au sujet qui excite la curiosité, fait taper du pied et brûler toutes les lèvres - l’appel d’offres éolien off-shore lancé par l’État - (qui développerait les compétences de l’industrie française dans un domaine quasi inconnu et créerait environ 7 500 emplois), juste un tout petit mot : « Il est trop tôt pour donner les résultats ». Bilan de la matinée : exercices d’acrobaties pour ne pas trébucher sur les câbles dans l’U32, ne pas se faire piétiner et écouter un ministre ne rien dire. Éric Besson semble avoir apprécié la visite et a noté sur son site internet en début d’après-midi : « Fin de visite à Saint-Nazaire. Passionnante. Navires chez STX. Éolienne off-shore chez Alstom. Savoir-faire. Potentiel de développement .»
Bref le ministre est venu se promener à Saint-Nazaire.
 

Auteur : AP | 23/01/2012 | 2 commentaires
Article précédent : « Au menu : portes ouvertes »
Article suivant : « Le tribunal a un nouveau président »

Vos commentaires

#1 - Le 24 janvier 2012 à 07h54 par Lemere
Voilà bien résumé le travail d'un ministre.
Au lieu d' etre à trouver des solutions pour des relocalisations , de participer activement à la non fermeture d'usine comme celle des Lejaby, Môssieur le Ministre fait du tourisme industriel et.....twitte !
Quelle époque formidable vivons nous ?
Combien d'argent publique dépensé pour cette seule visite. A l'heure des téléconférences et autres visioconférences, ne pouvait-il pas montrer l'exemple?
Mais non, sclérosé qu'ils sont dans leur système de type monarchique, ils sont en permanence dans leurs paradigmes.

Vivement Mai !
#2 - Le 25 janvier 2012 à 07h53 par Gilles
Lemere

Qu'est ce qui vous permet de croire qu'un changement du titulaire du pouvoir en mai modifierait en quoi que ce soit le mode de fonctionnement des gouvernements de la cinquième république ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter