Saint Nazaire Infos

Environnement : l’enquête de Charlie Hebdo sur l’air qui tue à Saint-Nazaire fait froid dans le dos

La progression des cancers à Saint-Nazaire et des cancers pédiatriques à Sainte-Pazanne, est-elle la cause des sites industriels qui polluent ?
YARA
YARA

À Saint-Nazaire, il y avait une mortalité des hommes de 11 % supérieure à la moyenne nationale d'après une enquête de 2004. Mortalité en hausse 18 % supérieure à la moyenne nationale en 2018 ! Charlie Hebdo confirme : « 18 % des habitants sont hospitalisés au moins une fois par an ; 18 % sont soignés pour des affections de longue durée (ALD) ; pour 100 enfants de moins de 1 an, on compte plus de 70 passages aux urgences sur l’année et 35 % sont hospitalisés ; au-delà de 65 ans, une personne sur deux vit avec une maladie chronique. »


L’usine d’engrais Yara est classée parmi les 6 pires sites industriels de l’hexagone. Le site est en effet le plus gros pollueur de l’eau des Pays de la Loire. Il est aussi le premier émetteur d’azote et le second de phosphore. Les habitants de proximité redoutent un jour une explosion comme à Beyrouth ou un incendie comme à Rouen.

L’ADZRP, Association Dongeoise des Zones à Risques et du PPRT, dénonce les nombreuses pollutions de l’eau et de l’air, provoquées par l’usine.


Aucune précaution n’a été prise depuis des années. Pouvoirs publics, politiques locaux tout le monde s’en moque. La députée de Loire-Atlantique Sandrine Josso en charge de la santé environnementale essaye de faire bouger les lignes en alertant jusqu'au sommet de l'Etat. Depuis des années, on n'entend pas les écologistes élus à la région au département ou à la ville plus préoccupés par le développement des éoliennes au large de Saint-Nazaire. On n'entend pas plus les élus PS, les habitudes se sont installées Yara est là et alors ? La droite locale n’existe plus. La réaction de l’adjointe au maire de Saint-Nazaire Maribel Létang-Martin est significative : « Il ne faut pas préjuger. Je ne veux pas nier le problème de la pollution, mais attention ! Je doute que cela soit le plus important. Laissons les scientifiques travailler, et pour ma part, j’attendrai qu’on me démontre les liens » Bien voyons cela fait des années qu’on attend des analyses fiables. Le maire de Saint-Nazaire botte en touche, « C’est à l’État d’intervenir, moi, je n’ai aucun pouvoir. Mais je ne laisserai pas dire que toutes les industries sont polluantes. Je ne serai jamais de ceux qui mettent l’industrie au bout du fusil. »

Il y a 28 sites industriels susceptibles de polluer sur le secteur de la basse Loire, Donges, Montoir de Bretagne, Saint-Nazaire, il faudra combien de morts pour que le problème soit pris à bras le corps ?

Auteur : NG | 28/07/2021 | 4 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 29 juillet 2021 à 00h09 par quellangueparletu, Explosionbeyroutx40
"La progression des cancers à Saint-Nazaire et des cancers pédiatriques à Sainte-Pazanne, est-elle la cause des sites industriels qui polluent ?"
Aucun cancer n'ayant encore causé des sites polluants, il y a de fortes chances que soit l'inverse; et que les sites qui polluent soient la cause de cancers. Un coup de Bescherelle ou de nitrate d'ammonium sur les doigts de NG...
#2 - Le 29 juillet 2021 à 08h56 par G
Faut quand même pas être scientifique pour sentir et voir cette brume émanant de Yara et de tout ce bassin industriel.
Cette brume qui irrite les yeux, les muqueuses...
Ce nuage, on peut le sentir tout le long de la Loire jusqu'à Angers, selon les vents.

Pis y'a la rafinerie, les bateaux et leurs grosses cheminées aussi. Les peintures aerosol sur ces paquebots dantesques, les particules dues à leur ponçage. Les solvants, le surfaces artificialisées qui fondent au soleil, les réseaux d'eaux usées saturés par les pics de population....

Quand on vous dit que l'activité humaine est facteur de tout ça...
Mais bon. On va ni cracher dans la soupe, ni démanteler la pyramide.
#3 - Le 29 juillet 2021 à 19h43 par Florence LAURENE, St-nazaire
Eh oui, mais ici faut pas toucher aux chantiers et aux z'avions!

Maire, député(e), sénateur, et autres hérissent leurs poils dès que l'on ose attaquer ou dire du mal des gros bateaux polluants ou des gros z'avions tout aussi polluants!

Pas touche c'est tabou!

Et Total, Cordemais ou Yara menacent de fermer si on les accuse de quoi que ce soit.
"Vous serez responsable de la mise au chômage de centaines de personnes si vous nous attaquez"...

Et donc depuis 50 ans, circulez, y'a rien à voir!
#4 - Le 07 août 2021 à 14h25 par SPCNE, Saint-nazaire 44600
A l'initiative du Sous-préfet, la DREAL a lancé en mars 2021 dans le cadre d'une Stratégie Locale de Santé Publique, une Étude de zone sur la Carene. Un Comité d'Orientation Stratégique a été constitué. Dans le collège « Associations », nous remarquons que 3 associations locales ont été retenues à juste titre; Et 2 associations nationales, que l'on ne voit jamais sur le territoire. Bizarrement, nous, Sauvegarde et Protection de la Corniche Nazairienne et de son Environnement, ne sommes pas dans le lot alors que nous sommes membre des Commissions de suivi de ces sites. Plus bizarre encore, les Maires de Donges et de Montoir n'ont pas été retenus non plus.
Cela frise le scandale, d'autant que les éléments à analyser sont déjà surveillés dans les Commissions de Suivi de Sites. Seuls les arrêtés préfectoraux fixent les seuils admissibles. En conséquences, nous sommes curieux de pouvoir apprécier les résultats.
Par ailleurs, nous sommes surpris que l'ensemble des « sélectionnés » dans ce COS n'aient pas profité de l'arrêt de la raffinerie pour demander une campagne de mesures (en limites de propriété et chez les habitants les plus proches) pour établir un point zéro sur cette zone puisque c'est l'équipement industriel le plus décrié. C'est la première étape de l'étude de zone que nous aurions exigé de la part de la DREAL.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter